David posant nu

Publié le par lesdiagonalesdutemps

PICT0010-copie-2.JPG

 

PICT0004-copie-4.JPG

 

PICT0011-copie-3.JPG

 

PICT0003-copie-4.JPG

 

PICT0005-copie-5.JPG

 

PICT0014-copie-3.JPG

 

PICT0013-copie-2.JPG

 

PICT0014-copie-4.JPG

 

PICT0005.JPG

 

PICT0015.JPG

La Varenne, janvier 1985

 

Pour retrouver des images de David sur le blog:  David nu devant Torsos d'Andy Warhol

Commenter cet article

LucaR 29/12/2012 13:42

Ho vous savez il y a beaucoup d'images très négatives et de généralisation à leur sujet, mais parmi eux on trouve des garçons qui, si on creuse un peu en dessous de la couche machiste, bête, j'm'en
foutiste, provocatrice et faussement violente qu'ils se construisent comme figure, se révèlent très sensibles et très gentils.

L'un d'entre eux, que j'ai portraituré nu plusieurs fois ( http://corrupteur.org/galerie-portraits-et-nus/#jp-carousel-81 ) est particulièrement révélateur de ces contradictions. Son père est arabe
et ancien musulman, mais également artiste et gay - il a quitté sa femme pour un homme quand le jeune avait une dizaine d'années. Toutefois le jeune ne lui tient pas rigueur et continue à l'aimer
et le respecter. Quelques mois avant le tableau dont je donne le lien ci-dessus, il avait annoncé sa conversion à l'Islam - sans doute entraîné par un entourage très musulman. Pendant la pose, nous
discutions un peu de tout celà, et il disait que sa nouvelle religion lui interdisait probablement de poser nu, mais qu'au fond il s'en foutait.

Un autre ( http://corrupteur.org/galerie-portraits-et-nus/#jp-carousel-260 ) est vraiment arabe, ses parents sont musulmans, mais lui se considère agnostique - en fait la religion n'a pas
d'importance pour lui. Il a beaucoup de mal en classe et sèche souvent les cours, pourtant c'est un garçon incroyablement gentils avec tout le monde, et toujours très intéressé par l'art: chez moi
il dévore les bouquins d'art plastique et de photographie qui tapissent mes bibliothèques.

Un troisième ( http://corrupteur.org/galerie-symbolisme/#jp-carousel-250 ) est gaulois et n'a aucun intérêt pour la religion, quel qu'elle soit. Lors qu'il a posé pour le tableau que je mets en
lien, il avait 16 ans et était déjà père d'un petit garçon d'un an et demi... Il s'était fait manipuler par une fille de 19 ans un peu folle qui voulait un bébé coûte que coûte. Heureusement pour
lui, la famille de la fille s'occupe à 100% du bébé et ne lui demande pas de comptes. Du coup pour le moment il reste assez insouciant, mais je ne sais pas ce qu'il en sera à l'avenir quand il sera
plus en âge d'avoir envie d'être père et peut-être de jouer un rôle dans l'éducation de son fils.

Ces deux là ( http://corrupteur.org/galerie-portraits-et-nus/#jp-carousel-261 ), un gaulois et un métis au curieux mélange africain+antillais+gaulois (des yeux incroyablement beaux) étaient les
plus grands amis du monde il y a quelques années. Le gaulois (celui aux lunettes) a fui un beau père ivrogne et violent voilà un an pour s'exiler en province où il a trouvé un bon emploi de
croupier pour un casino: lui s'est définitivement sorti de "la cité" comme on dit. L'autre, le métis aux beaux yeux, était en conflit permanent avec son père mais très proche de sa mère qui ne
devait pas être âgé de beaucoup plus de 15 ans que lui même... Une de ses passions était le Viet Vo Dao (art martial) où il excellait jusqu'à une blessure qui l'empêche de continuer. Je l'ai perdu
de vue depuis quelques années, je ne sais ce qu'il devient, mais j'ai peur qu'il soit encore en plein dedans et ne finisse par mal tourner.

