Frédéric Blakeslee 1898 ~ 1973

Publié le par lesdiagonalesdutemps

L'exposition Hopper qui se déroule en ce moment au Grand-Palais démontre avec la présentation du travail d'illustrateur du peintre combien cette activité a été extrêmement féconde pour l'artiste, même si par la suite, il l'a plus ou moins reniée. Mais Hopper n'était alors qu'un illustrateur parmi beaucoup d'autres qui eux ne sont pas passé à ce que l'on considère comme le genre noble. Mais a regarder les compositions de Blakeslee ne voit-on pas de la peinture de batailles qui jusqu'au milieu du XIX ème siècle était considéré comme le grand genre par excellence.
L'oeuvre de Blakeslee devrait particulièrement toucher ceux qui comme moi, à l'aube de leur adolescence dévoraient les livres de poche de la collection "Leur aventure" édités par "J'ai lu". On vibrait aux exploits de Pierre Clostermann, du général Galland ou encore de Ernst Udet découverts dans ces petits parallélépipèdes habillés en bleu France aux couvertures ornées d'une gouache d'Antonio Parras. C'étaient Les mêmes lecteurs qui enfant, s'étaient émerveillés en lisant dans les petits formats illustrés les exploits de l'invincible pilote de la R.A.F, Battler Britton. Il est temps me semble-t-il de revaloriser tous les artistes, souvent de grand talent, qui ont eu comme mission de peindre la geste héroique des guerriers.  

Capture-d-ecran-2012-12-16-a-21.40.55.jpg

 

Frederick Manley Blakeslee est né le 4 décembre 1898 à Buffalo, NY. Ses parents étaient Bertha et Harland « Harvey » Manley Blakeslee. La famille était d'origine anglaise. Son père était un ouvrier qualifié.  Il y avait deux enfants dans la famille. La jeune sœur de Frederick est né en 1908. Ils vivaient au 367 Hudson Street.

En juin de 1911, au cours d'un meeting aérien, un pilote décolle du Buffalo Driving Park pour un vol sensationnel la première traversée au monde des chutes du Niagara par un avion. Le parc est à proximité de la maison des Blakeslee. Il est facile d'imaginer qu'à 12 ans, Fred Blakeslee est parmi les vingt mille spectateurs que se sont réunis pour assister à cette première. 

 

Capture-d-ecran-2012-12-16-a-22.29.19.jpg


Le jeune Frédéric étudie le dessin industriel et il reçoit en même temps une formation de base en dessin artistique à l'Albright Art School de Buffalo.

 

  

la Curtis Aeroplane Company en 1910


En 1916, Glenn Hammond Curtiss a ouvert le plus grande usine d'avions au monde sur un complexe industriel de trente hectare à Buffalo. La Curtiss Aeroplane Company employait 18 000 travailleurs. Parmi ces nouveaux employés il y a Fred Blakeslee âgé de dix-sept ans. Il commence comme garçon de bureau dans le département de design où Curtiss lui-même travaille à une table à dessin. Il est rapidement promu assistant-dessinateur. La possibilité de travailler sur des plans d'avions dans ces années pionnières de l'aviation avec un des fondateurs de cette industrie a été une expérience profondément formatrice pour le jeune homme.

Il y travaillera jusqu'en 1920. La Curtiss Aeroplane Factory était à seulement trois pâtés de maisons de là où habitait sa famille. Puis il a travaillé dans une usine de Brooklyn à partir de 1921, par la suite il étudie l'art à l'Institut Pratt de Brooklyn où il obtient son diplome en 1926.

 

Frederick Blakeslee - Dogfight


Tout en étudiant à Pratt, il se fiançe à Lorna Jones, une élève de la section de Pratt préparant à la fonction  de bibliothécaire. Ils se marient le 21 juin 1930, mais ils n'eurent pas d'enfants. Au même moment, Blakeslee a rejoint un cercle de jeunes artistes  de la Pratt Institute qui travaillaient déjà dans l'illustration. Il y avait dans ce groupe, H. w. ScottWalt Baumhofer, A.L. Ross, J.F.Gould et Rudy Belarski Ils ont contribué à ce Blakeslee obtenienne les commandes de ses premières couverture pour des pulps dès 1929.

 


Blakeslee devient bientôt le spécialiste pour les couvertures des pulps traitant de l'aviation, mais il fut vite également reconnu pour ses peintures ayant pour sujet  le chemin de fer. Il a réalisé également de nombreuses marines. Si ce sont ses peintures qui sont les plus spectaculaires il travaillait aussi à la plume et à l' encre pour les dessins à l'intérieur des magazines. Il a ainsi réalisé plus de mille illustrations de ce type pour des Publications populaires. Blakeslee a peint 423 couvertures de pulps dont 306 centrées sur l'aviation pour différentes revues comme G-8, Battle bird, Dare-Devil-aces... Une telle profusion est un véritable exploit dont aucun autre artiste de pulps peut se vanter.

 

Capture-d-ecran-2012-12-16-a-22.35.27.jpg

 

Capture d’écran 2012-12-16 à 23.01.46

Frederick Blakeslee - The Jailbird Flight, Battle Aces Pulp Cover


En 1941, Fred & Lorna Blakeslee s'installe à Roslyn Heights à Long Island.

Au cours de la seconde guerre mondiale, Blakeslee sert dans la réserve des gardes côtes américain comme matelot 1ère classe. Leur mission est de répérer des éventuels sous-marins allemands. 


Après la guerre, Blakeslee a trouvé seulement un peu de travail pour Argosy. Le travail indépendant est devenu plus difficile à trouver. Blakeslee revient à son occupation antérieure de dessinateur industriel pour Sperry Rand Corporation à proximité de New York, où il travaille pendant 15 ans.

Il prend sa retraite en 1963 et s'installe à Danville, dans le Vermont, où il peint des paysages pittoresques des montagnes blanches.

Frederick Blakeslee mourut d'une crise cardiaque à l'âge de 74 ans le 5 mars 1973.

Frederick Blakeslee - The Iron Squadron, Battle Aces Pulp Cover


Il est temps de reconnaitre la valeur d'artistes de la trempe de Frédéric Blakeslee. Ce dernier ne montrait pas qu'un excellent savoir faire. Il mettait de la passion dans chacune des couvertures qu'il peignait avec un sens extraordinaire de la mise en scène et de la dramatisation, dramatisation de l'action qui prenait le pas sur le réalisme.

 

   


Capture-d-ecran-2012-12-16-a-21.40.11.jpg
.
Capture-d-ecran-2012-12-16-a-21.39.18.jpg
.
Capture-d-ecran-2012-12-16-a-21.45.16.jpg
.
Nota: 2013 ouvre des perspectives réjouissante pour ceux qui s'intéresse à l'aviation de combat. Outre que le chef d'oeuvre de l'uchronie qu'est Zipang poursuit sa parution, manga qui fait la part belle aux combats aériens, toujours dans le manga, est prévue la parution prochaine de la série "Zéro" dévolue au célèbre avion japonais. Pour rester au Japon, mais cette fois au cinéma, le studio Ghibli annonce que le prochain film de Miyazaki, "Le vent se lève" sera sur un créateur d'un avion de chasse de la seconde guerre mondiale. Sa sortie est prévue en été 2013 au Japon.
  

Publié dans illustration

Commenter cet article