Les 11 questions de la chaîne infernale des amoureux du manga

Publié le par lesdiagonalesdutemps

J'ai découvert cette chaine sur l'excellent site sukinanihongo indispensable pour ceux qui s'intéressent au Japon

Les règles du jeu

  • Poster les règles du jeu sur votre blog (Done !)
  • Répondre aux 11 questions
  • Inventer 11 nouvelles questions sur le thème que vous voulez 
  • Partager le tag avec 11 personnes en mettant un lien vers leur blog et en leur annonçant la joyeuse nouvelle 

Répondre aux questions


1) Tu es plutôt librairie, internet ou bibliothèque ? 
Je suis presque exclusivement librairie pour le grand malheur de mes piteuses finances. J'aime être entouré de mes livres qui grignotent consciencieusement mon espace vital. J'aime relire les livres, les feuilleter, les caresser, les humer, les regarder. Ils sont mon paysage. Je ne suis presque jamais entré dans une bibliothèque sans que je sache vraiment pourquoi alors qu'il n'y a pas une ville que j'ai parcouru sans que je sois entré dans une librairie, y compris dans des pays dont je ne comprend pas la langue (idem pour les pâtisserie, mais là nul besoin d'être polyglotte... J'utilise surtout l'internet pour m'informer sur les auteurs. J'y commande rarement des livres, et jusqu'à aujourd'hui jamais des mangas.
2) Combien de manga lis-tu en moyenne par mois ?
Par mois ? cela est bien sûr variable, ma fréquence de lecture étant contingentée par les parutions des séries que je suis Je dirais environ un par semaine donc quatre ou cinq par mois. Je regarde aussi des animés parfois tirés de séries que j'aime comme Zipang ou Bakuman. Le manga n'est pas ma seule source de lecture. Je lis principalement des romans (pas que, non plus) et beaucoup de revues (Magazine littéraire, Books, XXI, Animeland, Zoom Japon, Positif, France Culture papier, Tennis magazine, Spirou...) dont curieusement je ne parle presque jamais dans ce blog sans réellement savoir pourquoi, cela va peut être changé (?)... 
3) Choisis-tu un album en fonction du résumé, du dessin ou de l'auteur ?
Plus que le résumé c'est le thème du manga ou de la B.D qui dirige mon choix. J'ai toujours du mal à m'adapter à un dessin quel qu'il soit. J'ai donc toujours besoin d'une petite période d'adaptation à un style de dessin. C'est pourquoi à l'inverse de la plupart des gens je considère qu'il est plus difficile de lire une bande dessinée qu'un livre tout en écriture. Je ne m'explique pas ma difficulté d'emblée à lire un dessin alors que j'ai baigné dans la bande dessinée avant de savoir lire. Je pense qu'à l'inverse cela a été positif pour aborder le manga. Par exemple je n'ai pas été géné plus que par une autre particularité d'un graphisme par son sens de lecture différent de la bande dessinée franco-belge. 
4) A quel âge as-tu commencé à t'intéresser aux manga ? et la BD en général ?
Pour le manga aux abords de la cinquantaine! J'ai commencé par Gen d'Hiroshima et Head, des lectures réjouissantes comme on le voit. C'est le manga et conjointement les animés qui m'ont attiré vers le Japon. En ce qui concerne la B.D franco-belge et même américaine cela remonte au berceau. Bien avant de savoir lire je tanais les membres de ma famille pour qu'il me fasse la lecture et en particulier celle de bandes dessinées. Pour se débarrasser de mes incessantes requêtes ils m'ont pousser à apprendre à lire très vite si bien que je savais lire presque couramment alors que j'étais encore qu'à l'école maternelle. Ce qui m'a valu de "sauter" le cours préparatoire, ce qui n'a pas d'ailleurs eu que des avantages. 
Au Journal de Mickey que lisait mes parents ce sont ajouté, petit à petit plusieurs publications, dans l'ordre le journal de Tintin puis Spirou et, dès son premier numéro, Pilote. Si bien qu'à dix ans je lisais quatre journaux de bandes dessinées par semaine. Auxquel s'ajoutaient sporadiquement Vaillant (qui m'était théoriquement interdit car communiste) et surtout une quirielle de petits formats: Foxy et Croa, Brick, Kiwi, Batler Britton, Pepito, Pim Pam Poum... Je suis toujours un lecteur assidu chaque semaine du journal de Spirou. 
5) Quand un auteur ou une oeuvre t'intéresse, où vas-tu chercher des infos complémentaires ?
D'abord sur internet, mais aussi dans ces excellentes revues que sont Animeland et Zoo et parfois dans Zoom Japon également

