La mort silencieuse des enfants de France

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Cueilli sur le site franco-italien Zentropa
Capture-d-ecran-2013-08-19-a-18.39.30.jpg

Un de plus. Encore un… Encore un cadavre qui gît dans son sang, sur le bitume d’une rue anonyme. Poignardé, égorgé, fauché à l’âge de tous les espoirs et de tous les possibles. Pour rien. C’est un fait divers, diront les journaux. Peut-être… mais quand un fait divers se répète et se répète encore, cela devient un fait de société. Et les victimes sont trop systématiquement blanches et les assassins trop souvent à prénoms exotiques pour ne croire qu’à des drames du hasard, des tragédies du « pas de chance », des accidents du « mauvais moment au mauvais endroit ». C’est un acte de déséquilibré ? Tout meurtre gratuit ne l’est-il pas ? Et, étant donné la composition ethnique des rues de Marseille, n’est-il pas étonnant et statistiquement curieux que ce soit justement sur un Jérémie que se déchaîne le « déséquilibre » d’Ali ? Si en l’espace de quelque mois, deux ou trois jeunes noirs avait été tués par des adolescents blancs, se bornerait-on à traiter ces faits séparément, comme de vulgaires anecdotes, tragiques certes mais sans portée ni « signification » ? Ne parlerait-on pas d’un « climat » détestable, d’un « phénomène inquiétant » ? Ne verrait-on pas derrière les actes des coupables des « motivations racistes » nourries d’une haine pathologique et nauséeuse ? Les associations et psys ne s’agiteraient-ils pas en tous sens pour « penser » et «juguler » cette « dérive » ?


Mais aujourd’hui, pour Jérémie comme pour les autres, il n’y aura rien. Pas de minute de silence à l’assemblée nationale, pas de grande marche blanche, pas d’émission spéciale à la télévision… Le racisme d’Etat, le vrai, pathologique, celui qui crée des victimes de second ordre, qui nie les réalités au nom de ses fantasmes, qui excuse les salopards en fonction de leur origine ethnique, en a décidé ainsi. A peine 30 pékins dans la rue pour rendre hommage à Jérémie, la passivité, le renoncement, le haussement d’épaules, le « de toute façon qu’est-ce qu’on n’y peut… »… En attendant le prochain.


Pour beaucoup moins que cela des quartiers entiers s’embrasent, des centaines de jeunes font pression sur la police et les autorités, sont prêt à en découdre, à se faire justice. La solidarité, la conscience ethnique et l’esprit communautaire ne sont pas chez eux que des mots qui font jolis dans les livres. Mais pour la vie et le mort d’un fils de France, rien. Parce que nous ne sommes pas des voyous et des barbares? C’est vrai. Et tant mieux sans doute. Mais tant pis aussi.

Nous continuerons donc à compter nos morts, à étendre la liste des territoires perdus où ne pas sortir après 21 heures et à économiser pour tenter de financer une fuite vers une zone encore préservée. Pour combien de temps encore ?


Publié dans métapolitique

Commenter cet article

openbrief 19/08/2013 20:58

et si le parti bleu marine ne vous semble pas convenir, dites moi dans toute la bande d'idiots des partis politiques actuels serait le plus â même de gouverner la France.
AUCUN. sauf le FN

lesdiagonalesdutemps 19/08/2013 22:58



si le P.S. est le parti des grands noirs le F.N. est le parti des petits blancs, je ne me mélange pas avec ces gens la.



openbrief 19/08/2013 20:55

c'est pourtant le seul et unique parti qui garantira a la France sa souveraineté, qu'on le veuille ou non.

lesdiagonalesdutemps 19/08/2013 23:00



Le repli nationaliste est ridicule. L'Europe est le seul horizon possible, une Europe peuplée d'Européens bien sûr.



openbrief 19/08/2013 19:06

Il n'y a qu'un seul vote maintenant (et depuis fort longtemps) qui soit crédible. UMP =PS = donnant par contraction UMPS, la même politique menée depuis 1973 (VGE). SEUL Le général (De Gaulle)
était un président intègre, droit, et juste. seule une politique résolument patriotique pourra sauver La France, MA PATRIE (s'il en est encore temps, mais j'en doute déjà). Et cette politique n'a
plus qu'une seule couleur = BLEU MARINE.

lesdiagonalesdutemps 19/08/2013 20:01



de Gaulle intègre certes mais aussi le bradeur de l'Algérie au F.L.N.


Quand au prsonnel politique du F.N qui des trois couleurs n'en a gardé qu'une, il est en dessous du médiocre qu'en à l'intégrité...