Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des nouvelles de Max Born, le Giton de Fellini

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Cet article vient du site, http://www.maniaco-deprebis.com/index.php?post/2011/01/20/Max-Born. Il m'a été signalé par Ismau qu'elle en soit remercié.

 


max_born_8.jpgmax_born_2.jpg

 

Si son nom éveille bien peu de choses au prime abord, son visage poupin est pourtant resté dans l'inconscient collectif du cinéphile plus particulièrement celui des adeptes du cinéma deFederico Fellini. Seule et unique incursion de ce jeune anglais dans l'univers du 7ème art, il demeure encore aujourd'hui le symbole d'un certain homo-érotisme juvénile, d'une certaine nubilité toute empreinte d'amours interdites. S'il a souhaité se faire oublier par la suite, il n'en reste pas moins une incontournable figure fellinienne, une icône gay dont on va quelque peu lever le voile de mystère qui semble l'entourer.

 


max_born_7.jpgmax_born_6.jpg

 

Max Born est né le 12 mai 1951 à Oxford. Issu d'une famille de la classe moyenne anglaise, Max fait des études des plus traditionnelles, particulièrement doué pour les arts et c'est à 18 ans qu'il est repéré par Fellini qui voit en lui le jeune comédien idéal pour interpréter Giton dans sa flamboyante version du Satyricon. Si Max n'a jamais souhaité embrasser une carrière d'acteur, la proposition l'enchante et c'est ainsi qu'il rentre dans la légende.
Son visage poupin, sa grâce, son allure androgyne en font un parfait Giton, jeune esclave amoureux et protégé d'Encolpe et Ascylte, entre lesquels il devra choisir.

 


max_born_5.jpgmax_born_4.jpg
 

 

Fellini a le souvenir d'un garçon un peu étrange, marginal, qui aimait s'isoler et chanter accompagné de sa guitare, plongé dans l'univers des drogues ce que confirment ceux qui à cette époque l'ont côtoyé. Max était un adolescent rebelle et particulièrement précoce, plutôt mature pour son âge. Comme beaucoup de jeunes alors ce passionné de musique mène une vie quelque peu désordonnée, hantant les univers psychédéliques où circulent drogues et acides sans avoir pour autant ces pulsions autodestructrices que trop de gens de son âge avaient en ces années Flower power. Max aimait les communautés et en faisait partie.
max_born.jpgS'il aurait pu mal tourné, Max a pourtant réussi sa vie aprés avoir pleinement vécu ces années de totale liberté. Au début des années 80, avoisinant la trentaine, Max eut un enfant de sa compagne. Assagi, il menait une vie paisible aux abords de Londres. Il travaillait avec succès dans le milieu artistique et plus spécialement dans la scène musicale. Il avait alors pour rêve de quitter Londres pour s'installer quelque part sur la Méditerranée. 
Désireux de ne plus revenir sur son trés bref passé d'acteur, sorte de parenthèse dans sa vie, Max a disparu par la suite pour ne plus réapparaître.
Pour nous, cinéphiles, Max Born restera à jamais Giton, l'amour que se partagent Martin Potter et Hiram Keller, nourrissant ainsi nos fantasmes pelliculaires, une de ces silhouettes celluloide qui font à jamais partie des univers cinématographiques, pour le plus grand plaisir des yeux. Max tu avais pleinement ta place au sein de notre joli musée, éternel comme le sont les icônes. 

 


max_born_9.jpgmax_born_3.jpg

 

Du péplum sur le blog:  Agora,  L'aigle de la neuvième légion,  Pompéi, un film de Paul W. S. Anderson,  Spartacus: Blood and sand (saison 1) réédition complétée,  300, naissance d'un empire, un film de Noam Murro,  un songe autour du péplumDes nouvelles de Max Born, le Giton de Fellini .

Commenter cet article

xristophe 01/04/2014 21:42

J'espère qu'il n'est pas mort, le petit Max Born devenu papa ; vous dites "il disparaît" - comme disparaît Giton, toujours docile à qui l'emporte et toujours souriant au mitant du merveilleux
film... Chacun connaît sans doute ce long et précieux "reportage", fait pendant le tournage ; où l'on voit apparaître Polanski et Sharon Tate ; je n'ai pas la référence sous les yeux ; (c'est sans
doute ce que donne Ismau); quel bonheur que cela existe, surtout si l'on replonge avec et si longtemps après aux eaux du souvenir ; on y voit Giton tant et plus, mais ça n'est plus Giton; il est
très bien quand même, il drague à l'arrière d'un bateau l'une des actrices gaiement; interrogé sur Fellini, il dit une parole profonde et mature; il joue de la guitare et chante - très faux, d'une
voix à peine muée et qui déraille - mais ça n'est pas grave... etc. Ah ! j'avais lu à l'époque dans un hebdomadaire que Fellini lui avait offert une refonte totale de la denture ! c'était son seul
défaut à ce garçon de rêve et le maestro magicien était intervenu bien sûr : coup de baguette magique et cadeau d'un dentiste artiste... (J'espère que c'est un scoop !)

guydetrop 01/04/2014 04:05

Merci. Je ne m'attendais pas a une reponse aussi comprehensive. Donc aucune question de parente entre le pimpant Max Born et Olivia Newton-John. Je n'en suis pas desole.
Je suis le debiteur de votre blog pour tant de choses. La saison des cersises vient de commencer ici au Japon et j'ai choisi "Un garcon disparait" comme lecture sous les cerisiers. Ils font penser
au passage transitoire de la jeunesse et a la beaute d'Oscar ( dont je ne connais pas encore le sort ). Encore merci.

lesdiagonalesdutemps 01/04/2014 07:16



ah les sakuras, grosse noltagie, enfin avec un peu de chance je serais sous les cerisiers l'année prochaine. Donnez votre avis sur le livre en commentaire. Un signet en petale de cerisier pour
"un garçon disparait", un rêve...