La justice vous peint tel que vous devriez être et non tel que vous êtes

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Périodiquement, quelques procès, et pas forcément fictif, comme celui de l'étranger, vient vous rappeler que la justice est toujours disposée à vous prêter un cerveau de rechange pour vous condamner sans remords, et que, cornélienne, elle vous peint tel que vous devriez être et non tel que vous êtes.

Roland Barthes, Mythologies

Publié dans citations

Commenter cet article