Dimitris Laletas

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

 

 


Dimitris Laletas était venu à Athènes de sa Thrace natal avec seulement ses vingt-cinq ans, portant sous son bras un énorme  carton à dessin plein de temperas, de dessins au fusain, d'aquarelle, ce croquis au crayon... Sa décision de tenter leur chance dans la capitale a été influencée par l'appel du poète et éditeur Yorgos Jronás,  à qui il avait envoyé une sélection de ses dessins et de ses textes. Dimitris Laletas est devenu en peu de temps l'âme  de l'éditeur de la maison d'édition Odós Panós et de la revue du même nom, dirigé par Jronas.

Ceux qui le connaissaient bien, savaient que c'était un jeune homme timide et peu bavard. Mais pour le voir il sufisait d' aller à la librairie d'Odos Panos dans le quartier d' Exarheia. Il y avait toujours Dimitris, assis derrière un énorme bureau de bois, à rtravailler sur une peinture ou un dessin. Il était autodidacte et peignait sans interruption. Il avait l'habitude de dire qu'une journée sans peinture était une journée perdue.



Déjà dans son adolescence, il passait son temps à faire des dessins au crayon ou à l' encre de visages, d'objets qui l'entouraient, d'animaux et de fleurs dans des vases. Dans sa première année athénienne il s'est appliqué à se dégager dans sa peinture de l'influence des peintres populaires grecques et, surtout, de celle Tsarujis de YannisLaletas s'est surtout fait remarquer comme portraitiste. Sans cesse, il a peint des corps et les visages, surtout masculins. Visages de jeunes hommes qui semblent sortir de quelques poèmes de Constantin Cavafis.
 

.
.


Vers la fin des années 90, Dimitris Laletas a commencé à étudier le travail et la technique de Lucian Freud,dont il était un admirateur inconditionnel et dont l'influence est évidente dans ses œuvres de cette époque.






En plus d'être le directeur artistique de la maison d'édition et du magazineOdós Panós pendant plus de vingt ans Dimitris Laletas, était le collaborateur permanent du supplément littéraire du journal Eleftherotipia depuis plusieurs années et il donnait des illustration à plusieurs magazines Athéniens, comme le célèbre Lifo.
.

art by Dimitris Laletas (1964-2011)

Dimitris Laletas est mort à l'hôpital de Alexandrupoli, sa ville natale, le dernier jour de mars 2011. Il était âgé de quarante-six ans.
.






.

 

art by Dimitris Laletas (1964 - 2011),

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 

art by Dimitris Laletas 1964-2011 

 .

 

 

 

 

 

Publié dans peinture

Commenter cet article