Bill Tilden

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

.
Si aujourd'hui, il est moins difficile qu'hier de sortir du placard cela semble toujours  plus compliqué lorsque l'on est un sportif de haut niveau. Le sport d'élite semble toujours être interdit aux compétiteurs  amoureux du même sexe qu'eux. Pour les hommes, ont pourrait compter sur les doigts d'une seule main les athlètes qui ont rendu public leur homosexualité. L'américain Bill Tilden a été l'un des plus importants de ceux là. Il a été l'un des plus grands tennisman de tous les temps. Il a révolutionné le concepts de son sport, qui avant lui était très élitiste et aristocratique, pour le transformer en un spectacle de masse. Son homosexualité évidente a eu des conséquences négatives pour sa propre image et pour le tennis professionnel, plus encore quand Tilden sera impliqué dans des affaires de justice directement lié à sa sexualité. 
 Bill Tilden a souhaité s'entourer de beaux garçons et c'est quelque chose qui ne pouvait lui pardonner un le monde avide d'idole sportive.

On peut lire chez certains "experts" des affaires intimes et triviales des people que rendre public son homosexualité serait à la mode. Mais nous savons tous que rendre public son homosexualité pose plus de problèmes qu'elle procure d'avantages aux athlètes professionnels. Ceux qui se sont aventuré à faire cette révélation ont connu une perte de crédibilité auprès des fans de la discipline, le rejet de leurs coéquipiers, ainsi que la perte des soutiens des marques et des sponsors. Des cas récents, tels celui du gardien de but allemand Manuel Neuer qui a été  acclamé pour sa sortie de la clandestinité sexuelle  est interprété comme un espoir de voir arriver bientôt le jour où tout athlète pourra  parler librement de sa sexualité sans représailles... Mais il reste à mon avis encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre cet idéal...


Big Bill c'est ainsi que l'on appelait  affectueusement le champion fut particulièrement maladroit dans la conduite de sa vie. Il est bien connu que l'on pardonne presque tout aux stars du sport même à quelqu'un qui comme Tilden, serait de toute évidence gay à condition d'un minimum de discrétion et d'habileté. Mais la maladress de Tilde a fait que  l'habituelle mansuétude que connaissent les stars pour leur débordement a peut être moins joué aussi envers Tilden parce qu'il  avait révolutionné le tennis, le débarrassant de son image élitiste et, et de l'image d'un sport pour aristocrate, pour en faire une activité physique, où la force et le courage sont indispensables, quintessence des attributs du mâle. 
 Bill Tilden est né le 10 février 1893 à Philadelphie (Etats-Unis) dans une famille de la classe moyenne supérieure. La mère de Bill était invalide et meurt lorsque le garçon a quinze ans. Son mari lui a survécu quatre ans, au cours de laquelle il a cherché éloigné de lui le garçon, l'envoyant à vivre chez une de ses  tantes qui était célibataire. Dans son enfance, il élevé dans du coton,  dorloté  par sa mère malade. Il a rarement joué avec des enfants de son âge et son apparence maladive n'annonçait en rien qu'il deviendra l'un des athlètes pluscélèbres des États-Unis.  Il avait un frère de six ans plus vieux, Herbert, qui était le préféré de Papa Tilden, qui se consacraient entièrement à son fils aîné, tandis que le petitBill était laissé au non soin  de sa femme mère,qui transmettra au garçon son obsession pour les maladies vénériennes. Bill adorait Herbert, entre autres choses, avant sa mort, Herbert lui a appris à jouer au tennis. Son père et son frère meurent la même année, laissant Bill plongé dans une dépression. 

Charles Chaplin, soutenu Bill Tilden et Douglas Fairbanks.
 À côté de Manuel Alonso,  premier grand joueur de tennis espagnol


Selon son biographe, Frank Deford,  la perte de ses proches, ainsi que la relation forte qu' il avait avec son frère aîné, l'a amené à l'âge adulte à chercher des relations parent-enfant avec des joueurs de tennis plus jeunes que lui. Deford soutient que Tilden soufrait du syndrome de Peter Pan. Toujours bien vêtu de son uniforme blanc de sportif, Tiden aimait jouer le grand frère auprès de jeunes garçons qui aimaient sa capacité à inventer des histoires et des Jeux.
Tilden avait une personnalité complexe. Ce sportif se passionnait pour la littérature, le théâtre, la musique, mais cela était éclipsé par son caractère fort et égocentrique, son autoritarisme ce qui ne voulait pas dire qu'il était dénié d'un charme personnel. Tilden a toujours être mis en évidence  son Fair-Play et la conscience de soi, la défence de ce qu'il croyait juste, même si cela allait contre ses intérêts... Les comportements peu orthodoxes des sportif qui font aujourd'hui les bonheurs des  téléspectateurs et aide à remplir les stades, autant que de voir jouer des champions, n'étaient pas encore des moeurs cournte à l'époque de Tiden même si on peut dire qu'il fut un excellent précurseur du grand John McEnroe.

