Les amants d' Antinoopolis?

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 (130 - 140 avant J.-C.). Artiste inconnu. Musée des antiquités égyptiennes du Caire. 

Le double portrait d' Antinoopolis, image funéraire, a été trouvé probablement par Jean Albert Gayet, qui, entre les années 1896 et 1911 a mis au jour de nombreuses peintures de portraits funéraires dans la région. Il a d'abord été exposé à l'Exposition universelle de Paris de 1900. Il a d'abord été considéré comme une représentation de deux frères, certains chercheurs sont maintenant revenus sur cette interprétation et pense qu'il s'agit d'un couple d'amoureux de même sexe. Ils fondent leur thèse par sur l'absence de ressemblances physiques entre les deux hommes. Mais surtout sur les représentations symboliques de divinités que l'on voit à l'arrière plan des peintures. Ils s'agit de petites images figurant des dieux gréco-égyptiens. Sur le portrait de droite, présente sur son épaule, comme une divinité protectrice, Hermanubis qui est la combinaison d'Hermès et d'Anubis, révélant les mystères du monde souterrain. Dans le portrait de gauche l'autre figure divine, a été initialement identifié comme étant Harpocrate, mais aujourd'hui on considére qu'il est la représentation d'Osiris Antinoüs, patron et protecteur d'Antinoopolis. La ville a été créé en Egypte par l'empereur Hadrien près de l'endroit où son amant, Antinous s'est noyé dans le Nil. Cette identification fait de cette peinture, la seule représentation peine d'Antinoüs qui soit arrivée jusqu'à nos jours, et la seule image de deux probables fidèles de son culte.

Publié dans peinture

Commenter cet article