Jean-Eugene Buland (1852 - 1927)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

"In a French court" 1893

Jean-Eugène Buland (1852-1927), élève de Cabanel aux Beaux-Arts, obtient un prix de Rome et plusieurs médailles au Salon. C'est vers 1880 que Buland s'est éloigné du symbolisme pour se consacrer à des toiles de grand format souvent représentant des groupes qu'il parvient habilement à mettre en scène dans le rectangle de la toile. Certaine de ses toiles s'inscrivent dans la mouvance de Meissonier puis dans celle de Lepage. Il a également travaillé comme illustrateur pour Le Figaro, reflétant sa popularité et une contribution significative au développement de la peinture naturaliste. Il a également peint le plafond de l'hôtel de ville de Château-Thierry. Ce peintre qui travaillait d'après photos a sans le savoir inventé l'hyperréalisme. C'est du Norman Rockwell qui serait peint par un Estes de la province française.

 

 

Painterlog.com - Painting and arts collection: Jean-Eugène Buland (French, 1852-1927) 

"Mariage Innocent" 1884


"Le Tripot" 1883


Commission et conseil municipaux de Pierrelaye organisant la fête

 

Buland a peint la toile ci-dessus, exceptionnelle par son sujet, pour Auguste Arnoult, qui figure sur le tableau et offre l'œuvre à la ville. Les élus ont pris la pose pour la circonstance et se sont endimanchés. Debout, le maire, Jean-Nicolas Leveau, a ceint son écharpe tricolore, ce qui n'est pas de circonstance pour une simple réunion de travail. 



"Propaganda campaign" 1889

 

 

JEAN EUGÈNE BULAND (1852-1927) - L'OFFRANDE

l'offrande

JEAN-EUGENE BULAND (1852-1927)

Lendemain De La Nuit De Noces, 1884

 



"Visit to the virgin of Benodet" 1898



le déjeuner des laveuses, 1900

Publié dans peinture

Commenter cet article

JACK 02/02/2014 00:29

à 16800€ en 2002

Ce n'est pas spécialement donné...

lesdiagonalesdutemps 02/02/2014 09:07



 


Merci pour cette information. En effet ce n'est pas rien mais cela ne me parait extraordinaire à la fois en regard du marché, de la taille des oeuvres et de la qualité de la peinture. En outre
comme je l'ai écrit par ailleurs ce type de peinture bénéficie d'un regain d'intérêt en raisons des outrances d'un certain art contemporain et de la mondialisation (relative) de la connaissance
de l'Histoire de l'art sachant que la plupart des pays sont moins touché par certaines absurdité de l'art contemporain que la France, si j'avais à vendre un tableau de Buland je le vendrais plus
volontier à Londres ou aux Etats-Unis qu'à Paris. Je pense qu'alors le chiffre que vous avancez et qui date de 2002 serait largement dépassé.



xristophe 01/02/2014 15:43

Que la peinture était belle et naïve, et délectable en couleurs (en effet !) hyperréalistes et style de BD - en ces temps qui ne semblent plus tellement anciens !

lesdiagonalesdutemps 01/02/2014 17:46



Je crois que la toile n'est pas pour rien dans le renouveau de ce type de peinture qui a la particularité de  de bien passer à l'écran.