Le baiser

Publié le par lesdiagonalesdutemps

France, 2007, 12 mn

 

Réalisation: Julien Eger, image: Fred Vallet

 

Avec: Florent Arnoult, Matila Malliarakis, Héloïse Adam, Didier Tournan

 

Résumé

Thomas (Florent Arnoult), à peine vingt ans et très mignon a pour petite amie Françoise, mal non plus, passionnée de théâtre. Elle répète Roméo et Juliette. Thomas décide d'assister à cette répétition. Le Roméo, alias Jérémy (Matila Malliarakis) a une joliesse androgyne troublante; ce qui ne plait pas du tout à Thomas, jalous comme un tigre. Françoise doit quitter précipitamment la répétition. Le metteur en scène demande à Thomas de donner la réplique à Jérémy... Cette expérience va bouleverser Thomas...

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.07.37-copie-1.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.12.50.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.13.34.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.14.23.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.16.11.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.19.30.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.25.01.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.22.37.png

 

Capture-d-ecran-2011-03-14-a-10.23.04.png

 

L'avis critique

 

L'argument de ce court métrage est aussi crédible que les scénarios minimalistes des films porno avec lequel il a d'ailleurs quelques rapports. Heureusement la réalisation est assez maline. Elle mélange habilement des scènes réelles à d'autres fantasmées. A tel point que l'on ne sait plus ce qui est vrai de ce qui est espéré. Le passage de la couleur au noir et blanc pour les images qui ne serait que le fruit de l'imagination de Thomas se fait astucieusement par le truchement d'un écran d'ordinateur. Cette habileté à laquelle s'ajoute un soin particulier des cadrages, belle utilisation par exemple des miroirs n'empêche pas le scénario de tomber dans les pires poncifs. "Le baiser" évite de sombrer dans le ridicule grâce au talent et à la beauté de ses acteurs.

La qualité de certains pans de cette production s'explique par le professionnalisme des protagoniste. Julien Eger a déjà tourné en dix ans neuf courts-métrages et Malliarakis est issu du conservatoire nationale où il a eu comme professeur Alain Françon et a une bonne expérience aussi bien de la caméra que de la scène. Il a par exemple l'année dernière joué un des deux rôles principaux de "Beautiful thing" au vingtième théâtre  (voir la photos ci-dessous). Malliarakis me fait un peu penser à Vincent Branchet, espérons pour Malliarakis que sa carrière soit moins éphémère que celle de Branchet.


Capture-d-ecran-2011-03-14-a-11.30.13.png  

 

Un cas extrême où le savoir faire du réalisateur, la beauté des images, la modestie du projet en regard du budget et le talent des comédiens parvient à faire oublié un improbable scénario.  

 

 

Pour télécharger le film cliquer sur les éléments ci-dessous

Download from Rapidshare.com:
Link
Subtítulo en español
German subtitles hardcoded

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article