Charles Ray

Publié le par lesdiagonalesdutemps

image

Oh! Charley, Charley, Charley...

 

 

Charles Ray est un sculpteur américain né en 1953 à Chicago. Aujourd'hui il vit et travaille à Los Angeles.  Il a étudié pour son BFA à l'Université de l'Iowa dont il sort diplômé en 1975, puis pour son MFA (obtenu en 1979) à l'Ecole d'Art Mason Gross, à l’université Rutgers dans le New Jersey.


 

Plank Pieces’





Plank Pieces’

 

Il a d'abord été influencé par des sculpteurs tels qu’Anthony Caro, en incluant son propre corps dans ses œuvres lors de happening. Les premières œuvres de Charles Ray le mettent en scène en prise avec des objets métalliques. Il est consideré comme l’un des plus remarquables sculpteurs de la période actuelle, la nudité crue, sans aucun artífice, polie comme de la cire, est au coeur de son travail artistique. Les corps exibent leur chair en toute impudeur. Il remet l’homme à sa juste place: “Nous sommes tous identiques”. Un travail époustouflant sur la condition humaine et notre rapport à l’espace. On peut je crois qualifier un certain pan du tavail de Charles Ray de sculpture hyperréaliste proche du travail d'un Ron Mueck ( Ron Mueck à la fondation Cartier) ou d'un Duane Hanson. La sexualité est un de ses grands thèmes. Alors que Family Romance fait allusion à l'inceste, Oh! Charley, Charley, Charley ... (1992) aborde la sexualité de front.

 

Charles Ray, family Romance, 1993

Charles Ray, family Romance, 1993

 

 

 


A première vue, il s’agit d‘une orgie homosexuelle. Mais très vite un sentiment d’étrangeté et de malaise surgit quand on reconnait huit clones de l’artiste. 
.
.
Ode à la masturbation? Façon de railler ceux qui ne voient dans les homosexuels comme des être narcissiques et immatures? Il est difficile de définir Oh ! Charley, Charley, Charley... et c'est justement ce qui fait tout l'intérêt de cette œuvre.


Oh! Charley, Charley, Charley..., 1992

 

Une de ses sculptures est très célèbre et a été vue par des milliers de touristes visitant Venise. A la Pointe de la Douane à Venise dés 2009, durant plusieurs années, on a pu admirer son garçon nu à la grenouille, jusqu'à ce que la nudité du modèle choque la municipalité de Venise et soit retirer par François Pinault (on peut aller voir le billet que j'ai consacré à cette oeuvre: tentative d'épuisement photographique du boy with frog de Charles Ray à Venise).

 

moumoune-0180.jpg

.

Les machines, propre création humaine, sont également un centre d’intérêt pourCharles Ray. L'imaginaire de certains pousse à croire en la domination un jour des machines sur l’homme. Une étroite relation bien exposée à travers l’oeuvre du sculpteur!!


 

 

Capture-d-ecran-2013-12-13-a-14.49.00.jpg

 

Capture-d-ecran-2013-12-13-a-14.54.44.jpg

 

.

image

autoportrait

 

Capture-d-ecran-2013-12-13-a-14.54.56.jpg

 

Capture-d-ecran-2013-12-13-a-14.55.07.jpg

 

Capture-d-ecran-2013-12-13-a-14.55.17.jpg

.

image

.

 

.

 

"Boy" by Charles Ray
.
Charles Ray, Puzzle Bottle, 1995  95.85a-b
.
charles ray, sculpture
.
.

 

 

Charles Ray, Male Mannequin, 1990

Charles Ray, Male Mannequin, 1990

Charles Ray, family Romance, 1993

Charles Ray, family Romance, 1993

 

 

 



 




 

 

Publié dans sculpture

Commenter cet article

ismau 18/12/2013 21:46

Je découvre avec intérêt d'autres sculptures de Charles Ray . Je ne connaissais jusque là que son   Family romance , et son Boy with frog, vus en 2011 à l'occasion de la biennale de
Venise .
Family romance était exposé par F. Pinault au Palais Grassi, . Le malaise volontairement provoqué par le jeu sur l'échelle respective des parents et des enfants m'a paru très réussi . Quand je
pense aux personnages de Ron Mueck que vous trouviez laids ... ici c'est bien pire ( mais je ne m'en plains pas bien sûr )
Pour le Boy with frog, la gigantisme inattendu et la matière de résine très « matière plastique », ont aussi un rôle dans l'effet de surprise jouant sur le kitsch de cette trop jolie
sculpture à cette taille là . Tout ceci étant accentué, quand je l'ai vu en 2011, par la présence d'un gardien en uniforme à ses côtés ( le kitsch accentué par l'humour involontaire de la
« mise en scène » entre touristes,gardien, et statue ... dont j'ai pris une série de photos amusantes que je peux vous envoyer )
J'ignorais que la statue avait été retirée ...

lesdiagonalesdutemps 18/12/2013 22:43



Biensur cela m'amusera de voir vos photos j'ai consacré un billet à cette sculpture allez le voir. J'ai même vu sur la toile des image de son déménagement. La ville a peut être pris le prétexte
de plaintes car en fait elle devait coûter chère de gardienage et d'assurance.