Gérard Castello-Lopes

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans photographe

Commenter cet article

xristophe 18/03/2014 19:33

Il semble qu'il soit ficelé, l'endormi qui emballe Ismau. Et ceci améliore l'analogie avec le pont, perfectionnant l'image de leur charmante contiguïté. Encore un coup du dieu qu'on nomme Hasard ou
Dieu - celui qui fait si bien les choses. (Et surtout dans l'œil des poètes - de la photo.) Christo (mais, mais... ne serait-ce pas le Fils de ce dernier ?) (piste à suivre), c'était encore du
street-art assez chic, en ce temps-là

lesdiagonalesdutemps 18/03/2014 22:03



ah très chic même tout le monde n'a pas les moyens de Christo inventeur je crois du land art...



Ismau 17/03/2014 17:37

Je ne connaissais pas ce photographe portugais qui semble pourtant des plus important dans son pays.De très belles photos, avec une propension remarquable aux prises de vue de dos ... Si c'est un
effet de sa timidité, tant mieux !
La 6ème, à partir de la fin, avec de si beaux drapés sur le sol et sur le jeune endormi, n'est-ce pas une vue du Pont Neuf emballé par Christo en 85 ?

lesdiagonalesdutemps 18/03/2014 15:26



C'est en effet le Pont neuf emballé par Christo. J'en ai moi même fait des photos dont une a été exposé au Grand Palais dans le cadre du Salon d'Automne. Il faudrait que je mette cela sur le
blog.