La National Portrait Gallery rend hommage aux gays!

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

IMG_5107
David Hockney par lui même

Je ne crois pas qu’un autre musée du type de la national portrait gallery existe ailleurs qu’en Angleterre, si mes lecteurs en connaissent d’autres qu’ils aient l’amabilité de le signaler. L’objectif de ce musée est de présenter aux visiteurs les bobines de tout ce que l’Angleterre à compté de personnages illustres dans son histoire. La National Portrait Gallery ratisse très large, aux inévitables monarques et militaires s’ajoutent les sommités des sciences et des arts et lettres sans oublier les grands sportifs et autres figures qui ont, un jour ou l’autre, fait la une de l’actualité à condition que ce soit honorable. Il y a un souci d’édification dans cet accrochage et c’est là qu’il est remarquable que cette vénérable institution consacre son exposition d’été aux grands personnages gays à l’occasion du quarantième anniversaire de la révolte de Stonewall. Ce qui conduira quelques follasses notoires a avoir leur portrait accroché non loin de celui de la reine mère!

IMG_5114
Lytton Strachey

IMG_5115 IMG_5116
E.M. Forster Aldous Huxley
.
L’Angleterre est tout de même un beau pays pour la peinture (et aussi pour la photographie). Comment imaginer une institution semblable au centre de Paris (La National Portrait Gallery se trouve à deux pas de la National Gallery), cela ne serait que lazzis du coté de la nomenklatura des cultureux hexagonaux. Déjà qu’au bord de la Seine on méprise plus ou moins la peinture, cet art qui pour beaucoup de cette coterie est obsolète, imaginez dans quel mépris on tient les portraitiste à telle enseigne que pour voir les oeuvres d’un des plus célèbres portraitiste français du XX éme siècle, Jacques Emile Blanche, il faut venir dans ce musée qui expose son magistral portrait de James Joyce.

IMG_5113
James Joyce par Jacques Emile Blanche
.
En regard de l’ambition du lieu et de la foultitude de grandioses personnages qu’a compté Albion, les places sont chères et les figures que l’on rencontre sur les trois niveaux du musée ne sont pas toujours les mêmes. Si l’étage des Tudor ne connait guère de bouleversements, ceux là ont acquis leur notoriété pour l’étenité, plus on se rapproche de nos jours et plus le turnover est important.

IMG_5111
Paul McCartney
IMG_5104
Blur
.
La visite du musée m’amène à plusieurs constatations la première est que l’Angleterre a compté et surtout compte encore de nombreux portraitistes de talent et une autre que bien des célébrité des bord de la Tamise sont ignorés des français ou tout du moins de moi. L’histoire de nos plus proches voisins Européens est complètement ignorée de mes compatriotes et que dire de celle de contrées plus lointaines...

IMG_5112
autoportrait de Graham Sutherland
.
Un des plaisirs de la visite est de mettre des traits sur des noms dont on ne connaissait que les oeuvres. J’ai ainsi découvert à quoi ressemblait Jérome K. Jérome l’auteur de “trois hommes dans un bateau” qui est un des volumes qui enchanta mon enfance ou encore de connaitre le visage de Graham Sutherland, peintre pour lequel j’ai une grande admiration, grâce à un bel autoportrait. En revanche c’est un confrère qui a peint l’immence Bacon alors que David Hockney n’a laissé ce soin à personne d’autre que lui. On retrouve les deux peintres dans l’exposition des icones gays mais cette fois en photographie. C’est un beau tableau qui représente le couturier Paul Smith dont j’arrondis la cassette à chacun de mes passages à Londres...

IMG_5109
Paul Smith.

Petit plaisir de ce musée est qu'il est continuellement arpenté par une palenquée de choupinets souvent en uniforme et d'étudiants en art, comme ce charmant jeune homme ci-dessous qui était fort concentré sur son ouvrage lors de ma visite...

