Francis Cardinal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.27.50.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.28.25.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.28.59.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.29.22.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.29.54.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.30.31.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.31.10.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.31.39.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.32.13.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.32.44.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.33.26.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.34.11.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.34.56.jpg

.

Capture-d-ecran-2014-05-09-a-07.35.29.jpg

Publié dans photographe

Commenter cet article

Sixte 10/05/2014 22:58

Je suis très étonné de votre référence, sans doute prise un peu vite par presse du départ pour votre cure d'iode. Pour l'esthétique, oui peut-être la photographe allemande, ou plutôt les progrès de
la technique photographique. Mais pour le choix des modèles, certainement pas : la photographe allemande chassait les grands cerfs, pas les petits faons. Je comptais vous faire réagir sur
Gide, Allégret, c'est raté.

lesdiagonalesdutemps 17/05/2014 15:58



Je faisais allusion au magnifique photo des noubas prisent par la photographe au Soudan.


Gide Allégret je n'ai pas grand chose à en dire (ou trop), il faut lire les faux monnayeurs (j'ai rédigé un article sur le film qui a été tiré du livre, c'est sur le blog).



Sixte 10/05/2014 01:43

Merci pour ce reportage. Cela fait irrésistiblement penser au "Voyage au Congo" de Gide et aux photos d'Allégret. Celles d'Allégret, d'ailleurs, beaucoup moins esthétisantes que ce que vous nous
offrez. Du moins par ce que Gide a autorisé pour leur ouvrage commun et pour ce qui allait devenir la principale dénonciation du colonialisme par un "intellectuel" au vingtième siècle.

lesdiagonalesdutemps 10/05/2014 07:59



Pour ces images je me référereais plutôt à la grande photographe allemande  Leni
Riefenstahl



charlus80 09/05/2014 12:55

Ce bel astre brulé, ce miracle des cieux
De deux extrémités est la vivante image
Si c'est un soleil par les yeux
C'est une ombre par le visage.

Ce chef d’œuvre que tu vois peint
Pourrait enfin nous faire croire
Par l'éclat qui sort de son teint
Que la lumière serait noire...

malvina 09/05/2014 11:52

Bonjour,
Nous en redemandons, merci.
Malvina