Christian Schoeler

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

schoeler_a.jpg
 


Christian Schoeler est né et a grandi à Hagen, une zone rurale près de Düsseldorf.Garçon androgyne, il décrit son adolescence comme difficile dans ce milieu. Il a étudié avec le Professeur Günther Förg à l' Academy of Fine Arts de Munich.
La presque totalité de son oeuvre se compose de portraits d'adolescents réalisés tantôt à l'huile tantôt à l'aquarelle.


Certains de ces portraits sont réalisés à partir de photos trouvées par hasard ou dans des magazines. Mais ce qu'il préfère c'est représenter des garçons de sa connaissance. Habituèlement il prend le temps de bien les connaître avant de les peindre.

Image_7

Image_1 Image_2

Image_3 Image_4
.

Les sujets qui retiennent son attention sont ceux chez qui il décèle quelque chose d'inquiétant ou de fragile. Il retient aussi ceux qui prennent particulièrement bien la lumière. Déclare-t-il.
Il commence par prendre de nombreuses photos du garçon choisi dans plusieurs situations:  <<   Les gens que je peins sont souvent en train de découvrir qui ils sont et ce qu'ils veulent faire. >>.

  schoeler_b1.jpg
 
Si, il peint d'après les photos qu'il a prises, il fait également poser son modèle devant son chevalet. Mais il considére son travail comme un dialogue directe avec la photographie.: << Ma   méthodes  combine les deux arts, la photographie et la peinture. Bien que la forme découle de la photographie, le chemin qui mène à l'application des couleurs est lié au processus de la peinture.Dans l'ancien temps, le portrait d'un monarque était conçu comme un objet de culte. La représentation en tant que tel ne devrait donc pas nécessairement représenter une image réaliste du modèle, mais une image idéalisée d'une personne digne d'adoration. Dans un sens, j'idéalise aussi les modèles de mes tableaux . La différence réside toutefois dans mon traitement de l'objet original.   Je ne me concentre pas vraiment sur l'apparence réelle, mais jessaye de saisir ma propre impression du garçon.  Le processus d'idéalisation inhérente à mon travail n'est donc pas régi par des conventions, mais est une manifestation de mon point de vue sur l'individu que je représente. Je suppose que l'on peut dire que j'infuse le portrait avec une partie de moi-même.>>.
schoeler_2.jpg
<<... La réalité de mes tableaux se connecte avec mes expériences personnelles et mes aspirations utopiques. C'est aussi une quête d'affirmation de soi.   Je suppose que j'ai développé une très forte prise de conscience de ma propre vulnérabilité et de la fugacité de la beauté de mon corps à cause de mes expériences du passé. Je suis à la poursuite de la perfection mais sans illusion tout simplement parce que je sais que la perfection est inaccessible, les idées qui l'entourent sont les plus intéressantes . Je peins les garçons tel que je les perçois. J' interréagis avec eux et le portrait est comme un miroir entre le modèle et mesémotions.>>
 schoeler_1.jpg

<<... Je ne pense pas  la beauté en termes d'idéaux communiquées par les médias ou par l'apparence physique. Ces concepts n'ont tout simplement pour moi pas beaucoup d'intérêt hors de la peinture.  Après tout, il s'agit de belles peintures et non pas de beaux garçons. Mais le sujet que vous décidez de peindre  est étroitement lié à votre approche à la peinture.

Image_5
Je pense qu'il ya quelque chose comme une perspective "gay" dans mon travail  je suis tout à fait conscient que mon point de vue sur le corps masculin est différent de celui d'un hétérosexuels.>>.
schoeler_c.jpg
<<... Je ne veux pas provoquer ou  blesser les gens avec ce que je fais. Ce serait remettre en cause ma propre innocence et cela me conduirait à une conception de l'art qui n'est pas la mienne. Je suppose que mes tableaux sont plus le fruit d'une obsession que d'un point de vue sur notre société. Que je vive à Düsseldorf, Berlin ou toute autre ville cela n'a que peu d'importance mineure pour moi parce que je ne se sent pas connectés à une scène artistique quelconque   ...>>
schoeler_d.jpg
 On peut penser que la peinture de Christian Shoeler a beaucoup à voir avec une certaine peinture figurative américaine de la fin du XIX ème siècle. Mais l'intérèt du peintre se porte aussi sur la peinture abstraite.C'est chez elle que Schoeler étudie les rapports entre les couleurs
Image_9 
 Schoeler réfléchit sur sa place dans l'art contemporain: <  Le temps, en tant que tel, joue un rôle primordial dans le domaine des arts.   Lucien Freud, par exemple, est un peintre contemporain déjà très agé, mais en même temps c'est un jeune peintre. 
 La première exposition personnelle de Christian Schoeler est toute récente. C'était à  Munich, en 2008. Elle a été suivi au mois de décembre 2008 par une autre à Düsseldorf. 
   schoeler_4.jpg
Ses aquarelles sont beaucoup plus légeres en couleur et plus joyeuses que ses huiles.Peut-être parce qu'il faut à l'artiste que quelques minutes pour réaliser une aquarelle alors qu'il met des jours pour terminer un tableau à l'huile.
<< Travailler avec l'aquarelle est rapide, comparable à la respiration, et parfois je réalise jusqu'à 30 aquarelle en une journée. Alors qu'  une peinture à l'huile nécessite une planification précise. C' est plus un processus conscient.>>
  schoeler_3.jpg
Christian Schoeler est nourri d'images: << Je passe beaucoup de mon temps à regarder des images dans le sens le plus large du terme je ne fais pas de différence si je regarde un tableau de Velázquez ou  un magazine de mode. La surface d'une image pour moi n'est jamais vide ou morte, plutôt, je la comprends j'y suis sensibles et réactif .  Cependant, je ne pense pas que ma compréhension de la «surface» m'empêche de questionner les choses ou  rechercher  quelque chose de plus profond

Image_8

Image_11
La profondeur que je recherche n'est pas métaphysique, et il ne doit pas aboutir à une «vérité dernière» ou quelque chose comme ça.   Je veux explorer ce qui se passe entre l'oeil et le cerveau avant qu'un objet soit choisi et, par conséquent, jugé. Les surfaces sont les limites et dans le même temps, les zones de contact entre ce qui est à l'intérieur et ce qui est à l'extérieur. . Il ya une différence entre une surface et de quelque chose de superficiel.

schoeler_5.jpg
Ci-dessus portrait de Christian et tous les oeuvres du Schuebbe Projets 
    
Depuis le 4 mars à la galerie Volta à New-York (photo ci-dessus) a lieu une exposition de quelques oeuvre de Christian Schoeler.
Christian Schoeler est représenté par
Ce billet doit beaucoup à l'interview de l'artiste sur le très beau site d'East Village boys

magazines.














































































































Publié dans peinture

Commenter cet article