Emlen Etting

Publié le par lesdiagonalesdutemps



Autoportrait


Emlen Etting est né à Florence en 1905. Son père meurt d'une crise cardiaque quand Emlen n'a seulement que deux ans. La famille de sa mère appartenait à la classe sociale aisée de Philadelphie. Emlen a reçu dans son enfance une éducation européenne. Emlen vivra avec sa mère en Europela plus grande partie de son enfance.  Il va à l'écoles à Lausanne. Il revienne en Amérique en 1917 à cause de la guerre.

Sa tante Harriet qui est fortunée veut s'assurer Qu'emlen grandira en gentleman de Philadelphie. Il est inscrit à l'école  Saint-Georges de 1920 à 1924. St. George, un pensionnat épiscopale considéré  à l'époque comme la seule institution convenable convenables pour un jeune homme de la classe supérieure de Philadelphie.

Il sort diplômé de Harvard en 1928. Il va à Paris pour y étudier la peinture sous la direction d'André Lhote. Emlen restera influencée par Lhote, son professeur et son mentor, pour le restant de sa vie.
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Etting sert dans la division de la guerre psychologique de l'Office of War Information. Son devoir était de diffuser les nouvelles des progrès du débarquement et, plus important encore, de rassurer les villageois des contrées dévastées par la guerre. Il a alors écrit, présenté et enregistre une série de programmes d'information quotidienne pour les Stations de radio américaines d'Europe. À son retour en Amérique, il publiera Prodigue Flyer, qui raconte cette expérience. Etting a été par la suite attaché à la deuxième Division blindée française.
Il était présent à la libération de Paris et il a collaboré avec Orson Welles pour immortaliser l'événement. Le reportage sur la libération de Paris paraitrons dans Fortune magazine.
Etting s'intéressa aussi au cinéma  réalise plusieurs courts-métrages inspirés de Cocteau.



 

Après son retour de la guerre, Etting immédiatement travaille comme illustrateur, mais continuera à peindre et à sculpter des oeuvres plus personnelles dont les sujets sont souvent des hommes. Il a produit un grand nombre de peintures et de dessins et travaillé plus chaque jour, estimant qu'un artiste devrait fonctionner qu'il sente l'appel de la muse ou non.

Etting a enseigné à la Philadelphia Museum of Art, le College of Art de Philadelphie, l'Université Temple Tyler School of Art et Florida Southern College.

Etting a épousé Gloria Braggiotti en 1938.

Une grande sculpture de Etting "Phoenix Rising" a été installé sur la place devant de l'hôtel de ville de Philadelphie en 1982. Elle est devenu un des symboles de la ville. 

Emlen Etting meurt de la maladie de Parkinson le 20 juillet 1993, à son domicile, à Philadelphie, à l'âge de 88 ans.





Virgilio Franca, 1966




Two young men leaping across a landscape




Two Male Dancers




Tony Bickley, 1934




The stevedore




Seated Man on a Beach




Male nude




Sailor Head, date inconnue




Portrait of a Young Man




Portrait of a Man




Nude Male (Study for Taormina) 1957




Male nude




John Drabcyzk, 1961




Icarus, 1946




Figures and Birds




The Prophet




Celestial Nudes, 1950




titre inconnu, 1948









Capture-d-ecran-2011-08-11-a-08.23.36.jpg
Capture-d-ecran-2011-08-11-a-08.23.16.jpg

Publié dans peinture

Commenter cet article