Deux portraits inédits de Michel Gourlier

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 19/11/2013 23:11

Pour ma part j'm mieux les corps de Gourlier à ses têtes (ses "portraits") ; ou pour mieux dire je n'm guère ses portraits qui vont du pire conventionnel sucré (genre peintre de Montmartre) à des
copies décalquées d'expressions "véristes" attrapées par photos : très sèches et... maladroites ! Les garçons "tout entiers", en solistes ou en groupes eux sont au contraire les trois quarts du
temps quasi géniaux, parfois frôlant une audace insensée érotique et parfois "surréaliste", comme s'il était emporté comme un fou par son désir ; je n'oublie pas bien sûr son merveilleux fétichisme
des shorts et des mini-maillots(de bain) ; les shorts encore plus courts souvent que les maillots ! (et des maillots qui ne pourraient pas contenir un oiseau-mouche) - Et la grâce qu'il déploie
alors sur ses garçons est quasiment un miel torride

lesdiagonalesdutemps 20/11/2013 07:25



encore une fois je suis d'accord avec vous mais seulement partiellement car les portraits qu'il fit des frères Cameron et que l'on avait choisi pour deux de ses expositions à Paris.



Bruno 18/11/2013 23:15

Merci pour le partage !
Je savais bien que vous arriveriez à rassembler de quoi éditer, un jour, un beau volume de reproductions ! ;-)

lesdiagonalesdutemps 19/11/2013 07:14



Je n'ai pas ce projet qui se heurterait à de nombreux problèmes de droit et puis je n'en ai pas encore rassemblé beaucoup. J'espère en recevoir d'autres mais ce que vous proposez est une riche
idée à creuser...