John Yeadon

Publié le par lesdiagonalesdutemps

John Yeadon est né en 1948 dans le Nord de l'Angleterre

Il a étudié à Hornsey College of Art, Londres, à la fin des années 60, gagnant sa maîtrise au Royal College of Art en 1972. Récompensé par le prix Sir Allen Lane Penguin.Il fut en résidence à Paris, à la Cité Internationale des Arts en 1970, et en 1981, il eut un atelier à Prague en tant qu'invité du Fonds des artistes tchèques.

Après 30 ans de conférences à l'Université de Coventry, étant à la fin de sa carrièrre professeur MA de cours aux Beaux Arts, il a pris sa retraite en 2002 afin de se concentrer à temps plein à son art.

L'occupation du Hornsey College of Art en 1968 et le collectif Artery (la revue culturelle Artery a d'abord été établi à la RCA en 1971) formèrent les attitudes de Yeadon vis à vis de l'éducation, l'accès libre et l'expérimentation, et sa pratique interventionniste de la résistance. Il rejoint le Parti communiste de Grande-Bretagne tout en participant à la RCA en 1971.

Pendant une grande partie de la carrière de Yeadon, son travail a été pornographique, plein d'humour, d'opposition, inquiétant, difficile, obsédant, démodé et va surtout à contre-courant. Son travail confronte les paradoxes et les tabous de la politique sociale et sexuelle qui se posent à nous aujourd'hui. Sa devise est celle de Jonathan Swift, "de vexer le monde plutôt que de le détourner».

Ses œuvres font partie des collections, en particulier, de l'Arts Council de Grande-Bretagne, le Royal College of Art, Coventry City Council, Coventry University, City of Birmingham Museum and Art Gallery et le Musée phallologique islandais, Rejkyavik.

Au cours de la fin des années 1960 et 1970 il réalise des dessins et des peintures de paysage de formes inquiétantes et sexuellement chargées, qui le conduisent à une fascination pour les théories freudiennes, les images de Rorschach et vers les formes archétypales de Jung et le symbolisme du mandala.

Dans les années 70 il a produit un certain nombre d'oeuvres politiques (principalement anti-fasciste) des bannières qui ont apporté une nouvelle dimension socialement engagée à sa pratique et lui ont permis de développer plus avant les thèmes de la sexualité, le commentaire social et la satire.

C'est durant les années 1980 que Yeadon a développé un intérêt pour le potentiel du grotesque d'unifier les diverses dimensions sexuelles, politiques et satiriques de son travail. Après la lecture de Rabelais et Swift, il entame une longue série de peintures, dessins et gravures qui sont à la fois drôles et inquiétants. Sa production avec le temps a continué à sonder et critiquer, en employant l'esprit et l'ironie pour dénoncer la sottise et l'hypocrisie. Pourtant, son but en tant qu'artiste a toujours été profondément et intensément humain.



Dirty tricks


 

Dirty tricks-Beach Party (before the rain) 1981 et Deluge (after the rain) 1982



Dirty tricks-the beach party (before the rain), 1981




Dirty tricks-the beach party (detail)



Dirty tricks-the beach party (detail)



Dirty tricks-the beach party (detail)




Dirty tricks - The Deluge (detail)



Dirty tricks-Midnight on Freedom [Britannia Street Waltz] 1982



Window on the World [Another Point of View] 1982



Boy Venus [Sunday Draws In] 1982



Dirty Tricks: The Democratic Circus Triptych, 1982



Dirty Tricks: The Democratic Circus Triptych - The Assembly Room (detail)




Dirty Tricks: The Democratic Circus Triptych-State Apartments (detail)



Pluralist Utopia-The Nation Celebrates the Birth of Herostratus,1983


Publié dans peinture

Commenter cet article