IMG_5108

image1
k.d.lang, Le Meridien Hotel, London by Jill Furmanovsky, 1992 © Jill Furmanovsky

Or donc l’exposition estivale du lieu est intitulé “gay icons”. Dix homosexuels assumés connus dans leur pays, célébrités en tous genres, six hommes, quatre femmes ( Waheed Alli, Alan Hollinghurst, Elton John, Jackie Kay, Billie Jean King, Ian McKellen (qui a son portrait, un très beau tableau dans l’exposition permanante ), Chris Smith, Ben Summerskill, Sandi Toksvig et Sarah Waters) ont sélectionné chacun six portraits photographiques de ceux qui les ont inspiré pour leur carrière.

joeorton0_master
Joe Orton.

Certains artistes ont des choix assez surprenants ( chers lecteurs qu'auriez vous choisi pour les six personnalités?) telle Sandi Tokvig qui a déclaré << J'espère que l'exposition fera se remettre en question certaines personnes et perçevront mieux désormais ce que signifie être gay. Nous sommes un groupe disparate, et non pas seulement définis par le biais de notre sexualité, mais par la réaction de la société envers elle». Elle a choisi entre autres la peintre française Rosa Bonheur qui avait été présenté à la reine Victoria qui appréciait beaucoup son travail, il n’est pas certain qu’elle connaissait ses goûts sexuelles mais elle a du tout de même avoir des doutes en la voyant car notre artiste avait tout de la camioneuse avant la lettre. Elle a d’ailleurs représenté de nombreux charrois tiré par des boeufs (on peut en voir un bel exemple dans l’escalier d’honneur de la mairie du sixième arrondissement de Paris, un peu les ancètres de nos gros culs d’aujourd’hui... L'écrivain Allan Holling a sélectionné Joe Dallesandro, l’ acteur fétiche d'Andy Warhol, et le poète victorien Gerard Manley Hopkins, célèbre pour ses poèmes homoérotiques. Billie Jean King a choisi la tenniswoman Althea Gibson, première noire a gagner un tournoi du grand Chelem, et Nelson Mandela, qui pour elle est «l'icône de tous, gay ou hétéro». Quant à Elton John, il a élu son parolier Bernie Taupin, et le violoncelliste Mstislav Rostropovich. Chris Smith enfin, premier politicien britannique ouvertement gay, a retenu Virginia Woolf, ainsi que Alan Turing, mathématicien britannique père des ordinateurs, qui a fini par se suicider (ou a été suicidé?) après avoir été persécuté à cause de son homosexualité à son propos ne manquez pas la formidable bande dessinée, Le théorème de Morcom (éditions Les humanoides associés, 1992) tirée de sa vie. Alan Hollinghurst lui a choisi de rendre hommage à un de ses pairs en la personne d’Edmund White.

dallesandromaster
Joe Dallesandro par Paul Morissey
.
On peut voir également les images de John Lennon, Nelson Mandela, Lady Diana, des écrivains, Patricia Highsmith, Virginia Woolf, Daphné du Maurier, Quentin Crisp, Walt Whitman, Joe Orton des compositeurs Pyotr Tchaikovsky et Benjamin Britten; des musiciens k.d. lang, the Village People et Will Young; des artistes comme Ellen DeGeneres, Lily Savage et Kenneth Williams; des sportifs célèbres comme Martina Navratilova et Ian Roberts des activistes tels Harvey Milk et Angela Mason et même la star du porno Jeff Stryker...

37695979_p
Virginia Woolf par Gisèle Freund
.
Certaines des photos de ces célébrités sont signées sont par Lord Snowdon, Cecil Beaton, Gisèle Freund ... Des oeuvres d’ Andy Warhol et Linda McCartney sont également parmi les images choisies pour représenter les icônes sélectionnées.

Quentin_Crisp_National_Po_001
Quentin Crisp.


Gay icons (jusqu’au 17 octobre 2009)
National Portrait Gallery
St Martin's Place
London WC2H 0HE

wp_on_art_gay_icons_national_portrait_gallery
Harvey Milk

Commenter cet article