Benjamin Rabier

Publié le par lesdiagonalesdutemps



book frontispiece/title-page colour illustration of smiling whale and cartoon animals




3 kids book illustration vignettes between French text




domesticated (cartoon) animals have a meeting in the hold of a ship




1930s funny anthropomorphic illustration of cow falling over causing other animals to be sent flying




3x 1930s comic scenes from Gedeon book featuring anthropomorphic animals between French text




cartoon animals overboard at sea try to save themselves aboard any floating shipwreck debris they can find




book cartoon vignettes of anthropomorphic animals behaving mischievously




coloured book illustration vignettes of animals behaving as humans (birds mostly)




humorous cartoon scene: rabbit sprays soda h2O from a bottle onto fleeing comic-strip barnyard animals




comical colour vignettes of animals behaving as people in 1930s French children's book




hilarious book illustration scenes of animals behaving like humans in French children's book 1933




cartoon animal vignettes: main one with old man in bed surrounded by laughing farm animals




cartoon chickens, dogs, monkeys etc dancing around a dog statue




full page colour book illustration of domestic (talking) animals under a tree




cartoon duck and rabbit illustrations from children's book




back cover colour picture of anthropomorphic dog, turtle and duck in a circus scene
illustrated children's book cover with happy animals and a child around a brook

Publié dans illustration

Commenter cet article

Sixte 26/04/2014 01:49

Bien sûr, vous avez raison, il ne s'agit pas de nier le génie d'Hergé, un génie incontestable, absolu. C'était de ma part le simple rappel d'un fait. Et je maintiens qu'il y a eu plagiat. Je doute
qu'il fût inconscient, la ressemblance est trop parfaite. Pour la suite des albums d'Hergé, la rupture fondatrice est le Lotus, c'est-à-dire la rencontre de Tchang. Et l'amitié amoureuse entre ces
deux-là.

lesdiagonalesdutemps 26/04/2014 07:04



Vous avez raison pour Le lotus bleu mais c'est aussi qu'Hergé avait appris son métier et muri. Il reste qu'Hergé était un grand dessinateur. J'ai été ébloui en visitant le beau musée de Louvain
la neuve par des petits croquis de son chat faits en marge d'une planche. Autre influence d'Hergé celle d' Alain Saint-Ogan ensuite Hergé a surtout influencé et inspiré un nombre incalculable de
dessinateurs...



xristophe 25/04/2014 18:48

(Pour M. Sixte, amicalement) Figure sur fond : ce qui fait le génie du grand "Tintin" d'Hergé - c'est : le capitaine Haddock, les Dupondts, Tournesol, Milou bien sûr, les autres dont la Castafiore
etc, Tintin enfin (le vrai), César et Rosalie et encore François-Vincent-et-les-autres... etc etc. (Et Séraphin Lampion). Et le Caraboudjan.

lesdiagonalesdutemps 25/04/2014 22:07



Je suis bien d'accord avec vous. Mais il faut tout de même préciser que la plupart des nom que vous citez sont issus des albums de Tintin crées ou revisutés après 1940 et cela avec l'ade de
collaborateurs dont excusez du peu Edgar P. Jacobs, Bob de Moor, Jacques Martin mais qu'Hergé ne citait jamais et à plus forte raison ne voulait jamais que leur noms apparaissent sur les album ce
que Jacques Martin reprochait à Hergé.



Sixte 25/04/2014 02:56

Oui, Rabier est nettement sous-évalué (dans tous le sens de ce mot). J'ai eu beaucoup d'album de Rabier, et je conserve précieusement son "Tintin lutin", dont le rappel de priorité énervait
particulièrement Hergé (c'est je crois Martin qui n'a pas manqué de rappeler ce trait). Le personnage de ce héros Tintin est d'ailleurs présent dans d'autres albums de Rabier, mais Tintin-lutin est
le plus proche de celui d'Hergé, disons de celui des deux premiers albums d'Hergé. Tout y est, la houppette blonde, le pantalon de golf, la débrouillardise infernale, etc... Aussi, quand les
héritiers d'Hergé réclament des mille et des cents à qui plagient ou simplement utilisent la moindre image d'un album de Tintin, on devrait leur retourner l'argument du Rabier !

lesdiagonalesdutemps 25/04/2014 07:28



Je connaissais cette histoire en effet Jacques Martin qui ne manquait pas dans ses dernières année, une occasion de griffer la statue du commandeur qu'était devenu Hergé de là à parler de
plagiat, il ne faut pas exagérer, je pense que de la part d'Hergé il s'agissait plus d'influence probablement inconsciente car à la naissance de Tintin et Milou, les images de Rabier étaient très
populaire. Comme on l'a fait récemment pour Gustave Doré il serait bon d'organiser une grande exposition autour de Rabier que Walt Disney n'ignorait pas non plus.



Ismau 21/04/2014 23:29

Moi c'était "Vie et aventures de Chantecler", lu et relu d'abord dans un exemplaire d'époque puis dans une réédition reçue en prix ... un grand souvenir . Merci de l'enrichir ici par cette nouvelle
lecture sur écran !

lesdiagonalesdutemps 22/04/2014 07:49



Benjamin Rabier c'est merveilleux, voilà un artiste qui mériterait une grande exposition à Orsay aux Arts décoratif ou à Angoulème, messieurs les commissaires je suis certain qu'une telle
manifestation trouverait de nombreux lieux d'accueil et serait donc très rentable.



Bruno 21/04/2014 18:29

Superbe, merci. Moi, j'ai eu "Gédéon en Afrique"
Faudrait que je le retrouve...quelque part dans la
bibliothèque...

lesdiagonalesdutemps 21/04/2014 22:04



J'ai eu egalement un Benjamin Rabier d'époque mais celui-ci est définitivement perdu, hélas!