Homo érotisme du National Geographic

Publié le par lesdiagonalesdutemps

2147714130_e29c7c91b7
1924March_p354
1937Feb_p236.
Bien des garçons de part le monde, en particulier ceux nés avant le milieu des années cinquante, ont connu leurs premiers émois homo-érotiques grâce à des images qui n’avaient pas été réalisées dans ce but. Les collections des anciens numéros de National geographic, grandes pourvoyeuses des caves et des greniers du monde anglo-saxon (mais pas seulement), ont joué un rôle considérable dans ce domaine. Les photos ethnographiques ont été pendant longtemps la seule possibilité de voir de des peaux nues. Et quelles peaux ! Corps exotiques, plein ou maigre, dans diverses couleurs, avec leurs bombements mystérieux. Les revues jaunes faisaient découvrir qu'il y avait dans le monde des endroits où l’on pouvait se déplacer nu en plein air. L’oeil s’attardait sur certains corps et le voyeur fébrile de ces pages comprenait quelle était sa nature profonde...
Image_11

Publié dans photographe

Commenter cet article