L'aigle de la neuvième légion

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Affiche de 'L'Aigle de la Neuvième Légion'

 

Grande Bretagne, 2011, 1h 55

 

Réalisation: Kevin Mcdonald, photo: Anthony Dod Mantle, costumes: Michael O’Connor,

 

avec: Channing Tatum, Jamie Bell, Mark Strong, Donald Sutherland, Denis O'Hara, Dakin Matthews, Douglas Henshall, Tahar Rahim, Jon Campling, Julian Lewis Jones, 

 

Résumé

 

En 140 après J.-C., l'Empire romain s'étend jusqu'à l'actuelle Angleterre.Marcus Aquila (Channing Tatum), un jeune centurion, est bien décidé à restaurer l'honneur de son père, disparu mystérieusement vingt ans plus tôt avec la Neuvième Légion qu'il commandait dans le nord de l'île. On ne retrouva rien, ni des 5000 hommes, ni de leur emblème, un Aigle d'or. Après ce drame, l'empereur Hadrien ordonna la construction d'un mur pour séparer le nord, aux mains de tribus insoumises, du reste du territoire. Pour les Romains, le mur d'Hadrien devint une frontière, l'extrême limite du monde connu.
A Rome, Marcus centurion demande le commandement d'un petit fort dans le sud-ouest de l'île. Il l'obtient sans peine, un commandement dans la région n'étant guère convoité par les autres officiers romains. Sa bravoure lors d'une attaque fomentée par des rebelles locaux lui vaut d'être décoré, mais ses blessures le conduisent à être réformé. Démoralisé, Marcus passe sa convalescence dans la villa de son oncle Aquila (Donald Sutherland), lui-même ancien soldat. Lorsque durant un combat de gladiateurs, Marcus épargne la vie du jeune Esca (Jamie Bell), Aquila le lui offre pour qu'il en fasse son esclave.
Apprenant par une rumeur que l'Aigle d'or aurait été vu dans un temple tribal des terres du nord, Marcus décide de s'y rendre avec Esca. Mais au-delà du mur d'Hadrien, dans les contrées inconnues et sauvages, difficile de savoir qui est à la merci de l'autre, et de révélations en découvertes, Marcus va devoir affronter les plus redoutables dangers pour avoir une chance de trouver la vérité...

 

l-aigledela9elegion.jpg

 

jamiebelll-autrerive.jpg

 

 

L'avis critique:

 

Je me réjouis grandement du retour du péplum, rendons grâce à Ridley Scott qui avec son Gladiator a amorcé cette juteuse pompe. Applaudissons doublement cet Aigle de la neuvième légion pour nous donner un film qui est beaucoup de choses mais surtout pas post-moderne. Voilà un bon péplum au premier degré dont le scénario et son découpage m'a surtout évoqué les westerns classiques. Il est dommage tout de même que Channing Tatum, que j'avais précédemment connu sur les podiums, même si sa prestation est loin d'être honteuse, et puis il a de très beaux abdominaux, fasse un John Wayne jeune, un peu pale d'autant que l'autre élément du binôme omniprésent dans les dernier deux tiers du film, est joué par Jamie Bell qui est épatant. Espérons pour lui que cette brillante prestation fasse enfin un peu oublier sa non moins brillante présence dans le rôle titre de Billy Elliot qui fait encore, à mon sens, un peu trop d'ombre à sa carrière.

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.43.41.png


L'intérêt de la distribution ne s'arrête pas aux deux rôles principaux. Les spectateurs attentifs reconnaitront Tahar Rahim, la révélation de «Un prophète», il joue le méchant et joli prince barbare. On retrouve avec beaucoup de plaisir dans le petit rôle de l'oncle de Marcus, Donald Sutherland.

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.43.26.png


 L'aigle de la neuvième légion m'a d'autant fait penser au western que j'ai eu la surprise de découvrir que les écossais antique ressemblaient beaucoup au mohicans hollywoodiens un peu tenter de guerrier masai! Ne connaissant rien à ses highlanders antiques je fais toute confiance à la vision de Kevin Mcdonald. Même si ces farouches guerriers viennent plus d'après ses déclarations du metteur en scène que des recherches historiques: << Le film se déroule dans la Grande-Bretagne celtique, dont on sait peu de choses. Et nous avons créé une tribu, appelée le peuple des phoques. Ils vivent au bord de la mer. Leur nourriture et leurs habits viennent de la mer, on leur a inventé une culture, une apparence >>...

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.43.08.png


On pourra me rétorquer qu'il est abusif de classer ce film dans la rubrique des films gays d'autant qu'il n'y a aucune scène de sexe dans l'aigle de la neuvième légion, mais tout le film est homo érotique et l'attitude de Marcus Aquila et d'Esca n'est explicable que si les deux hommes sont amoureux. Le lecteur de yaoi en revanche ne sera pas surpris par mon classement, tant il reconnaitra dans la relation entre Marcus et Esca celle qu'entretient dans le yaois les figures du seme et du uke. De même les lecteur de l'Alix de Jacques Martin devrait avec le film de Kevin Mcdonald se trouver en terrain connu. La particularité ici c'est que le dominant change au fil du récit Marcus de dominant devient dominé.  Le maître et l'esclave sont contraints d'intervertir leurs rôles pour parvenir à se sortir d'une situation difficile. 

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.42.53.png


L'aigle de la neuvième légion est non seulement un péplum, c'est aussi un film de survie, et un film psychologique. C'est aussi une métaphore sur l’honneur et la guerre facilement transposable à toute époque.

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.42.42.png


Kevin Mcdonald avec l'aigle de la neuvième légion démontre que l'on peut faire encore aujourd'hui un péplum, à hauteur d'homme sans une débauche d'effet spéciaux. Ce qui n'empêche pas les combats d'être très convaincants en particulier l'épisode de la tortue. Le film bénéficie du talent du chef opérateur Anthony Dod Mantle, ce qui nous vaut de belles images. 

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.42.24.png


L'aigle de la neuvième légion est le troisième film de Kevin Macdonald après les honorables, Le Dernier roi d'Ecosse et Jeux de Pouvoir. Le film est l'adaptation du roman pour enfant et à succès, éponyme de Rosemary Sutcliff. Il a été publié en 1954.

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.42.05.png


Cet épisode historique réel, la disparition d'une légion romaine est un des mystères de l'Histoire. Il a inspiré récemment un autre film,  Centurion» de Neil Marshall («The Descent»).

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.41.50.png

 

Site(s) Officiel(s)

Site Officiel USAhttp://focusfeatures.com/the_eagle

Site Officiel USAhttp://www.facebook.com/TheEagle 

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.41.32.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.41.18.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.41.02.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.40.42.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.40.30.png

 

Capture-d-ecran-2011-05-12-a-12.40.16.png

      http://www.imdb.com/title/tt1034389/


Movie
http://www.fileserve.com/file/RH75nbN

Subtitles
English: http://www.fileserve.com/file/gAfSN7V
Holland: http://www.fileserve.com/file/yDSKdHc
Spanish: http://www.fileserve.com/file/rRv6bed
German: http://www.fileserve.com/file/nSdzr9Y
Brazil: http://www.fileserve.com/file/8wRt22P














Publié dans cinéma gay

Commenter cet article