Konstantin Somov

Publié le par lesdiagonalesdutemps


 

1898%252Bsomov%252Bselfportrait.jpg
1898, Autoportrait

 

 

Né d'un père historien de l'art et conservateur au musée de l'Ermitage, il s'intéresse très tôt à l'art et à la musique du xviiie siècle. La famille de Konstantin Somov. Le jeune homme reçoit à un age précoce une formation artistique. Il reçoit des leçons de chant, de piano et de peinture. Dés sa prime enfance il cotoie la crême du monde artistique de la Russie tsariste qui fréquente la maison familiale.

Somov était ami d'enfance avec Alexandre Benois. Chez ce dernier il rencontre Serge de Diaghilev, le futur producteur des ballets russes et le peintre et décorateur Léon Bakst.

Alors qu'il est étudiant il a une liaison avec un autre étudiant Dmitry Filosofov qui deviendra plus tard un essayiste et un militant politique.

 


1885%252BSomov%252BAgosto.jpg
1885, Août

 

1893%252BSomov%252BPortrait+of+S.+Dyagil
1893, Portrait de S. Diaghilev

 

1896%252BSomov%252BSpring%252C+Martyshki
1896, printemps, Martyshkino

 

1897%252BSomov%252BLady+in+blue.jpg
1897, Lady in Blue

Entre 1888 et 1897, il étudie la peinture à l'Académie impériale des beaux-arts et fréquente pendant trois ans l'atelier d'Ilya Repine. Il affectionne en particulier à l'art rococo, à la manière de Fragonard et de Watteau, et privilégie la peinture à la gouache. Il fait également de nombreuses aquarelles. Souvent également dans une même oeuvre il utilise gouache et aquarelle. Avec Alexandre BenoisSerge Diaghilev et Léon Bakst et se rend avec eux à Paris en 1897. Somov fréquente alors les ateliers de Whistler et de l'Académie Colarossi

En 1898, il revient à Saint-Pétersbourg où il  fonde, en 1899, avec l'aide de Sergei Diaghilev, la Société mondiale de l'Art (Mir Iskousstva). Cette société et son journal feront appel aux jeunes et aux artistes de Saint-Pétersbourg et de Moscou et ont  joué un rôle majeur dans le développement de l'art russe du début des années 20. 

 

1897%252BSomov%252BSomov%252BStream.JPG
1897, Volet

 

1899%252BSomov%252BAlexander+Pushkin+at+
1899, Alexandre Pouchkine de travail

 

1906%252BSomov%252BRetrato+del+escritor+
1906, Portrait de l'écrivain et poète Viatcheslav Ivanov.

 

1909%252BSomov%252BRetrato+del+poeta+Mik
1909, Portrait du poète Mikhaïl Kouzmine.

 

1909%252BSomov%252Bselfportret.JPG
1909, Autoportrait

 

1910%252BSomov%252BRetrato+Mstislav+Vale
1910, Portrait de Mstislav Valerianovich Dobuzhinsky.

1911%252B+Somov%252BPortrait+of+Ewfimia+





20172553_Konstantin_Somov_illyustr.jpg

Erotic%2Bdrawing%2B%2B1916.jpgDessin érotique , 1916

Pendant les années 1910, Somov illustre les œuvres d'Alexandre Blok et réalise notamment une série de personnages de la commedia dell'arte. Ses peintures sont exposées en France, au Salon d'automne de 1906, et en Allemagne, où une première monographie lui est consacrée en 1907. Il devient membre de l'Académie impériale en 1913 et il est nommé professeur à l'École des beaux-arts de Saint-Pétersbourg en 1918.

 

 

Konstantin Somov - Autoportrait dans un miroir, 1928

cover-of-the-magazine-world-of-art.jpg%2

 

 

Konstantin Somov est surtout portraitiste et paysagiste. Il peint également des scènes érotiques, et d'amour homo-érotique, où son talent se libère. Les critiques d'art à la veille de la révolution russe le considèrent comme un des peintres académiques de premier plan de l'école symboliste russe.

 

 

1918%252B+Somov%252B+Ilustraci%25C3%25B3
1918, Illustration pour "Le Livre du marquis"

 

1918%252BSomov+escena+galante.+En+el+jar
1918, scène galante.Dans le jardin

 

En 1923, il émigre aux États-Unis, mais ne reste qu'un an dans ce pays qu'il déclare incompatible avec son tempérament artistique. Il s'installe alors à Paris, où il illustre entre autres Manon LescautDaphnis et Chloé et les poèmes de Pouchkine. Vers la fin de sa vie, il peint surtout des portraits. Il peint aussi plusieurs tableaux ou sa sensualité homosexuelle se libère. À sa mort en 1939, il est inhumé au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois.