6) Quel film d'animation t'as le plus marqué ? Pourquoi ?
Sans hésitation "Mon voisin Totoro" de Miyasaki, j'espère en voir un Totoro lors de mon prochain voyage au Japon et peut être, avec un peu de chance prendre l'autobus-chat. Bien qu'ayant scruté les ramures de la Nécropole de Koyasan et celles des forêts aux alentours de Nara j'ai été un peu déçu de ne pas apercevoir de Totoros juchés sur une branche. A Nara ce doit être les daims qui les effarouchent... Tous les films de Miyazaki m'ont marqué à commencer par Porco Rosso, le premier que j'ai vu. Mais il n'y a pas que Miyasaki, Jin roh est sans doute l'animé que je préfère suivi de près par le Tombeau des lucioles d'Isao Tkahata. J'ai aussi une grande admiration pour Keiichi Hara et en particulier pourColorful mais "Un été avec Coo" c'est très bien aussi (j'espère qu'à mon prochain voyage au Japon je rencontrerai également un kappa). Je ne voudrais pas oublier Millennium actress de Satoshi Kon ni Te sky crawler d'Oshii . Il y en a bien d'autres comme Les enfants loups, Ame & Yuki, un film de Mamoru Hosoda ...
Je n'ai cité que des longs métrages sortis en salle en France ou au Japon, mais il y a aussi des oeuvres remarquables destiné à la télévision comme et même quelques uns qui ne sortent qu'en vidéo comme Boku no Sekutsal Harasumento (My sexual harassment) de Kasuma Kodaka un animé yaoi très homo érotique
7) Et des séries vues durant ton enfance, lesquelles tu n'oublies pas ? Pourquoi ?
Hélas mon grand âge m'interdit d'avoir connu des séries animées dans mon enfance.
8) Une oeuvre (roman, film, BD) a-t-elle déjà changé votre façon d'appréhender les choses dans la vie ?
Il m'est impossible de répondre à cette question. Il me semble que ce sont les livres (mais pas que) y compris les bandes dessinées, qui ont construit ma façon de voir le monde. C'est sans doute les albums de Tintin, découverts à sept ans, qui m'ont inoculé le virus du voyage. C'est d'autre part la lecture des aventures d'Alix de Jacques Martin dès huit ans (dont j'attend avec impatience chaque nouvel album) qui a initié mon intérêt pour la Rome antique. Sans oublier que c'est en grande partie ma lecture des mangas qui a suscité mon envie de Japon.

9782203074026
9) Quel est le manga qui t'a le plus déçu ? Pourquoi ?
Bride stories de Kaoru Mori car si le dessin est magnifique ni l'histoire, ni le milieu dans lequel elle se déroule m'intéresse. 

10) S'il ne fallait citer qu'un auteur (manga/BD) ce serait ?

C'est une question cruelle car il faut éliminer de nombreux auteurs que j'aime particulièrement comme Tezuka, Tanigushi, Mizuki, Nakazawaou encore Tatsumi... En plus il me semble que pour certains manga la notion d'auteur n'est pas entièrement pertinente. Je choisis néanmoins Kaiji Kawaguchi pour Zipang pour l'originalité de son regard sur l'Histoire.

11) Un conseil pour celui qui n'a encore jamais lu de manga et ne sait pas par où commercer ?

Tout dépend de l'âge du sujet. Pour un adulte (je suis incapable de conseiller les jeunes bestioles) ma réponse ne sera pas originale. C'est à l'évidence Quartier lointain de Taniguchi qui est l'entrée la plus facile dans le manga car son dessin clair (presque ligne claire) et le découpage de ses planches est proche de celui de bien des maitres de la bande dessinée franco-belge. Ensuite je ferais suivre le Taniguchi par Jin de Murakami Motoka qui est un modèle de récit de voyage dans le temps: un chirurgien d'aujourd'hui est projeté dans un Japon en plein trouble quelques années avant le grand bouleversement de l'ère Meiji. Je ferais continuer cette initiation au manga par  NomNomBâ de Shigeru Mizuki pour la tendresse et l'exactitude du regard sur le Japon d'avant guerre et aussi pour la rupture entre le style de ce manga par rapport aux deux autres déjà cités  

 

Capture-d-ecran-2012-08-03-a-07.41.33.jpg 

11 nouvelles questions



1) Quel est le manga qui possède le meilleur scénario
2) Quel est le mangaka le plus virtuose en dessin?
3) Quel est le manga qui est pour toi le plus érotique?
4) Quel est le manga qui pour toi symbolise le plus le Japon
5) Considères tu qu'un manga peut être élaboré par des européens?
6) Quels héros de manga rêverais tu d'incarner?
7) Qu'est-ce que tu détestes au Japon / dans la culture japonaise ?
8) Quel manga renseigne le mieux sur la vie quotidienne dans le Japon d'aujourd'hui
9) Même question que la précédente mais pour une période ancienne.
10) Quel est à ton avis la supériorité ou l'infériorité du manga par rapport à la bande dessinée franco-belge.
11) Quel manga renseigne le mieux sur l'Histoire du Japon 

 

Trouver de nouvelles victimes:


florentchavouet

isse kinicho

le japon en images

Tokyo

chambre des couleurs

pour retrouver des mangas sur le blog: Une vie dans les marges de TatsumiBakuman,  Tatsumi,  NomNomBâ de Shigeru Mizuki,  Tezuka à Japan expo 2011Ayako de Tezuka,  Color Mandarake à Tokyo,  Thermae Romae de Mari Yamazaki,  Tsubasa et L'ile des téméraires,  Makoto Kobayashi : Michaël, Le Chat qui Danse (Glénat; 1998),  Billy Bat de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki,  Les Années Douces de Jiro Taniguchi & Hiromi Kawakami,  Les villes d'Adachi Mitsuru par Xavier Guilbert,  à propos de Bakuman n° 11,  Jin de Murakami Motoka,  Le chat Karupin dans prince of tennis ,  Zéro pour l'éternité de Naoki Hyakuta dessiné par Souichi Sumoto ,  L'ile des téméraires, tome 2 de Syuho Sato,  Silver spoon d'Hiromu ArakawaLes 11 questions de la chaîne infernale des amoureux du manga

Publié dans Bande-dessinée

Commenter cet article