Emile Friant

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Émile Friant Studente presso l’École des Beaux-Arts di Nancy, si trasferisce a Parigi dove frequenta l’atelier di Alexandre Cabanel. Le sue opere ispirate alla vita quotidiana e condotte con attento naturalismo riscuotono grande successo, facendogli conseguire nel 1883 il Grand Prix de Rome e nel 1889 la medaglia d’oro in occasione dell’Esposizione universale di Parigi. Partecipa al rinnovamento delle arti decorative avviato dall’École di Nancy del cui comitato è membro dal 1901 e dal 1906 insegna all’École Nationale des Beaux-Arts di Parigi. Nel 1923 divenne professore di pittura presso la École des Beaux-Arts. È stato insignito della Legion d’Onore e fu eletto membro dell’Institut de France.[1] Morì improvvisamente nel 1932.


Emile Friant a étudié à l’École des Beaux-Arts de Nancy, puis à Paris il a fréquenté l’atelier d'Alexandre Cabanel.

Son oeuvre peut être considérée comme naturaliste. Elle s'inspire de la vie quotidienne. Il est lauréat du Grand Prix de Rome en 1883. En 1889 il reçoit la medaille d’or lors de l’Esposition universelle de Paris.

Il participe au renouveau de l'art decoratif avec l’École de Nancy dont il est un membre actif. De 1901 à 1906 il enseigne à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Il meurt en 1932.


Émile Friant

Émile Friant

Publié dans peinture

Commenter cet article