Ernest Pignon-Ernest, Prison à la galerie Lelong

Publié le par lesdiagonalesdutemps

kronkron-0069.jpg

 

J'ai un peu honte de vous présenter une aussi forte exposition avec mes photos aussi médiocres, mais il est vrai que l'oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest se prête peu à la photographie lorsqu'elle est présentée sur les cimaises d'une galerie; d'ailleurs il dit fort justement que son oeuvre véritable est son installation in situ, en l'occurence à la prison Saint-Paul de Lyon. Si cette exposition m'a autant impressionnée c'est peut-être aussi parce que je connaissais cette prison. Non que la République dans sa générosité m'y ait offert un séjour, mais du fait, que chaque année, sur la route de ma plage méditérranéenne, lors de mon rituel arrêt à la brasserie Georges, je passe devant ce sinistre lieu dont j'ai vu sans déplaisir en septembre dernier qu'il était en démolition.

Désaffectée depuis 2009, la prison a "ouvert" en septembre 2012 pour les journées du patrimoine. Ernest Pignon-Ernest et d'autres artistes ont été invités à y intervenir. Ce que nous voyons à la galerie Lelong ce sont les dessins préparatoires à cette intervention et les photographie des installations.

<< J'ai tenté d'y réinscrire par l'image le souvenir singulier d'hommes et de femmes, célèbres ou inconnus, qui y ont été torturés ou exécutés. Dans différents, cellules, cours, je me suis efforcé d'inscrire leur visage, leur corps, d'y introduire le signe de l'humain. La prison Saint-Paul de Lyon n'est pas une prison ordinaire. Klaus Barbie y a sévi. Jean Moulin, Raymond Aubrac, de nombreux résistant y ont été emprisonnés. Au cours de l'automne 1943 deux jeunes résistants y ont été détenus et guillotinés sur ordre de Vichy (...) des dizaines de yoyos, ces bouteilles de plastique qu'avec l'aide d'une ficelle les détenus tentent de faire passer en les balançant de fenêtre à fenêtre. Cette image de yoyos pendus, la lecture de souvenirs publiés et quelques dialogues avec d'anciens détenus m'ont suggéré le dessin de multiple yoyos, signe de colère, de désir, de culpabilité, de désespoir, d'amour...>> Ernest Pignon-Ernest 

 

kronkron-0070.JPG

 

kronkron-0071.jpg

 

kronkron-0072.JPG

 

kronkron-0073-copie-1.jpg

 

kronkron-0074.jpg

 

kronkron-0076.jpg

 

kronkron-0077-copie-1.jpg

 

kronkron-0078.JPG

 

kronkron-0079.jpg

 

kronkron-0080.JPG

 

kronkron-0081.jpg

 

kronkron-0083.JPG

 

kronkron-0084.jpg

 

kronkron-0084_2.jpg

 

kronkron-0085.jpg

 

kronkron-0086.JPG

Paris, février 2014

 

France-Culture a consacré une émission à cette exposition. Pour l'écouter, il suffit de cliquer sur la flèche.

 

 

La Grande Table

La Grande Table (1ère partie)

Syndiquer le contenupar Caroline BrouéLe site de l'émission
Emission La Grande Table (1ère partie)

du lundi au vendredi de 12h à 12h30

Ecoutez l'émission28 minutes

Ernest Pignon Ernest -

05.02.2014 - 12:02 Ajouter à ma liste de lecture

Ernest Pignon Ernest et Gérard Mordillat SOMANY NA © RADIO FRANCE

 

Caroline Broué parcourt aujourd'hui l'exposition Prisons proposée par la galerie Lelong jusqu'au 15 mars, en compagnie de l'artiste Ernest Pignon Ernest et de son ami Gérarg Mordillat. Ce dernier signe la préface du catalogue de l'exposition.

 

 

 

Dans la Petite Minute, Thibaut Sardier enfourche son Tandem pour évoquer la deuxième édition de ce festival qui se déroule à Nevers jusqu'à dimanche 9.

 

Thème(s) : Arts & SpectaclesDessinPhotographieLyonprisonsErnest Pignon Ernest

 

Commenter cet article