 


Konstantin_Somov_%25281869-1939%25291.jp

 

1925%252BSomov%252BRachmaninov.jpg
1925, Portrait de Rachmaninov

Portrait%2Bof%2BVladimir%2BSomov%252C%2BPortrait de Vladimir Somov, le neveu de l'artiste, 1925


 

1926%252BSomov%252BPortrait%2Bof%2BLouis
1926, Portrait de Louise Morgan


Konstantin%2BSomov.jpg




AMOUR%2BSENILIS.jpg

 

1931%252BSomov+%25281869-1939%2529%252BA
1931, Homme allongé nu

 

1933%252BSomov%252BMale+nude+with+cigare
1933, nu avec la cigarette

 

1933%252BSomov%252BPortrait+of+a+man.jpg
1933, portrait d'homme

 

1933%252BSomov%252BThe+Boxer.jpg
1933, The Boxer
A propos de the boxer
Somov a commencé à travailler sur ce portrait en 1932 et l’a achevé en 1933.

« ... il y a deux jours, j'ai terminé un portrait à l'huile, un «nu» (demi-longueur), et ensuite j'ai peint "une nature morte " à côté de lui: un miroir, derrière lui une commode, sur laquelle reposait sa chemise et sa veste, avec une paire de gants de boxe accroché au mur ... la peinture n'est pas mauvaise.

Lettre datée du 28 Février 1933, p. 400

Enfin, le troisième jour, je finis le portrait du «nu» de Daphnis (ndlr : le modèle). Il paraissait meilleur, et Daphnis dit, en plaisantant, qu'il était mieux que ceux de Rembrandt et Ribera, dont je me souviens quand je peins la forme humaine. »

Lettre datée du 30 Mars 1933, p. 401

 

1933%252BSomov%252BThe+slumber.jpg
1933, du sommeil


The%2Brest%252C%2B1933.jpgLe reste, 1933
A propos de "Le reste"

Ce tableau est issu d'une série intitulée "Les Bouchers (ndlr : le peintre) masculins" que Somov conçut et commença à travailler en mai 1933:
« J'ai commencé à travailler sur une série d'aquarelles miniatures sur le thème «Les Bouchers masculin » (nus à la Boucher). J'ai de nombreux croquis de «nus» d’après nature, la plus grande partie est avec Daphnis. J'ai choisi plusieurs de mes croquis et peut-être cette série sera composée de dix ou douze travaux. Ce sera un ensemble agréable, quelque peu scandaleux. »

Lettre datée du 7 mai 1933, p. 401-402



The%2BLovers%252C%2B1933%2Bby%2BKonstantLes amants, 1933





The%2Blovers%252C%2B1931.jpgLes amants, 1931




Konstantin%2BAndreevich%2BSomovCauchemarCauchemar de la fièvre brulante , 1937




A propos de cauchemar de fievre brulante

Les amis de Somov, les artistes Nikolai Milioti et Alexandre Benois, n'étaient pas indifférents à son travail:
« ... et Milioti est arrivé vers 6 heures ... Je lui ai montré mes tableaux, comme il l'avait pas vu tout ce que j'avais. Il a été complètement surpris. Il a été enchanté par mes nus et aquarelles érotiques ... Il a été profondément impressionné par "Cauchemar de La Fièvre Brulante ". »

Extrait du journal en date du 8 avril 1938, p. 429

« J'ai montré les tableaux qu'il n'avait pas déjà vu à Shur [Alexandre Benois]. "Fièvre brulante" fait rire: "C'est le vrai Somov! at-il dit. " »

Extrait du journal en date du 14 avril 1938, p. 429-430




The%2Bapparition%252C%2B1938.jpgL'apparition, 1938
A propos de "L'Apparition"

« J'ai transféré la composition d'une nouvelle peinture sur toile et y ai ajouté le personnage supplémentaire d'une vieille femme sinistre.

Extrait du journal du 25 Mars 1938, p. 428

J'ai décidé de peindre la femme debout dans ma peinture [L'apparition]. La peinture s’en fut trouvée améliorée et de plus son visage a changé - elle a l’air maintenant plus terrible que jamais.

Extrait du journal en date du 28 avril 1938, p. 430

Ma dernière peinture aussi lui plaisait [Benois], et il fait des remarques utiles sur le terrain: les personnages de la vision doivent être faits, comme je l'avais pensé, d'une manière plus transparente et moins corporelle. Aussi, je dois refaire l'ombre absurde sur le mur et dans le miroir - c'est facile à corriger. Il a dit que j'avais des couleurs étonnantes ... »

Extrait du journal en date du 14 avril 1938, p. 430




Study%2Bof%2Ba%2Bmale%2Bnude%252C%2B1932Etude de nu masculin, 1932



1934%252BSomov%2B%252BBathers%2Bby%2Ba%2
1934, baignade dans la rivière

 

1934%252BSomov%252BThe%2BInterior.jpg
1934, l'Intérieur

 

1934%252BSomov%252BOpen+Door+on+a+Garden
1934, Fenêtre sur le jardin

 

1936%252BSomov+%252BA+reclining+male+nud
1936, l'homme couché

 

1938%252BSomov%252BReclining+male+nude.j
1938, Homme allongé nu

 


somov-dafnis.i.hloia-s.jpg

 


Les peintures de Constantin Somov connaissent un regain de popularité au début du xxie siècle et leur valeur sur le marché de l'art s'est en conséquence beaucoup accrue.


Publié dans peinture

Commenter cet article