Certaines des habitudes de Tilden, qui paraissaient alors normales,  seraient aujourd'hui inconcevable pour un athlète de haut niveau. Mais Tilden était plus un artiste de la raquette,qu'un d'athlète. Il buvait un peu, et surtout il fumait beaucoup, il fit même la publicité pour les cigarettes Lucky Strike! 


 


Tilden n'était pas particulièrement beau, bien qu'il ait un certain charme personnel. 
 Son meilleur atout sur les courts était  son service l'un des plus puissants de l'histoire du tennis. Sa grande taille faisait qu'il se déplaçait très bien sur le terrain. Il avait néanmoins des faiblesses sportives comme un revers peu efficace. En outre l'amputation d'une phalange du majeur de la main droite le génait pour sa prise de sa raquette. Durant toute sa carrière il fut géné par une blessure chronique au genou droit. 






 

Tilden aimait les acteurs et voulait être l'un d'entre eux. Et dans une certaine mesure il a réussi, car ses performances sportives devinrent de vrais spectacles, où le public  attendait avec impatience les coups imprévisibles de Big Bill.


Sur le court et aussi en dehors, Tilden ressemble bientôt à un dandy, parfois son attitude est extravagante, souvent pétillante, avec une touche d'affectation, qui génait la fraction la plus aristocratique, la plus pudibonde des fans de tennis. Cependant, la majorité des spectateurs pardonnait toutes les extravagances du champion même lorsque Tilden décida de changer le pantalon long classique des joueurs de tennis pour un short, anticipant  la mode qui s'imposerait plus tard  sans beaucoup de problèmes.


Bill Tilden a été la première partie de sa carrière un amateur , au sens strict du terme. Jusqu'au début des  années 70, le tennis, comme de nombreux autres sports, était divisé en deux champs celui de l'amateurisme et celui du professionnalisme. Le tennis amateur était pratiqué par les meilleurs joueurs qui ne vivent pas directement du sport, mais qui le pratiquaient par pur plaisir. En revanche, les professionnels étaient considérés comme ceux qui vivent que de leur spor, avec  autour de l'athlète : des représentants, des entraîneurs, des médecins, etc..
Tennis amateur américain à l'arrivée de Tilden était numéro 1 dans le monde, ceci pendant sept années consécutives ce qui fut une des durées  de la predominance d'un pays parmi les plus importants dans l'histoire du tennis. L' hégémonie des américains était menacé seulement par la montée des français René Lacoste et Henri Cochet de 1927.  Entre 1912 et 1930, il a remporté 138 des 192  matches officiels qu'il a joué. Il a remporté le tournoi de Wimbledon trois fois, ainsi que la Coupe Davis pas moins de treize fois, auxquels il faut ajouter ses sept victoires à l'Open des États-Unis.

Si en 1926, il repousse une offre pour devenir professionnel, quelque chose qu'il regrettera plus tard. Il finit par accepter définitivement et abandonne définitivement l'amateurisme en 1931. Il a alors 37 ans, malgré les ans il continue à affiner sa puissance exceptionnelle sans perdre sa mobilité, ni sa précision ce qui force ses adversaires à jouer sur la défensive. Par-dessus tout, Big Bill était encore  la grande star du tennis professionnel. Il participait avec  LacosteCochetFred Perry, à des réunions  entre professionnels qui attiraient le public et les hommes d'affaires.

Une autre facette importante de Tilden était son activité d'écrivain et de théoricien du tennis. Il a écrit deux livres, considéré comme de véritables manuels : The art of Lawn Tennis ("l'art de lawn tennis") et Match Play et le Spin de la balle, (sur l'effet de la rotation de la balle). Avec ses excellentes aptitudes physiques naturelles, Tilden était un homme très cérébral, très fort pour élaborer des stratégies dans le jeu et très adaptable au style de jeu deses adversaires. 



Il est indéniable  que Bill Tilden a toujours souhaité s'entourer d' hommes jeunes et d'adolescents. Peut-être la perte au début de sa vie des êtres qu'il aimait le plus la poussé à créer des liens affectifs paterno-filiales avec de jeunes joueurs qu'il avait dans sa mouvance, parmi lequel le brillant Vincent Richards.
Cependant, aucun de ses ballboys protégés, tous apparemment hétérosexuels, y compris le joli Richards, Aucun sont venus dire qu'ils avaient  été harcelé sexuellement par Tilden. Nous savons que Big Bill n'a jamais eu des relations sexuelles avec les femmes, qu'il a connu, bien qu'il ait connu Greta Garbo et Katherine Hepburn... En revanche on sait que Tilden a de nombreuses expériences avec d'autres hommes. Lorsqu'il revenait de ses voyages autour du monde il retournait dans la maison de sa tante, ceci jusqu'en 1941, alors qu' il avait 48 ans!

