la mort de Philippe Daudet

Publié le par lesdiagonalesdutemps


Léon Daudet est mon polémisme préféré. Ses portraits des grands hommes de son époque est d'une verve et d'une vacherie inégalée. Cet antisémite et homophobe a été le plus grand propagandiste de Marcel Proust qui le cite dans "La prisonnière": << Sur la franc-maçonnerie, l’espionnage allemand, la morphinomanie, Léon Daudet écrit au jour le jour un prodigieux conte de fées qui se trouve être la réalité même. >>.

Il adorait son frère, Lucien Daudet, qui était la plus grande folle de Paris... C'était un homme qui n'était pas à une contradiction près... En 1928, alors qu'il est député de Paris et un homme très en vue sont fils âgé, de 14 ans, meurt dans des circonstances étranges, meurtre ou suicide?

 

Léon Daudet vers 1930

 

La mort du jeune homme ne fut jamais élucidée. Les autorités ont maintenu la thèse du suicide, mais la famille Daudet et l’Action française ont toujours maintenu qu’il s’agissait d’un meurtre à caractère politique ou d’un complot impliquant leurs adversaires anarchistes ou républicains. Les anarchistes s’étaient très tôt dissociés de l’affaire, prétextant n’avoir jamais été en contact avec Philippe Daudet avant la journée précédant sa mort. Pour ce qui est du complot républicain, rien ne permet d’en accréditer la thèse, mais il est certain que Léon Daudet était dérangeant (il venait d’être élu député de Paris), ayant même provoqué la démission de certains ministres par ses articles incendiaires.

Il repose au centre de la 41ème division, dans un tombeau dans lequel se trouve, parmi plusieurs membres de la famille Daudet, sa mère, Marthe Allard-Daudet (1878-1960), qui sous le pseudonyme de Pampille fut journaliste à l’Action française, et qui publia divers ouvrages de mode et de cuisine ; ainsi que son demi-frère Charles Daudet (1892-1960), que Léon Daudet avait eu de Jeanne Hugo. 


 

Dans le documentaire radiophonique que vous pouvez écouter en cliquant sur l'adresse de l'émission, on voit que ceux qui ne cessent de vitupérer sur les scandales politiques et policiers d'aujourd'hui y trouveront matière à relativiser à propos de la noirceur de notre époque.


vif du sujet 2005 11 08 la mort de Philippe Daudet.mp3

Publié dans télévision et radio

Commenter cet article

VIVE LA REPUBLIQUE 22/05/2012 13:20

Philippe Daudet, c'est suicidé mais son son père savait bien que si le suicide était prouvé l'église catholique refuserait d'enterrer son fils car le suicide est un péché sauf si la personne était
folle au moment de passer à l'acte. Donc, imaginé le scandale : le fils du réprésentant de l'extrème droite la plus ignoble,répugnante et haïssable mettant fin à ses jours !!!

lesdiagonalesdutemps 22/05/2012 14:45



Ce que vous dites est historiquement faux. Dans un premier temps Léon Daudet (qui est aussi un grand écrivain, mais faut il encore savoir lire ce qu'apprend de moins en moins à faire l'école
républicaine) avait reconnu que son fils s'était suicidé. Il a demandé auprès des autorités ecclésiatiques une dispense pour enterrer son fils religieusement, ce qui lui a été accordé. Le
scandale et les doutes sur le suicide du garçon éclateront en raison d'un article dans la presse anarchiste après que le jeune homme fut inhumé. Tout cela est corroboré par l'émission qui est
dans le billet et qu'il est très facile de télécharger.