François-Louis Schmied

Publié le par lesdiagonalesdutemps


D'origine suisse, il est né à Genève en 1873 il s'établit en France, fut naturalisé français, et s'exila au Maroc vers 1931-1932. Il y mourut en 1941. Il est le père du graveurThéo Schmied, qui a dirigé son atelier à partir de 1924.

François-Louis Schmied, qui maîtrisait tous les métiers du livre, a conçu et réalisé des ouvrages de luxe, à tirages limités (20 à 150 exemplaires), dont la préciosité exigeait plusieurs années de travail (de 2 à 6 ans pour chaque titre). Graveur sur bois expérimenté, il a notamment pratiqué la technique longue et délicate du camaïeu afin d'obtenir des illustrations en couleur3.

 

 

« D'un raffinement extrême, ses livres et ses reliures firent le bonheur des bibliophiles les plus exigeants de l'entre-deux-guerres et sont aujourd'hui très recherchés. »

À titre d'exemple, un exemplaire de l'Histoire de la princesse Boudoura été vendu 125 000 € le 15 mai 2009, à l'Hôtel Marcel-Dassault.

François-Louis Schmied apprend la gravure sur bois pendant ses études à l'École des Arts Industriels de Genève, où il entre à l'âge de 17 ans7, et la peinture, son autre passion, à l'École des Beaux-Arts de Genève. En 1895, à 22 ans, il quitte la Suisse pour s'installer à Paris, où il complète sa formation dans les arts du livre aux cours du soir de l'École Estienne.

En 1899, Schmied et ses amis d'origine suisse fondent l’Association des Artistes Suisses.

En 1910, la société du Livre Contemporain le remarque et lui demande de graver sur bois 90 illustrations en couleur du peintre animalier Paul Jouve pour le Livre de la Jungle. A cette occasion, Schmied fait installer deux presses à bras dans l'atelier du XIVème arrondissement de Paris. En raison de la guerre, le livre ne sera achevé qu'en 1918. Cet ouvrage est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la bibliophilie du XXe siècle.

Au cours de laPremière Guerre mondiale, François-Louis Schmied perd l'usage d'un oeil.

En 1922, Schmied devient éditeur, un autre métier du livre qui vient complèter ses talents de peintre, graveur, typographe, maquettiste, relieur, et imprimeur. Désormais, il peut concevoir et réaliser ses livres dans leur intégralité, et les éditer.

Son atelier bénéficie alors d'une excellente réputation, à laquelle n'est pas étranger le côté humain de Schmied :

« Sa prédilection pour les récits romanesques entourés de décors fantastiques et les bons rapports sociaux qu'il entretenait avec ses amis artistes, ses apprentis et ses employés contribuèrent également à la gloire de l'Atelier Schmied. »

 


A partir de 1922, le sculpteur et illustrateur Gustave Miklos collabore avec Schmied. Il lui soumet des projets d'illustrations et d'ornements, dessinés selon sa propre imagination ou d'après les indications données par Schmied sous forme de maquettes, croquis, gouaches, etc. Schmied gravera sur bois la plupart de ces dessins pour enrichir la décoration d'une partie de ses livres. Conformément au souhait de Miklos, cette collaboration resta longtemps anonyme.

 


En 1924 paraît un recueil de poèmes de la Comtesse Anna de Noailles, Les Climats, dont la société du Livre Contemporain avait confié l'illustration à Schmied. Schmied avait exposé les aquarelles originales en 1921, à la Galerie Georges Petit, et, dès l'année suivante, il en présentait les gravures sur bois27.

François-Louis Schmied a fait partie du groupe composé des artistes Jean Dunand, Jean Goulden, Paul Jouve et lui-même. Avec eux, il participe à plusieurs expositions, notamment à la Galerie Georges Petit, à partir de 1921, et à la galerie Charpentier.



















François-Louis Schmied, [1873 - 1941] LES LUTTEURS, VERS 1925, panneau original en bois sculpté et colorié pour impression en couleurs.

Publié dans illustration

Commenter cet article

JACK 03/04/2014 14:36

ce fut une très belle vente, avec quelques "accessibles" comme les lutteurs, et quelques autres hors de portée comme le vanneur ou le chaouch endormi à 121000€, mais nous sommes chez Sotheby' et
non dans une province française.

lesdiagonalesdutemps 03/04/2014 15:35



merci pour ces précisions.