il n'y a plus personne pour se souvenir de nous

Publié le par lesdiagonalesdutemps

C'est ainsi qu'un jour, par hasard, nous nous rappelons tant de visages, tant de choses, mais il n'y a plus personne pour se souvenir de nous, et nous sommes encore vivants.

Angelo Rinaldi, La dernière fête de l'Empire, Editions Gallimard, 1980

Publié dans citations

Commenter cet article

jean-Marc 22/10/2016 12:01

Bonne nouvelle! Angelo Rinaldi revient avec "Torrents" chez Fayard, en cet octobre 2016!

lesdiagonalesdutemps 22/10/2016 17:59

Merci beaucoup pour cette nouvelle. Je ne l'ai pas encore vu en librairie désormais mon lieu de débauche favori...