Bref tout ça pour dire qu'il y a dans ces "cités" tout un monde très varié, souvent intéressant, parfois inquiétant ou en danger. En tout cas, très vivant!

Bien cordialement,
LucaR

lesdiagonalesdutemps 29/12/2012 15:33



J'entend ce que vous dites. Les humains des cités ne sont pas pire qu'ailleurs, ce qui serait assez difficile en regard de la bassesse humaine mais en un mot ce n'est pas mon monde et je ne me
sent pas le courage de me coltiner les turpitudes d'un milieu qui n'est pas le mien ou plutôt les milieux car j'ai eu la chance de naitre dans une famille où l'on pouvait croiser des ouvriers des
aristocrates des bourgeois petits et grands des paysans des militaire, des chrétiens des protestants, des juifs et une quirielle d'agnostiques le résultat c'est que la fréquentation de ce "beau"
monde pas pire parait il que dans d'autres tribus me fait attendre avec impatience le jour où les poulpes, charmantes bestioles parait il très intelligente, presque autant que le corbeau que
j'aime beaucoup tout en ne parvenant pas à le photographier, remplaceront l'humain. Au revoir et merci comme disait Céline.



LucaR 29/12/2012 12:06

Bonjour,

Il y a deu xou trois ans j'ai fais poser des jeunes à peu prêt du même âge pour certains de mes tableaux. Comme je considérais ça comme un petit travail (après tout, il y a des gens qui en font un
métier ou presque!) je donnais un petit pécule, un salaire pour une pose habillée et le double pour une pose dénudée. Pas grand chose, beaucoup moins que le prix en vigeur pour un modèle
"professionnel", mais je ne doute pas que ça contribuait à les motiver!

Ils n'avaient aucun problème pour se dénuder devant moi, aucune gène, aucune hésitation. Par contre, la chose amusante est que les quelques fois où je faisais poser plusieurs amis en même temps
pour un même tableau, ça devenait tout une galère: ils exigeaient que la pose soit agencée de telle sorte qu'aucun d'entre eux ne puisse voir les parties génitales de l'autre durant le temps
qu'elle durait!

C'est assez paradoxal quand on y pense: aucune gène de leur part pour se dénuder devant moi, peintre amateur clairement catalogué par eux comme homosexuel, mais pas question de se montrer devant
leurs amis, même quand tous se savaient largement hétérosexuels. Etait-ce dû à la contractualisation du fait que je leur donnait un salaire? A la différence d'âge? A une supposée neutralité
technique du regard de l'artiste? Pourtant ils savaient bien que je n'étais pas indifférent! Ou bien y a t-il une sorte de règle tacite disant qu'on ne doit pas se montrer entre copains de cité?
(la plupart étaient ce qu'on nomme aujourd'hui des "jeunes de cité"). Allez comprendre.

Bien cordialement,
LucaR

lesdiagonalesdutemps 29/12/2012 13:12



Intéressant votre témoignage. Je n'ai pas de réponses à vos questions d'autant que je n'ai que très rarement fait poser des garçons d'un âge similaire ensemble. Je pense que la suposition que
l'on ne doit pas se montrer entre copains est la bonne. Autre différence je n'ai presque jamais payé pour faire poser des modèles et je ne connais pas ce que l'on appelle les jeunes des cités et
je dois vous dire que je ne le regrette pas... 



XAVIER 29/12/2012 00:04

Qeul age avait David à cette époque et je suis toujours intrigué de savoir pour quoi un garçon accepte de poser nu ?

lesdiagonalesdutemps 29/12/2012 07:39



Je ne me souviens plus de son âge exact au moment de ces photographies puisque je l'ai photographié plusieurs fois disons autout de 18 ans. Je suis surpris de votre remarque. Il est vrai que la
pudibonderie a augmenté depuis que j'ai réalisé ces clichés, peut être que les nombreux "apports" étrangers depuis en France ne sont pas étrangers à cette crispation. Je me souviens que David
était fier de son corp et heureux de le montrer.