En 1921, des bruits coururent qu'une relation homosexuelle possible existait entre Tilden et un joueur de tennis plus jeune que lui. Ce qui aurait pu influer sur l'issue d'un match; en l'occurence du tournoi de Wimbledon, Tilden jouait contre Brian NortonApparemment, Norton, après avoir remporté les deux premiers set aurait perdu trop facilement les troisième et quatrième set, ramenant les deux joueur a égalité. A deux points du match contre Tilden,  Norton, ayant tout le court ouvert  et sans possibilitéde que Tilden puisse renvoyer la balle, mis celle-ci hors du Court, ce qui, pour la majorité des obsevateurs, était quelque chose d'impensable.
Autre fait qui dans les années 1930 ne rendit pas populaire Tilden auprès de tous les américain furent les fréquents voyages qu'il faisait en Allemagne pour rencontrer son ami von Cramm, qui était aussi gay mais beaucoup plus discrètement que l'américain. A cette période von Cramm était un des sportifs allemands de haut niveau choyé par Hitler, cela ne dura pas... 


Le pire match de la vie de big bill se déroula le  23 novembre 1946 lorsque deux policiers à Beverly Hills aperçurent un véhicule conduit par un garçon de 14 ans. À ses côtés, un homme mure  appuyait sa tête sur l'épaule du garçon. Au moment de l'interpellation, les occupants de la voiture  échangèrent précipitamment leurs sièges, mais le garçon n'eut pas temps de relever sa fermeture à glissière de sa braguette.  Tilden pas a été reconnu coupable d'une infraction grave, qui aurait entraîné pour lui des conséquences importantes, mais fut condamné pour inconduite, contribuant à la délinquance d'un mineurs. Il écopa de sept mois et demi de prison.
Trois ans plus tard il fut encore une fois condamné à une période d'un an de prison. Bill avait arrêté sa voiture au coin de Westwood et Wilshire Boulevard pour ramasser de Michael, un autostopeur âgé de 16 ans.  Le garçon accusa Tilden de l'avoir masturbé à travers son pantalon. Le garçon une fois descendu de la voiture, nota l'immatriculation de la voiture et la signala à la police.
Si lors de la première affaire beaucoup de ses amis doutèrent de sa culpabilité celle-ci ne fut que trop évidente lors de la récidive. Le vide se fit autour du champion déchuSeul son ami Charles Chaplin fut à ses côtés   durant les moments les plus durs.
Lorsque son avocat a demandé a déclaré qu'il était innocent, Bill Tilden a répondu : "Je ne pense pas que vous pouvez dire cela, Richard car qui pourrait être de la triche. Ce serait comme essayer de gagner un match sur une faute d' arbitrage»Ces mots indiquent la sportivité inaltérable qui était l'emblème de Tilden aussi bien sur un court que dans sa vie personnelle, une sportivité au-dessus de ses faiblesses humaines...

 


Les quatre dernières années de la vie de Bill Tilden ont été caractérisées par un déclin indéniable, tant personnellement et professionnellement. Bien qu'il puisse vivre une vie oisive, grâce à ses biens hérités de sa famille, il se ruina suite à des placements peu judicieux.
Loin de sa renomméepassée, Tilden se limitait à participer occasionnellement a des  exibitions de tennis contre  des célébrités de l'écran. Il meurt d'une attaque d'apoplexie à Los Angeles,, le 4 juin, 1953 a 60 ans...



La presse sportive, dans un récent classement provoqué par la rivalité entre Rafael Nadal et Roger Federer, toujours à la recherche du meilleur joueur de tous les temps cita Bjorn BorgJimmy ConnorsJohn McEnroePete Sampras ou Andrea Agassi, ainsi que bien sûr Federer et Nadal. Mais peu mentionnèrent  Bill Tilden, pourtant trois fois vainqueur de Wimbledon, sept fois de l'Open américain ou treize fois en Coupe Davis,, pour ne rien dire du service le plus rapide de l'histoire, ces imbattable 262.8 km/h.


 Bill Tilden n'a pas un stade dédié à sa mémoire, aucun trophée ne porte son nom, aucune statue de lui est érigée dans un stade, comme c'est le cas avec la grande majorité des grands joueurs de tennis qui ont marqué leur sport. Comme la seule réparation à cet oubli est sa biographie, écrite par Frank Deford, qui a inspiré la pièce Big Bill, du dramaturge A.R. Gurney.
Bill Tilden  (1921)
1921


 

Commenter cet article