Frédéric sur les bords de Marne

Publié le par lesdiagonalesdutemps

PICT0006.JPG

 

PICT0012_2.JPG

 

PICT0015.JPG

 

PICT0050.JPG

 

PICT0051.JPG

 

PICT0052.JPG

 

PICT0201.JPG

 

PICT0202.JPG

 

PICT0204.JPG

La Varenne, printemps 1984

Commenter cet article

xristophe 03/11/2013 14:13

Pour "ISMAU"

Gentille et rigoureuse Ismau ! (la "gentillesse" - valeur montherlantienne... - étant une qualité intellectuelle tout autant que "de cœur") Merci de ces paroles et "mise au point"... (Je me vois
devenir bêtement susceptible quelquefois ou bien sur de certains sujets) Moi aussi j'aime bcp la probité et impeccable précision de vos messages - et les recherche tout particulièrement dans ce
blog supérieur : faites-en plus !

ismau 02/11/2013 23:37

Jolie réponse ...
La mienne sera moins spirituelle, mais tout aussi sincère : il n'y avait absolument aucune moquerie de ma part !( même pas légère)
- D'abord parce que j'aime autant que vous ces photos ( et d'autres images beaucoup plus crues que je ne sais pas commenter, mais qui me plaisent beaucoup : c'est l'ensemble du blog que j'apprécie
comme étant autre chose que du convenu et du convenable, c'est ce mélange des genres inhabituel).
- Ensuite parce que j'aime particulièrement vos commentaires, qui osent être très personnels ou intimes, ce qui n'est pas facile, tout en étant toujours si bien écrits ...celui-ci magnifiquement
élaboré et poétique, surtout pour une justification qui n'était pas nécessaire ( mais ce n'est pas une critique !)

lesdiagonalesdutemps 03/11/2013 09:04



Ce message n'étant pas vraiment pour moi, mais c'est très bien que des commentateurs puissent dialoguer entre eux, je vais tout de même y mettre mon grain de sel.


merci pour tous ses compliments mais je suis surpris que s'etonne du mélange des genres, mais la vie est si diverse et le monde si beau (j'essaye autant que possible la laideur , tout du moins ce
que j'entend par ce mot) que je suis surpris de rencontrer tant de blogs univoque. Quant au convenu, lorsque j'ai un avis disons commun je ne l'émet pas ainsi le blog ne reflète que très
partiellement ce qui m'intéresse ou m'occupe, par exemple j'aime beaucoup les compositeurs français de la fin du XIX ème mais je n'ai rien à dire sur Fauré... J'aurais en revanche bien des
remarque à faire sur la politique française, je suis un ancien élu et met la main à la pâte à propos des futures élections municipales, mais je doute que sur cette élection précise et locale cela
intéresse beaucoup de monde. Ce ne sont que deux exemples parmi bien d'autres possible. A propos du convenable, je ne suis pas inconvenant par principe mais j'ai vu la pensée tant s'affadir et se
formater au long de ma vie que j'essaye d'être fidèle à ce que je crois et à ce que je suis en dépit de l'air du temps.



xristophe 02/11/2013 20:47

Bien visé mais - le croissant n'était pas dans la balance - avec la lune entière sur un autre plateau ! La moquerie ("certains" ... "effervescence") semble penser "binaire et exclusivité"
(exclusivisme) ; j'aime bcp les cocktails (je veux dire : mélanges et "bouquets", festins...) mais le tintement frais "apéritif" (!), les commencements, l'"avant", le désir, les promesses - sont
spécialement mon fait...

lesdiagonalesdutemps 02/11/2013 23:26



Je vous ai compris et ceci sans traitrise, je ne suis pas du haut d'un balcon d'Alger.



xristophe 02/11/2013 19:11

Croyez bien, madame Ismau (d'ailleurs vous le savez)que ce qui est AUTOUR de ce "croissant" (comme dit joliment notre photographe)(qui m'en semble magnétisé aussi - malgré sa passion pour le roman
gay américain) compte autant tout à fait que lui, ce centre chaud catalyseur et symbolique : et le ciel autour de la lune est tout à fait indispensable à la beauté, au désir qu'on a de la lune ; le
fétichisme est un "punctum" (R.B : La chambre claire), le choix d'un point qui émeut pour un tout, mais non qui le remplace. (J'ai cru un ton de moquerie - légère - d'une part, de désaveu bizarre
de l'autre) Et n'importe quel astre ne me fera pas d'effet rien qu'à enfiler un petit short noir des années 70...

lesdiagonalesdutemps 02/11/2013 19:31



moquerie gentille mais sans désavouer mon goût pour le dit croissant, il m'est permis souvent de préférer la pleine lune...



ismau 02/11/2013 12:36

C'est le bouquet !
J'ose ajouter que j'envie votre verve ...
... je veux dire vos facilités d'écriture, vos échanges et commentaires spirituels, rapides, spontanés ... moi, c'est tout le contraire .
Bref, devant certaines photos, dont celles-ci bien sûr ( et d'autres avant celles-ci ), je m'étonnais moi aussi du silence de Xristophe ... me voici bien rassurée !

lesdiagonalesdutemps 02/11/2013 17:22



C'est fou ce que l'apparition furtive d'un croissant de slip peut mettre certains en effervescence beaucoup plus qu'un article sur le roman gay américain, il est vrai que dans plusieurs de ces
écrits les slips ont tendance à disparaitre assez vite...



xristophe 01/11/2013 16:43

Oh, mille mercis, vous me touchez bcp ! (J'étais, pour une fois, "en vacances" !!!) Ces fleurs d'instants précieuses, ou vénéneuses (j'en ai laissé tant perdre dans ma vie; merci aux petits amis
disparus, gentils "complices") vous en êtes à coup sûr l'artiste l'herboriste le plus accompli, le plus gracieux : merci aussi bien sûr au photographe sensible et si doué...

lesdiagonalesdutemps 01/11/2013 18:41



J'ai beaucoup herborisé, j'essaye de cueillir encore le plus de fleurs d'instants que jadis même s'il m'est plus pénible qu'hier de les ramasser. Par exemple aujourd'hui à la comédie Française
lors de la représentation d'Hamlet, un billet devrait suivre j'ai aperçu une des plus belles fleurs de l'année malheureusement je n'avais rien pour la cueillir, alors qu'elle aurait pu être le
centre d'un beau bouquet...



OuaisUxristophe 01/11/2013 03:15

"Un vrai short" et son contenant contenu d'un cocon de coton blanc... le punctum fétichiste par excellence ! et le garant de la pudeur exquise de l'impudeur esquissée des garçons ; à jamais disparu
de la circulation ? - longtemps, longtemps j'ai cru qu'à part moi cela ne disait rien à personne !

lesdiagonalesdutemps 01/11/2013 08:12



à personne n'est pas le mot, mais comme tout fétichisme, il n'est partagé que par une minorité.


J'étais surpris et même inquiet que vous n'ayez pas réagi à ces photos.



janphi 23/10/2013 18:55

beau garçon, toujours une belle mise en valeur par vos talents de photographe. et ce qui n'est pas déplaisant avec un vrai short.

Bernard 23/10/2013 02:21

I was hoping to see more of these, which doesn't mean I dislike the cats and the rest.

andre 22/10/2013 21:36

portraits émouvants: les gros plans sont empreints de la gravité de l'enfance mêlée à l'inquiétude de l'adolescence