Le silence de l'église par Constantino Di Renzo

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Costantino-Di-Renzo--18-.jpg

 

Ce tableau contemporain et hyper-réaliste me fait penser à une chaude gaudriole, trouvée dans la "Correspondance des routes croisées" de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet merveilleux livre, paru aux édition Zoé en 2010. Elle m'a beaucoup fait rire. Je précise qu'elle ne reflète en rien la teneur de ce remarquable échange épistolier, la voici:

 

<<L'enfant de coeur a avalé une lame de rasoir; le lendemain le curé était circoncis.>>

Thierry Vernet le 18/1/1956 à Nicolas Bouvier

Publié dans peinture

Commenter cet article

plop 12/11/2015 18:00

hyper-réaliste ?

celà ce dit d'une technique de peinture bien particulière qui demande un savoir faire important

là on a a faire à un bidouilleur numérique , plutôt pas doué , incapable de restituer ni une lumière ni une perspective cohérente et qui vole des images à d'autres artistes pour constituer ses merdes

LG 14/05/2011 12:27


Je n'aime pas du tout,malgré le talent de l'artiste, encore cette propagande anti-chrétienne, alors que la pédophilie est très développée chez les rabbins, par exemple, et l'inceste dans la
communauté juive ! mais cela bien ^sûr, on le tait !