Koya-san

Publié le par lesdiagonalesdutemps

zozo-6388.jpg

 

Koya-san est la plus grande cité monastique du Japon. Elle fut fondé par un moine mithique, le moine kukai, dit Kobo Daishi. Le site le plus extraordinaire de Koya-san est Okuno-in, une nécropole de 200 000 tombeaux, certains très anciens et d'autres modernes. Depuis le XII ème siècle les grandes familles nipponnes y ont leurs tombes. Les pélerins viennent prier dans l'okuno-in pour le repos des morts de leur famille et parfois pour expier leurs crimes. Et encore pour quelques uns pour réciter un sutra en faveur d'ennemis abbattus lors d'un combat  Les stèles de pierres moussues sont ombragées par d'immenses arbres au fut géant. Les hautes ramures sont habitées par les musasabi, les mystérieux écureuils volant mais ils sont presque impossible à voir. En parlant de bestioles les collines qui entourent Koya-san sont peuplée de serpents, de cerfs, de singes, de renards, de chiens érrants et même de quelques ours (j'ai mangé de l'ours à Kyoto). Le plus émouvant à Okuno-in est la multitude de Jizo. Ce sont des statues, parfois primitive représentant Bosatsu protecteur des enfants. Elles sont souvent vouées aux enfants morts-nés ou très jeunes. J'ai repéré une à la mémoire de deux enfants siamois.

 

zozo-6392.jpg

 

zozo-6394.jpg

 

zozo-6395.JPG

 

zozo-6397.JPG

 

zozo-6400.jpg

 

zozo-6402.JPG

 

clacla 6405

 

clacla 6408

 

clacla-6410.jpg

 

clacla-6411.JPG

 

clacla-6412.JPG

 

clacla-6416.jpg

 

clacla-6421.jpg

 

clacla-6422.jpg

 

clacla-6423.jpg

jizo en mémoire de frères siamois?    

clacla-6426.jpg

 

clacla-6428.jpg

Koya-san, Japon, avril 2010

zoeclara-6433.JPG

un père photographiant ses fils devant la stèle de leurs ancètres

Commenter cet article