LAN YU (LAN YU : HISTOIRE D’HOMMES À PÉKIN)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

lanA1.jpg lanyuaff-copie-1.jpglanA3.jpg lanA4.jpg 
lanA5.jpg lanA6.jpglanA7.jpg 

 

Fiche technique :

 
Avec Liu Ye, Hu Jun, Su Jin, Li Huatong, Lu Fang, Zhang Yongning, Shunag Li et Minfen Zhao. Réalisation : Stanley Kwan. Scénario : Jimmy Ngai. Directeur de la photographie : Tao Yang. Compositeur : Yadong Zhang.
Hong kong, Chine, 2001, Durée : 86 mn. Disponible en VO et VOST.


Résumé :


Pékin, 1988.

Chen Handong appartient à la grande bourgeoisie de Pékin. Il dirige une société de courtage en pleine expansion. Un soir, son associé qui connaît sa préférence pour les garçons lui fait rencontrer Lan Yu, un jeune étudiant qui envisage de se prostituer. Cette rencontre sexuelle se transforme vite pour Lan Yu en un véritable amour.

Chen Handong ne veut pas s’engager et préfère considérer leur relation uniquement sur un plan sexuel, tout en rendant Lan Yu affectivement dépendant : Lan Yu, frusté et dépité, part. Quelques mois passent... Au moment des évènements de juin 1989, Chen Handong, très inquiet, se met à rechercher Lan Yu dans les rues de Pekin.

Les deux hommes tombent dans les bras l’un de l’autre. Chen Handong décide de vivre avec Lan Yu dans la somptueuse villa qu’il lui offre. Pourtant, Chen Handong n’assume toujours pas cette relation et préfère épouser une jeune traductrice. Les deux hommes se séparent mais bientôt Handong finit par divorcer et fait en sorte de retrouver Lan Yu à qui il déclare ses sentiments au moment même où sa propre société est accusée de vol...

 

lan01.jpg

 

 

L’avis critique


Stanley Kwan est le cinéaste qui offrit un très beau rôle à Maggie Cheung dans Center Stage. Lan Yu est son film suivant et traite d’une histoire d’amour au masculin. C’est l’adaptation d’un roman qui a été publié sur un site gay chinois et qui a fait scandale. Deux acteurs excellents (Hu Jun et Liu Ye) habitent ce marivaudage grave dans le Pékin de la fin des années 80. Le cinéaste montre le désir entre deux hommes à l’état brut, et nous rappelle le Happy Together de Wong Kar-Waï, le tango en moins.

La mise en scène élégante et la sensualité des images font de Lan Yu une histoire d'amour exaltée, riche d’envolées et de déchirements. Le cinéaste filme cette romance avec évidence. La force de Lan Yu, c’est de nous faire presque oublier son côté gay. C’est un film très délicat. On retrouve la sensibilité et la finesse d’un certain cinéma asiatique. La mise en scène est parfois très elliptique : des périodes de plusieurs années sont parfois coupées, lorsqu’ils sont séparés. Il y a d'ailleurs quelques problèmes de chronologie. Chaque séquence du film est un fragment de leur histoire, c’est très beau. Stanley Kwan filme de façon neutre, presque distante, mais malgré tout un brin mélancolique. Les images sont soignées, une musique discrète et très jolie les accompagne.

Lan Yu est pour la Chine un film hautement subversif d'autant plus pour les caciques du régime qu'il décrit une relation entre deux hommes où ce qui pose problème n'est pas la crainte de la répression mais l'ambivalence des sentiments. L'étudiant puceau connaît l'amour dans les bras de Chen Hadong, mais celui-ci veut obéir à trop de désirs contradictoires, stoppé dans ses élans par une antienne risquée : « Quand on se connaît trop bien, il faut se séparer. » Les deux acteurs sont filmés avec un sens inouï de l'intimité, dans une lumière hivernale et des intérieurs ombrés. L'incompréhension entre les amants devient peu à peu plus grave encore que l'opprobre sociale, si fortement inscrite dans le code amoureux qu'elle promet au sentiment du manque, une éternelle jeunesse.

Le tournage s’est déroulé en semi-clandestinité. Il a été très difficile car l’homosexualité est un sujet tabou en Chine. Le film, d’ailleurs, se déroule beaucoup en intérieur et de nuit alors que cet amour mérite la liberté et la lumière. Le réalisateur finit son œuvre avec une caméra embarquée dans une voiture, volant de jour des images des rues de Pékin baignées de soleil. Des rues où on peut penser qu’il aurait aimé voir Lan Yu et son amant enlacés.


ly71


lan02.jpg



lan06.jpg



lan04.jpg



lan05.jpg



lan07.jpg

 

 




lan08.jpg

 


 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us





http://www.mediafire.com/?ymt5mjzdjy0
http://www.mediafire.com/?mtximouma3m
http://www.mediafire.com/?t0di2zdnljj
http://www.mediafire.com/?hgggj13d3jx
http://www.mediafire.com/?0oxkkemlyej
http://www.mediafire.com/?3kmnjw3ttew
http://www.mediafire.com/?mwgjynzitzu
http://www.mediafire.com/?nwt32gmxv2q by anjelic

http://rapidshare.com/files/350525041/Lan_Yu.avi.001
http://rapidshare.com/files/350533995/Lan_Yu.avi.002
http://rapidshare.com/files/350534755/Lan_Yu.avi.003
http://rapidshare.com/files/350543227/Lan_Yu.avi.004
http://rapidshare.com/files/350544184/Lan_Yu.avi.005
http://rapidshare.com/files/350552408/Lan_Yu.avi.006
http://rapidshare.com/files/350554521/Lan_Yu.avi.007
http://rapidshare.com/files/350563877/Lan_Yu.avi.008
608x352 701MB 86min
http://rapidshare.com/files/353538002/Lan_Yu.srt
http://rapidshare.com/files/353538014/Lan_Yu_en.srt
http://rapidshare.com/files/353538023/Lan_Yu_es.sub
http://rapidshare.com/files/353538029/Lan_Yu_fr.srt

Unir / Join:
http://www.jaist.ac.jp/~hoangle/filesj/

Leitor Completo / All in one directshow player:
http://www.baixaki.com.br/download/the-kmplayer.htm

 

 

Pour télécharger le film cliquer sur les éléments ci-dessous

Descarga / Download:
Pour voir le film sur votre ordinateur cliquer sur l'écran ci-dessous

Disponible sur Megavideo (MDR S/T FRA)

 

Cette vidéo est hébergée chez Megavideo. Pour la voir, Cliquer une première fois sur la touche Play du lecteur, une nouvelle page (pub) va s'ouvrir, fermer la pub et cliquer de nouveau sur Play...  Le film se lance ! 

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article