L'histoire d'amour entre Paul Newman et Anthony Perkins

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Je ne connaissais pas le blog de Renaud Renaud découver par le plus grand des hasard lors de ma toute dernière errance sur la toile. Je m'y suis aussitôt plongé avec délice et vous engage à faire de même sans tarder. C'est à cette adresse: http://renaudrenaud.blogspot.fr. Comme exemple de ce que vous y découvrirez l'article ci-dessous qui semble échappé d'Hollywood Babylone de Kenneth Anger




En 1954, Paul Newman a 29 ans. Il tourne son premier film à Hollywood ‘’Le Calice d’argent’’. Il emménage dans un petit appartement au Château Marmont, célèbre hôtel d’Hollywood, théâtre de nombreuses anecdotes cocasses et/ou salaces sur bon nombre de stars hollywoodiennes. A cette époque,  James Dean logeait dans un bungalow de l’hôtel. L’histoire ne dit pas si Anthony Perkins, lui aussi débutant à Hollywood, y habitait également. Le fait est que le jour même de l’arrivée de Paul Newman, alors que celui-ci se détendait au bord de la piscine, il l’aborde d’un simple : ‘’Hi ! Je suis Tony’’. Cela fut-il un coup de foudre ?
 
En tout cas Paul et Tony se seraient vite retrouvés dans le même lit dans l’appartement de Paul. C’aurait été le début d’une relation passionnée de plusieurs semaines. C’est ce que Tony aurait confié à sa grande copine de l’époque, Maila Nurmi.  Vous ne connaissez pas Maila Nurmi ? Mais  si, mais si, c’est la créatrice du rôle de Vampira et la star du cultissime ‘’ Plan 9 from Outer Space’’ d’Ed Wood, paraît-il le plus mauvais film du monde.
 
Bref, revenons à notre histoire.
Tony Perkins était très beau garçon, homosexuel mais torturé, rêvant obstinément d’hétérosexualité. Paul Newman dans son genre était tout aussi beau mais avec une bisexualité libérée, du moins à cette période. Paul et Tony n’ont jamais voulu former un couple mais se satisfaisaient de cette vie sexuelle ‘’aventureuse’’. Tony Perkins , au même moment,   partageait ses ébats avec Tab Hunter et Robert Francis, le beau midship  d’ Ouragan sur le Caine. 

D’ailleurs à cette époque-là beaucoup de graines de stars entre 20 et 30 ans couchaient tous plus ou moins les uns avec les autres. Mais Paul Newman était le seul marié et père de 3 enfants.
Paul Newman a rencontré Joanne Woodward alors qu’il était encore marié avec Jackie White, avec qui il a eu 3 enfants. Il divorcera en 1958 pour épouser celle avec qui il formera jusqu’à la fin de sa vie un couple qui ’’forcera l’admiration du tout-Hollywood’’.  Cela ne l’empêchera pas de continuer à avoir, pendant de longues années, des relations amicales avec Anthony, qui sera un peu ‘’le meilleur ami de la famille’’.

 
 

 
Cela n'empêchera pas Tony de poursuivre sa vie amoureuse. On lui prête, mais à qui peut-on prêter sinon aux riches, des aventures avec Rock Hudson, George Nader, Troy Donahue, Rudolf Noureev, Leonard Bernstein, James Dean, Stephen Sondheim, le chorégraphe Grover Dale ( un des deux forains des ‘’Demoiselles de Rochefort’’ l’autre étant George Chakiris) avec qui il vivra 6 ans…
C’est sous les auspices de Paul Newman qu’Anthony Perkins va connaître sa première aventure hétérosexuelle. En 1972 il tourne avec lui sous la direction de John Huston ‘’Juge et hors la loi’’. On retrouve au générique son ancien copain Tab Hunter et Roddy McDowall… ( le soir la cantine du tournage devait ressembler à un vrai bar gay…). 
C’est là qu’il rencontre Victoria Principal, la Pamela Ewing de Dallas. Il aura une courte liaison avec elle. L’année suivante, il semble vouloir tourner la page et il épouse la photographe Berry Berenson, la sœur de l’actrice Marisa Berenson. Ils auront deux fils. 
Mais il restera hanté par ses démons, ou ses   anges. Finis les ‘’beefcakes’’ des plages californiennes. Ce seront plutôt les sex shops et les cinémas pornos de New York. Il sera rattrapé par le Sida en 1985. Il fera preuve de courage et d’une grande discrétion pendant sa maladie. Il ne la révélera que peu de temps avant sa mort en 1992. Il avait 60 ans. 
Sa veuve, Berry Berenson, se trouvait à bord du vol 11 d’American Airlines qui s’est écrasé contre la première tour du World Trade Center le 11 septembre 2001.

 

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article

Gay Lyon 31/07/2014 09:47

Un voyage dans le temps avec ces archives de photos.

Tietie007 14/11/2013 19:08

Perkins restera à jamais Norman Bates ...

lesdiagonalesdutemps 14/11/2013 21:54



bravo pour vos prégrinations photographiques continuez.