Dynamo au Grand Palais (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

DSCN0093.JPG

 

DSCN0094.JPG

 

DSCN0100.JPG

DSCN0099

 

L'installation de Felice Varini, trompe l'oeil géométrique permet aux visiteurs de s'aérer sur la galerie du Grand Palais qu'elle investit. On ne peut d'ailleurs l'aprécier que lorsque l'on est sur la dite galerie alors que l'installation est incompréhensible vue d'autres angles en particulier lorsque l'on passe devant le monument.

 

DSCN0098.JPG

 

 

 

 

 

DSCN0108.JPG

 

DSCN0109.JPG

Sotto, Carré interne avec T noirs (1979)

 


DSCN0110.JPG

 

DSCN0114.JPG

pénétrable BBL Bleu (1999) de Jesus Rafael Soto

 


DSCN0118.JPG

 

DSCN0119.JPG

 

DSCN0123.JPG

 

Ci-dessus deux tableau de l'obsédé des carrés qu'est Albers.

 

Capture-d-ecran-2013-07-02-a-09.41.54.jpg

Larry Poons, North East Grave, 1964

Capture-d-ecran-2013-07-02-a-09.45.57.jpg
François Morellet, 4 double trames traits minces 0°-22°5-45°-67°5
Dynamo permet de voir une artiste rare en France, Bridget Riley

Capture-d-ecran-2013-07-02-a-09.45.21.jpg

Bridget Riley, Fall 1963

 

Capture-d-ecran-2013-07-02-a-10.07.55.jpg

Bridget Riley

 

DSCN0120.JPG

 

DSCN0122.JPG

Julio Le Parc, lumières alternées (1993)

 

 

DSCN0125.JPG

 

Comme beaucoup d'autres oeuvres de Dynamo, le miroir, Epistrophy 7 (2013) de Timo Nasseri trouble la perception du regardeur et encore plus celui de la photographie de ce miroir qui peut paraitre être en relief alors qu'il est en creux.

 

DSCN0128.JPG 

 

Le blogueur pixellisé par l'intermédiaire de "L'islamic Mirror" d'Anish Kapoor, tout un symbole... (sur Kapoor voir  Monumenta 2011, le Leviathan d'Anish Kapoor)

 

DSCN0133.JPG

 

 

L'exposition montre, dans sa dernière partie, les ancètres de l'art cinétique et certains de l'abstraction géométrique, on se demande un peu d'ailleurs pourquoi ceux là, néanmoins intéressant et pas d'autres. Comme cette machine, image immédiatement ci-dessus, de Marcel Duchamp. Cela rappelle combien Duchamp est un référent de l'art cinétique avec à commencer par son nu descendant l'escalier. Avec cette "Rotative plaques-verre" qui date de 1920, il ajoute une dimension temporelle au dispositif. A noter que si la machine ne fonctionne pas, un court film sur un petit écran montre l'engin en action.


DSCN0129.JPG

 

Capture-d-ecran-2013-07-02-a-10.08.47.jpg

Kupka, Traits, plans, espaces III, 1927

 

Ci-dessous, les boucliers (1944) d'Alexander Calder


DSCN0136.JPG

Paris, juin 2013

Commenter cet article