La Maison de Cocteau

Publié le par lesdiagonalesdutemps


La Maison de Cocteau 


C’est ici que vécut Jean Cocteau de 1947 jusqu’à sa mort en 1963.  Jean Cocteau acheta cette demeure, appelée autrefois la maison du gouverneur avec Jean Marais en 1947. 
Jean Cocteau y vêcut avec son compagnon Edouard Dermit, son ancien jardinier dit "Doudou". A partir de 1963, Edouard Dermit, en tant qu’héritier maintint les lieux en l'état. Il restera à Milly jusqu’à sa mort en 1995. 


Il faudra attendre 2002 pour que la maison sorte de son sommeil quand Pierre Bergé, que Edouard Dermit avait désigné comme titulaire exclusif du droit moral sur l’œuvre de Cocteau, la rachète et la restaure avec l’aide du Conseil régional d’Ile-de-France et du Conseil général de l’Essonne.

Le château voisin, vu du jardin de Cocteau

La maison de Cocteau vue du jardin

Trois pièces : le grand salon au rez-de-chaussée, la chambre et le bureau au premier étage ont été restituées telles que Cocteau les a laissées à sa mort et ce, dans les plus infimes détails : les meubles, les objets de décoration. 


Le grand salon

Plusieurs vues du grand salon, au rez-de-chaussée

Le bureau (au premier étage) 

La chambre (au premier étage)

Documents se rapportant au tournage du film "La Belle et la Bête".


Bernard Buffet (1928-99) : Portrait de Jean Cocteau (1955) 

Jacques-Emile Blanche (1861-1942) : Portrait de Cocteau

Marie Laurencin (1883-1956) : Portrait de Cocteau

Andy Warhol (1928-87) : Deux portraits de Cocteau




La Chapelle Saint-Blaise-des-Simples
La chapelle est l'unique vestige d'une maladrerie du XIIe siècle.
En 1959, Jean Cocteau, sollicité par les élus de la ville, décore l’intérieur de la chapelle. Le poète conçoit les fresques sur le thème de la Résurrection, et des plantes médicinales  (aconit, belladone, menthe, renoncule, valériane,...) 
Jean Cocteau est décédé à Milly le 16 octobre 1963. Il voulut être enterré dans ce lieu ; son corps fut transféré en 1964 dans la chapelle qu'il avait décorée. Elle abrite depuis le portrait en bronze que Arno Brecker avait réalisé quelques mois auparavant, et la dalle sur laquelle figure l'épitaphe célèbre de l'académicien : « Je reste avec vous. »

Deux grandes gentianes, et la menthe de Milly autour de la porte d'entrée. 

Fresque de la Résurrection au-dessus de l'autel

Le visage du Christ en croix au-dessus de l'autel

La tombe de Jean Cocteau et Edouard Dermit

Buste de Jean Cocteau par Arno Brecker

Les simples sur le mur nord : la jusquiame, la belladone, la valériane, et la guimauve.

Les simples sur le mur sud : l'arnica, la renoncule, la colchique, et l'aconit.

La signature de Jean Cocteau, à droite de la porte.

L'un des vitraux conçus par Jean Cocteau
ci-dessous un petit film réalisé lors de la vente de la succession de Jean Marais dont beaucoup d'objets ont trouvé aujourd'hui refuge dans la maison de Cocteau.

Publié dans peinture

Commenter cet article