Hide/Seek au musée de Brooklyn, une exposition queer

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Charles Demuth, Dancing Sailors


 

 

 


 

 

Hide/Seek est une exposition qui a fait déjà un certain bruit lorsqu'elle a été présentée l'an dernier au National Portrait Museum de Washington DC. Elle est due à Jonathan Katz qui a beaucoup de mal à montrer son exposition dans les musées américain en ces temps de puritanisme exacerbé. Il faut donc saluer le Brooklin muséum d'avoir eu le courage de l'accueillir. Il faut dire que ce musée est le musée new-yorkais qui, avec le Whitney muséum, à la programmation la plus intéressante de la grosse pomme. Il est seulement dommage que ses expositions temporaires privent les visiteurs, en raison du manque de place de la collection permanante, elle aussi fort riche, qui en devient en fait temporaire...

Avec Hide/seek Jonathan Katz veut démontrer en 100 pièces que l'homosexualité est inséparable de l'histoire de l'Amérique. On y trouve des nom célèbre comme Charles Demuth, Andrew Wyeth, Robert Mappletorpe, Keith Haring, Andy Warhol, Georgia O’Keeffe, Marsden Hartley, Alice Neel, Berenice Abbott, Jess Collins, Félix González-Torres, ou Annie Leibovitz ou encore  Thomas Eakins ( salutas ci-contre) ou à peu près inconnu comme ce George Wesley Bellows avec un tableau étrange datant de la fin du 19ème siècle montrant plusieurs dizaines d'hommes retirant leurs habits à la plage (immédiatement ci-dessous). C'est surtout pour ce type d'oeuvres presque jamais montrées, comme les photos du groupe PaJaMa, qu'il faut se rendre au brooklyn muséum (jusqu'au 12 février 2012), même si tout ce qui y est présenté n'est pas de qualité égale et pas toujours du meilleur goût. On peut aussi s'étonner de certains grands absents. Le choix des artistes a quelque chose de très mode, très dans l'air du temps qui est assez agaçant.

 

 

George Wesley Bellows

David Wojnarowicz

 

davidwojnaraboy.jpg

David Wojnarowicz

 

L'exposition est un mélange assez hétéroclite de peintures, de photos et de vidéo dont celle de  David Wojnarowicz (mort à 37 ans du sida en 1992), qui se veut une illustration de la souffrance des malades du sida, et qui a déjà fait scandale avec son image du Christ recouvert de fourmis, où elle a été montrée. Pour continuer avec le sida, l'image la plus dérangeante de la manifestation est un tirage géant représentant un certain Félix Partz, décédé du sida en 1994. Elle a été prise par son ami, A. A. Bronson, peu après sa mort (immédiatement ci-dessous). 


 


Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.39.19.jpg

 

 

Hide/Seek at the National Portrait Gallery

 

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.39.51.jpg

 

L'exposition est aussi riche d'enseignements. On y apprend que Grant Wood, le peintre de l'image artistique qui est sans doute la plus emblématiques de l'Amérique, "American Gothic", était  un homosexuel dans le placard!

Le directeur du musée de Brooklyn, Arnold Lehman, a déclaré mercredi que le musée souhaitait présenter cette exposition «parce qu'il s'agit clairement d'un aspect important de l'art américain au 20e siècle»

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.39.36.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.39.09.jpg

Andrew Wyeth


Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.38.45.jpg

 

Capture-d-ecran-2011-12-11-a-09.38.36.jpg

 

Bois

 



Mapple

Commenter cet article