Jos Le Doaré

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

Jos Le Doaré est né à Châteaulin (département du Finistère) en 1904. Après des études d'histoire à Paris. Il y découvre la peinture dans les grands musées. il entre en 1927 à l'école de photographie Louis Lumière. Jos,  âgé de 26 ans, en 1930 entre dans l’entreprise de photographie créé par son père en 1880.  Il a auparavant réalisé ses premières cartes postales éditée par le mouvement scout en 1928. Ces photographies sont très factuelles. Elles se veulent avant tout descriptives et informatives sur le mouvement scout. Elles ont moins le souci d'être artistique qu'auront celles réalisées quelques années plus tard par Masson et d'Egermeier dont il est le précurseur.  Jos Le Doaré revient en Bretagne. Il sy'investit dans le scoutisme.

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-10.03.25.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-10.03.06.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-10.02.19.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-10.01.55.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-10.01.16.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.59.21.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.58.55.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.58.37.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.58.20.jpg

 

 

photo

SCOUT 1938 

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.57.40.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.57.20.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.57.01.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.56.38.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-10-a-09.56.06.jpg

 

Dans le même temps, il constitue une collection de photographies sur la Bretagne, et fonde à Châteaulin les Éditions JOS. Il devient le spécialiste de l'illustration photographique et de la carte postale en Bretagne. Il a épousé madame Lefèvre Utile (une héritière des petits beurres LU) avec qui il a eu un fils qui reprendra ensuite l'entreprise, et cinq filles. Il lance à Châteaulin le mouvement scout, le cercle celtique tout en participant au Bleun Brug. Passionné par la Bretagne, il donnera, au début des années cinquante, des conférences sur l’art breton et l’environnement dans les rencontres de la Jeunesse Agricole Chrétienne (JAC)... Et il photographie les garçons. Mais je subodore que la maison Le Doaré est assez peu friande des clichés garçonniers du père Jos. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne met pas en avant cette production. Il est même possible que la descendance du photographe ait fait disparaitre photos et négatifs sur ce thème. Ce n'est qu'une supposition mais cela ne serait pas la première fois que le puritanisme va à l'encontre de l'art et du savoir... Jadis un de mes amis m'a dit qu'il était un peu, au pays bigouden ce que  Von Gloeden avait été à Taormina !! Ce qui m'avait fait beaucoup rire. Jos Le Doaré meurt à Châteaulin en 1976.

J'ai découvert les photographies de Jos Le Doaré, Robert Manson, Egermeier et de quelques autres dans une librairie de la rue Saint Sulpice, à l'enseigne du Signe de Piste, si je me souviens bien, en fouillant dans des boites où étaient rangées des photos de garçons, principalement des scouts, boites qu'il fallait demander aux tenancières du lieu, deux vieilles filles sèches et fières que l'on n'aurait pas supposé détentrices d'un tel trésor (Bruno, un commentateur érudit m'a envoyé le photographie de la dite boutique, voir ci-dessous en ajoutant que souvent Jean Louis Foncine en tenait la caisse).

 

Capture-d-ecran-2012-03-14-a-18.53.14.jpg

 

Si un des passants du blog est passé dans cette antre et a encore dans ses archives des exemplaires de cette aubaine, cela serait très sympathique de m'en envoyer les scans pour enrichir mon article qui ne rend pas hommage dans l'état, à la sensualité des photos garçonnières de Jos Le Doaré. 

 

doare

 

D'autres scouts sur le blog:  scouts à Saint-SulpiceScoutisme, un siècle d’aventures !, EGERMEIER photographe du scoutisme , Les scouts de Joubert dans un album SuchardLes scouts des albums NestléLe scout à roulettes vendeur de calendrierscouts anglais d'hier

 


Publié dans photographe

Commenter cet article

bruno 14/03/2012 16:30

On trouvait ces belles photos dans cette boutique :
http://img51.imageshack.us/img51/802/garanciere025.jpg
avant qu'elle ne fermât, bien sûr, hélas
boutique dont la caisse était souvent tenue par JLF en personne...souvenirs, souvenirs...
merci pour vos billets

lesdiagonalesdutemps 14/03/2012 18:55



C'est bien la boutique dont je parle, en revanche je n'ai jamais vu JLF tenir la caisse mais je ne doute pas de l'information. Je vais intégrer cette image à mon billet



xristophe 14/03/2012 02:42

Tout cela (sauf la première, sublime et commotion...), avec les chapeaux, c'était avant que le divin Joubert ne fasse raccourcir la culotte de l'uniforme scout ! (comme vous savez : Tournier après
lui le raconte)

Patrick 13/03/2012 04:34

Merci pour votre conseil, et je suis désolé pour ayant publié mon commentaire ici au sujet de Le Doaré plutôt que cela au sujet de Kishio ce-dessus...

Patrick 11/03/2012 19:35

Tout-à fait beau, et très intéressant pour la combination de la tradition et la modernité dans ses sujets choisis. J'ai enregistré une recherche "Kishio" sur eBay.

lesdiagonalesdutemps 11/03/2012 21:04



Il vaut mieux aller les chiner à Tokyo dans le quartier d' asakusa, il y a deux belles boutiques d'estampes après la grosse lanterne dans la rue très touristique qui mène au temple, c'est très
touristique mais il y a néanmoins de belles choses en chinant



Patrick 10/03/2012 21:02

J'adore Jos Le Doaré. Je cherche chez oeuvres scoutistes constamment, mais je ne trouve que des livres de Bretagne. Très belles photos, merci!