François Deguelt chante Francis Lemarque, Trenet et lui-même

Publié le par lesdiagonalesdutemps

J'aime beaucoup la radio, et si aujourd'hui je n'écoute plus guère que France-Culture car dans mes bois Radio-courtoisie est brouillée par des mélopées venues du djebel, ce sont les chansons que l'on écoutait sur Radio-Luxembourg qui ont bercé ma petite enfance. Je me souviens que certaines après-midi c'était un jeune chanteur qui les présentait. Il s'appelait François Deguelt; c'était bien avant "le ciel, le soleil et la mer"... Après avoir quitté mes culottes courtes pour des verres de Whisky, j'ai eu la chance d'en prendre plusieurs (des whisky), avec François Deguelt, une nuit, dans un bar près du cabaret où il se produisait. Entre deux gorgées j'ai pu lui dire toute l'admiration que j'avais pour lui et qui n'a pas faibli depuis toutes ces années. Ce soir là, il y avait aussi à notre table Jean-Claude Annoux, vous souvenez-vous de la bourrique? (ce n'est peut être pas le titre exact...) et Bernard Dimey, que du beau monde... Il y a de nombreuses chansons de François Deguelt sur ce site auquel j'ai emprunté la chanson ci-dessous. Vous me direz pourquoi ne pas avoir pris une chanson écrite par Deguelt comme "Quand un copain s'en va" qui est une de mes préférées avec "Le ciel, le soleil et la mer" qui se trouve déjà sur le blog si vous cherchez bien et bien en découvrant qu'il avait interprété Marjolaine, cette belle chanson de Francis Lemarque, autre grand homme de la chanson, j'ai pensé que c'était faire d'une pierre deux coups en les associant en cet humble hommage et puis cela m'a rappelé un autre souvenir... Il y a bien longtemps j'habitais La Varenne non loin de chez Charles Trenet que je voyais passer souvent devant chez moi lors de ses fréquente promenade sur les bords de Marne et de Francis Lemarque que je croisais de temps en temps. Etant timide je n'avais jamais osé l'aborder et puis un jour voilà que je fus en position éligible lors des élections municipales; Francis Lemarque lui était en dernière position sur une des listes adverses. Nous nous retrouvâmes à tracter sur le même marché. Prenant mon courage à deux mains, je lui demanda un autographe sur mon tract, ce qui l'amusa beaucoup; je crois qu'il fut assez surpris quand je lui dis que je l'avais entendu plusieurs fois sur scène et nous voilà parti à parler chanson au grand étonnement des ménagères déjà surprise de voir le chanteur faire campagne sur leur marché et en plus discuter avec un ennemi politique, qui était et est resté un grand admirateur de ce grand monsieur de la chanson française...
"Marjolaine" de Francis Lemarque, ça fait encore un tabac...
C'est rare de pouvoir unir deux admirations c'est le cas avec ce "je chante" de Charles Trénet qu'interprète  François  Deguelt. Une compilation de ce dernier vient de paraitre. On peut la commander en Cliquant simplement sur le lien ci-dessous :


Commenter cet article

bruno 10/09/2011 15:20


Moi ;-) c'était Cora Vaucaire...
Heureusement qu'on a les disques vinyl et de quoi, encore, les écouter
Merci pour vos billets


lesdiagonalesdutemps 10/09/2011 17:17



Dans d'autres billets du blog, il doit y avoir du Cora Vaucaire que j'ai eu le plaisir d'entendre au début du théâtre de la ville vers 1975 lorrsque des chanteurs et pas des moindre se
produisaient sur cette scène à 18h 30