Le garçon de la Tate Modern de Londres

Publié le par lesdiagonalesdutemps

ccccccccccccc-0904-copie-1.JPG

 

ccccccccccccc-0905.jpg

 

ccccccccccccc-0906.jpg

 

ccccccccccccc-0907.jpg

 

ccccccccccccc-0908.jpg

 

ccccccccccccc-0909.jpg

 

ccccccccccccc-0910.jpg

 

ccccccccccccc-0911.jpg

 

ccccccccccccc-0912.jpg

Londres, novembre 2013

 

Pour retrouver d'autres images de Londres sur le blog: une visite à La Courtauld Institute of Artspour se souvenir de la finale de double du master de tennis 2013 à Londres  

Commenter cet article

ismau 18/11/2013 20:45

Inutile de me proposer, je ne serai pas admise comme deuxième témoin de votre duel ( les règles l'interdisent je suppose) ...
Par contre , en tant qu'épouse et mère exemplaire, je suis par nature habilitée à témoigner de la bonne moralité de votre blog !
J'espère qu'un imbécile intolérant ne va pas réussir à nous en priver !
En plus d'être très intéressant, il ne me dérange qu'agréablement ( sauf pour certaines réflexions politiques, mais là n'est pas le sujet), et me paraît beaucoup plus plaisant que dangereux quant à
la présence photographique de jeunes garçons . Pour le dire plus clairement, je ne vois même là absolument aucun danger . C'est notre société qui est devenue complètement paranoïaque !
Notre fils nous a toujours accompagnés dans les musées et expositions... si un photographe l'a par hasard ou par choix photographié : où est le préjudice ?
Prenons par exemple la magnifique expo Gilbert et George de 2005 dont il était question récemment, il avait alors 15 ans ( et s'intéressait d'ailleurs beaucoup aux oeuvres, j'en profite pour le
signaler ) Si donc il avait été photographié par un visiteur qui le trouvait séduisant : qu'importe ! Au pire ce serait indifférent, au mieux ce serait amusant ou flatteur ... Et tant mieux si
d'autres trouvent ensuite plaisir à regarder ces images, surtout si ce sont de bonnes photos .

lesdiagonalesdutemps 18/11/2013 21:59



merci beaucoup de votre intelligent commentaire.


Mais votre attitude est de plus en plus rare et va bien au delà des photo d'adolescent. Je vous livre une anecdote qui montre la parnoia absolue de certaine personne. Il y a sept ou huit ans je
filmais dans le quartier du Marais avec toutes les autorisations requises, le tournage était d'ailleurs sécurisé par deux policiers en uniforme. Nous faisions un traveling sur les boutiques de la
rue lorsque de l'une d'elle est sorti un énergumène vociférant nous intimant de ne pas filmer sa boutique. C'était un marchand de chocolat. Je précise qu'il ne savait rien de la teneur du film.
Nous avons du recommencer le traveling sur... le trottoir d'en face. La photographie et le cinéma se complique vraiment. Autre anecdote, il y a deux ans dans le R.E.R. je vois un garçon très
mignon avec des lunettes verte une redingote rouge des cheveux coupés d'une manière assez extravagante. Je le photographie et le garçon visiblement très mécontent s'avance vers moi en me disant
que je n'avais pas le droit de le photographier (ce qui est vrai il faudrait demander avant l'autorisation, ce qui est impossible si on veut faire de bonne photos spontanées) j'ai réussi à lui
faire comprendre qu'habillé et maquillé comme il était, à quinze ans il ne pouvait qu'attirer les regards et que s'il était accoutré de cette manière c'était pour être regardé. Il en a convenu et
m'a laissé ensuite le photographier. Il y a quelques années je n'avais jamais de telles réactions quand je photographiais. J'ajoute que les photos étaient en France autorisées dans les musées à
condition de ne pas utiliser le flash alors que maintenant en France c'est presque partout interdit dans les musée. Le Louvre faisant exception...


Enfin c'est une très bonne idée d'emmener un adolescent voir Gilbert & George car c'est une oeuvre très facilement accessible pour peu (surtout dans leurs dernières séries) qu'on lise
l'anglais et que l'on connaisse un peu le contexte politique de l'Angleterre de ces dernières années.



xristophe 17/11/2013 23:57

Moi qui parlais de "casus belli" with "perfide Albion" !! n'ayant pas lu d'ailleurs l'intéressante communication de Deejohn... (je lis si mal l'anglais) - je m'émerveille, pantois, que les choses
s'enveniment d'un coup au point que s'évoquent des épées sorties d'anciens fourreaux comme au bon temps des duels et des trois mousquetaires (ah, Milady !) Puisque nous en sommes là, je veux bien
être à l'occasion "témoin" du français sur le green, non point par chauvinisme mais - par la reconnaissance des plaisirs pris à son œuvre si délicate photographique - et parce que, bien plus
royaliste que lui et que nos indispensables charmants ennemis dits "héréditaires" - le tennis sans les "ramasseurs" en culotte courte est assommant pour moi et que le spectacle des musées d'art
moderne même outre-Manche ne vaut rien au prix de celui du public des garçons pubères...

lesdiagonalesdutemps 18/11/2013 07:30



Je vous remercie de votre proposition. Je ne manquerais de faire appel à vous en tant que témoin si je dois ramasser un gant. Il n'est pas besoin de remonter à Dartagnan pour évoquer la belle
tradition du duel. Mon grand père dans l'entre deux guerres l'a pratiqué. L'étroitesse d'esprit et la jalousie ne sont pas l'appanage d'un britannique, un français fait depuis plusieurs jours le
forcing auprès de mon hébergeur pour faire supprimer le blog!


