Lectures d'automne

Publié le par lesdiagonalesdutemps

coco-0010.jpg

octobre 2013

 

 

Mes lectures d'automnes ont eu un cadre varié des plages corses, jusqu'au coin du feu. Ce sont aussi les dernières au jardin avant de longs mois.

 

- Le faiseur d'histoire / Stephen Fry (roman)

-  Les roses de Pline / Angelo Rinaldi (roman)

Billy Bat, tome 8 et 9 / Naoki Urasawa & Takashi Nagasaki tome (manga)

- Silex and the city, 4. Autorisation de découverte / Jul (B.D.)

- Un début à Paris / Ghislain de Diesbach (souvenirs)

- I am a hero, tome 8 et 9 / Kengo Hanazawa (manga)

-  Anges batailleurs, écrivains gay en Amérique de Tennessee Williams à Armistead Maupin / Christopher Bram (essai)

Cesare de Fuyumi Soryo tome 5 (manga)

Bakuman, tome 16 / Tsugumo Ohba & Takeshi Obata (manga)

-  Yanaka, histoires de chats / Megumi Wakatsuki (manga)

-  Sous le signe de Mars de Claude Michel Cluny (récit)

- Sprite / Yugo Ishikawa tome 10 (manga)

Un dessin somptueux au service d'un scénario dont on peine à voir la cohérence mais qui néanmoins renouvelle le thème du voyage dans le temps.

-  Zéro pour l'éternité de Naoki Hyakuta dessiné par Souichi Sumoto, tome 4 (manga)

- Les faux monnayeurs / André Gide (roman)

-  L'onde Septimus (une aventure de Blake et Mortimer) de Jean Dufaux, Antoine Aubin, Etienne Schréder (B.D.)

- Zipang / Kaiji Kawaguchi , tome 39  (manga)

Cet extraordinaire manga, une des meilleures uchronies que l'on puisse lire arrive bientôt à son terme. Malheureusement le série ne connait pas un grand succès, trop talantueuse sans doute!, si bien que l'éditeur ne livre les volume qu'au compte gouttes. Il va falloir patienter de longs mois pour lire la fin. Pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir commencé, c'est le moment. Je suis sûr que vous me remercierez de mon incitation...

-  Le passé nous attend, journal littéraire 1984-1985, tome VII / Claude Michel Cluny

- All Clear / Connie Willis (roman)

Outre que le deuxième tome de Blitz est aussi passionnant que le premier (allez voir le billet que je lui ai consacré: Black-out de Connie Willis) et encore plus émouvant, il est aussi un formidable documentaire sur la vie quotidienne des londoniens durant la seconde guerre mondiale. Ce vibrant hommage au peuple anglais martyr des bombes nazies est grâce à une documentation sans faille un regard original sur certains aspects stratégiques de la guerre.

 

 

En cliquant sur les titres en couleur vous accéderez aux billets que j'ai consacrés à ces livres.

 

Pour retrouver d'autres lectures: Lectures d'hiver,  lectures d'automneLectures de printempslectures d'été,  lectures d'automne,  Lectures d'hiver,  Lectures de printemps,  Lectures d'étéLectures d'automne


Publié dans livre

Commenter cet article

YB 22/12/2013 16:11

Merci pour votre blog que j'ai découvert cet été et que je fréquente très régulièrement depuis (tous les dimanche pour les billets d'actualité et parcourir les archives depuis sa création).

Je ne partage pas vos préférences sexuelles (et encore moins vos opinions politiques qui transparaissent parfois, mais vous avez la délicatesse de ne pas nous assommer avec ça), il n'empêche que
j'admire votre goût très sûr quand il s'agit d'art, de littérature et de photographie!!

Je ne compte plus le nombre de peintres que vous m'avez fait découvrir et, comme vous, j'ai une dilection pour les diaristes(Galey, R Camus,..) sans parler de cette "peste" qu'était Peyrefitte
(Roger,pas Alain dont seules les mémoires sur De Gaulle présentent un intérêt, alors qu'il était académicien depuis les années 70, comme quoi les honneurs littéraires ne veulent rien dire...)!

Donc, merci encore de nous faire partager vos découvertes, vos intuitions et vos émotions!


Un petit bémol: dommage que vous soyez fâché avec les accords de participe en genre et en nombre: ça "heurte" parfois la lecture!

Bonnes fêtes et au plaisir de vous lire en 2014!

YB

lesdiagonalesdutemps 22/12/2013 17:52



Merci de vos compliments.


Je ne demande pas aux visiteurs du blog d'avoir les mêmes opinions ou gouts artistiques ou autres que moi, d'ailleurs je n'ai jamais rencontré de telles personnes et je m'en porte très bien. Bien
que je ne sois pas du tout tolérant n'hésitez pas à laisser des commentaires sur le blog, ils ne seront jamais censurés pour leurs opinions et je suis toujours heureux que des visiteurs
agrémentent le blog de leurs considérations.


Je suis très heureux de vous avoir fait découvrir des peintres. Si vous aimez les diaristes il ne faut pas que vous manquiez le journal de Claude Michel Cluny (il y a des billets sur cet auteur).
Peyrefitte n'a pas écrit un journal au sens strict du terme. Si vous appréciez les écrits intimes en particulier Galey il faut que vous lisiez la correspondance Morand Chardonne qui vient de
paraitre (billet à suivre) et puis ces deux épistoliers sont tout de même plus modérés que moi...