Blondin et le tour de France

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Au fond, ce qui me donne le plus de mal dans le Tour de France, ce n'est pas le papier à faire, c'est le papier à fleurs, celui de nos chambres d'hôtel, sur les murs contre lesquels nous poussons nos tables pour écrire et qui change constamment, nous plongeant au préalable dans un terrible dépaysement.

 

Antoine Blondin, Un malin plaisir, éditions de La Table Ronde

Publié dans citations

Commenter cet article