Si cela continue je ferais un appel à mes lecteurs plus de 1800 hier pour près de 6000 pages vues.


Je ne vais pas assister à des compétions de tennis dont les places pour la finale du master sont à la fois très chères et difficiles à obtenir pour reluquer les ramasseurs de balles qui sont
d'ailleurs très contents d'être photographiés et enfin considérés d'ailleurs je leur ai fourni plusieurs fois de ces photos jusqu'à très recemment. J'ajoute que par exemple hier j'ai passé
l'aprés midi à regarder la finale de comme Davis où l'on a pas fait un plan sur les ramasseurs de balles mais qui m'a transporté grâce au talent, au touché de Stepanek en particulier.


Lors des expositions idem j'y vais bien sûr pour les oeuvres d'art mais pourquoi avoir des oeillères et comme le prouve mes billets dans la rubrique musées et grandes expositions et ne pas voir
le public surtout s'il est accorte. J'aime aussi souvent regarder ce que l'on voit du musée et jouer de sa situation au Louisiana museum au Danemark par exemple.


Je voudrais enfin affirmer qu'il n'y a aucune anglophobie chez moi, bien au contraire. J'ai toujours eu, à l'instar par exemple de deux de mes auteur de chevet François Rivière et Claude Michel
Cluny un net tropisme anglophile qui va de Hockney en passant par les scone en continuant par hollinghurst et pouvant se terminer par Conan Doyle par exemple. Je précise que j'ai toujours trouvé
le nationalisme grotesque et qu'il serait temps d'inventer un autre isme qui serait l'occidentalisme. La corrèze avant le Zambèse comme le préconisait le regretté Raymond Cartier. 



Hauts - Maux 17/11/2013 17:53

Et bien je vais vous répondre mais déjà merci pour votre sens du dialogue et le mot " Crétin "
C'est tout simple je viens sur votre blog , et j'ai même ajouter son adresse dans mes liens sur mon blog parce que j'y trouve des choses très intéressantes . Comme vous le voyez je ne relève pas
les derniers mots fort agressifs également de votre réponse. Une question pourquoi ne pas avoir répondu également à DEE JOHN ?

lesdiagonalesdutemps 17/11/2013 18:35



je suis fatigué de sa mesquine jalousie. J'essaye de ne pas trop perdre mon temps avec des imbéciles si ce malheureux ne parviens pas à photographier aussi bien que moi qui puis-je? Si vous allez
sur mon blog vous devez vous apercevoir que je ne traque personne et que mes photos sont fort diverses plus d'ailleurs que ce que l'on peut voir sur ce blog où je le reconnais je suis un peu
victime de la demande. Je ne comprendrais jamais ceux qui vont quelque part puis dénigre . Je ne force personne à venir sur mon blog  En outre sur les blogs que j'ai mis dans ceux à visiter
bien des choses me déplaisent on ne m'intéressent pas mais j'ai toujours tendance à regarder le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide.


Je suis naturellement agressif. J'y vois dans la mollesse actuelle plutôt une qualité et je regrette par exemple que les duels soient passé de mode. Cela redonnerait un peu de vigueur à notre vie
sociale si on remettait cette noble pratique au gout du jour d'autant que jadis je n'étais pas trop maladroit à l'épée...



Hauts - Maux 17/11/2013 14:49

Je suis totalement en accord avec Dee John
ces photos me dérangent pourquoi traquer des ados ' ?

lesdiagonalesdutemps 17/11/2013 16:55



et pourquoi crétin venir sur mon site. Je ne traque personne le garçon était très content d'être photographier. La jalousie est un vilain défaut et l'impuissance appelle que la pitié



xristophe 17/11/2013 00:26

Une bonne nouvelle. (Comme quoi l'Histoire souvent enrichit l'œuvre - on en devisait l'autre jour) Son air fermé me semblait presque, avec l'Albion perfide, quasiment un casus belli de plus...
(L'autre étant Gilbert et Georges, bien sûr)

xristophe 16/11/2013 19:24

Un petit danseur à la barre... presque ; mais pas très souriant... Il a oublié son collant... finalement il s'en va... Il va revenir avec

lesdiagonalesdutemps 16/11/2013 22:16



pas souriant mais très disponible pour les photos tout de même et assez content que je le photographie même s'il ne le montrait pas trop. Ces images ont été réalisées avec un objectif 50 mm,
j'étais donc près de lui.



Deejohn 16/11/2013 19:07

So you came to London to stalk our boys. Never to see the art or the tennis, just to see the boys. I cant say that I approve of stalking photography. I find it uncomfortable to look at.
I think it annoys me more when I see the Rolland Garros pictures. A tennis tournament is there for one thing...to see the tennis. An art gallery is for art, nothing else.