Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Publié le par lesdiagonalesdutemps

File:Girodet peignant «Pygmalion et Galatée» en présence de Sommariva (Dejuinne).jpg

Girodet peignant Pygmalion et Galatée par François-Louis Dejuinne (1784-1844) 


image_60550_v2_m56577569830637106.jpg
Le Sommeil d'Endymion 1791 (Musée du Louvre, Paris)



Voilà un peintre au si joli nom qu'il ne peut pas être complètement mauvais... Je suppose que de Girodet, faisons simple, beaucoup de mes visiteurs ne connaissent de lui que le  Sommeil d'Endymion, tableau aussitôt reproduit lorsque l'on avance l'oiseux concept d'art gay, mais explorons son oeuvre plus en avant... Girodet est un peintre français néo-classique connu principalement pour ses portraits, ses scènes historiques, religieuses et mythologiques. Il est né dans la bourgeoisie en 1767, et est devenu peintre contre la volonté de ses parents qui ambitionnait pour lui une toute autre carrière. Girodet a été nommé «de Roussy d'après le nom d'une forêt qui se trouvait près de la maison familiale, le Château du Verger, près de Montargis. Il a pris le nom de Trioson en 1806, quand il a été adopté par le Dr Benoît-François Trioson, son précepteur et tuteur et presque certainement son père naturel. Girodet a pris des leçons avec un peintre local puis de 1773 à 1780 il suit des études d'architecture à Paris, où il devient l'élève du visionnaire architecte néo-classique Etienne-Louis Boullée. Boullée persuade Girodet aussi doué pour le violon que pour le dessin, d'étudier la peinture de Jacques-Louis David, Girodet rejoint l'atelier de David, en 1783 ou 1784. De tous les élèves de David, Girodet était le plus doué et le plus érudit. Il était aussi le plus rebelle et David vit vite en lui un concurrent potentiel. Il appartenait au groupe des premiers élèves de David, qui comprenait outre Girodet, Jean-Germain Drouais, François-Xavier Fabre, François Gérard, Antoine-Jean Gros et Jean-Baptiste-Joseph Wicar (sur cet atelier il existe un superbe album de bande dessinée sur lequel j'ai écrit un billet: Le ciel au dessus du Louvre » d'Yslaire et de Jean-Claude Carrière ).

Joseph recognizes his brothers. 1789. Anne Louis Girodet de Roussy-Trioson.  http://hadrian6.tumblr.com
Joseph reconnu par ses frères

Girodet passe le Prix de Rome une première fois en 1787 où il est disqualifié pour avoir sorti des croquis de l'enceinte de l'épreuve (les candidats ne devant disposer d'aucune aide extérieure durant le concours). Il le retente l'année suivante avec La mort de Tatius et obtient la seconde place. Il en est lauréat en 1789 avec Joseph, reconnu par ses frères.

Anne-Louis-GIRODET-de-ROUCY.jpg

L'apothéose des Héros français morts pour la patrie pendant la guerre de la Liberté
  
Les élèves de David ont montré dans la suite de leur carrière une grande homogénéité stylistique, basée sur une émulation pour tenter d'atteindre un idéal Néo-classicisme. Les premières compositions de Girodet se distinguent de celles de ses camarades que par leur légère bizarrerie et une attention excessive aux details tout en observant les principes intellectuels et stylistiques du néoclassicisme. Mais bientôt Girodet se met à violer ces mêmes principes dans sa quête de la gloire et d'originalité. Dans sa tentative de forger une nouvelle sensibilité esthétique, l'homo-érotisme, l'efféminé, et les androgynes ont joué des rôles importants. Ces expériences peuvent être vu dans son œuvre la plus célèbre, Le Sommeil d'Endymion (Musée du Louvre, Paris), peint en Italie en 1791 et exposé à Paris en 1793. Tout au long de sa longue carrière, Girodet a choisi de se concentrer sur des sujets qui entretiennent la confusion entre les caractéristiques masculines et féminines. Dans sa révolte  au Caire (1810, Versailles), il témoigne de son intérêt pour l'orientalisme, une énergie homoérotique émerge du contraste physique et émotionnel entre les hommes de différentes races. Bien que l'orientation sexuelle de l'artiste ne puisse pas être déterminé avec certitude, il est largement admis qu'il était homosexuel. Il se pourrait bien que sa relation avec un autre peintre, Jean-Pierre Péquignot, décédé en 1807, ait été la grand aventure de sa vie. A ce sujet son biographe, Pierre Alexandre Couperin écrivait en 1829: << Il est un autre sentiment qui domine et entraîne souvent les êtres doués d'une sensibilité ardente et d'une grande vivacité d'imagination, et auquel, dès-lors, Girodet ne dut pas être étranger. Il ressentit, en effet, plusieurs affections passionnées, et il les entretint avec une extrême discrétion. La grande quantité de lettres qui furent religieusement détruites le jour même de sa mort, selon la prière qu'il en avait faite à ses amis, prouve la place que ces affections occupaient dans son existence intérieur. Malgré toute sa circonspection, ceux de ses amis intimes et de ses élèves, qui le quittent peu, purent s'apercevoir des visites fréquentes qu'il recevait après les longues journées de travail de l'atelier. Je respecterai sa réserve, et je n'essaierai pas de soulever un voile que lui-même a posé avec respect sur ces jouissances dont le mystère est un des premiers charmes...>>. En 1855, Jean Delécluze en rajoutait dans David son école et son temps (je cherche ce livre qu'une de mes bibliothèque affamée a du dévorer): <<  Le biographe de Girodet a été discret sur les affections tendres de ce peintre. On sait que dans ses fantaisies passagères, le dieu d'amour lui a lancés les flèches cruelles. >> Comme ces choses là étaient dites avec tact à cette époque... (merci au site Culture & Questions qui font débats pour ces informations comblant les carrences de ma bibliothèque).

AnneLouisGirodet-The-Sleep-of-Endymion-1
.
Le Sommeil d'Endymion met en évidence l'androgynie comme thème visuel et provoque une attention érotique du spectateur sur le corps nu masculin. L'image exploite les caractéristiques féminines telles que les boucles délicates de cheveux qui tombent sur les épaules d'Endymion de manière suggestive. L'effet de ces boucles est complété par l'allongement global de la forme du corp et par la qualité de la chair qui semble de cire. Le tendu, , l'angularité rigide des personnages masculins de David est en parti, remplacé chez Girodet par une figure passive et indolente couché dont la pose est généralement associée au nu féminin.



image_60553_v2_m56577569830637118.jpg
.

Le protagoniste de la scène est le berger Endymion, un mortel, endormi dans une alcôve cachée, située au sommet du mythique mont Latmos. Il aimé par la déesse de la lune, Séléné, qui apparait dans le tableau sous la forme des rayons de lune, ils brillent à travers le feuillage se séparèrent soutenus par Cupidon (le dieu enfant de l'amour) et Zephyr (la personnification du vent de l'ouest). Elle brille sur Endymion, caressante, pénétrante, et d'habite son corps souple pendant qu'il dort.La peinture est une illustration réussie du désir érotique intemporelle du rêveur.





image_60551_v2_m56577569830637110.jpg

Le berger Endymion, un homme d'une beauté idéale, est visité dans la nuit par la déesse Diane, sous la forme d'un rayon de lune. Son passage à travers le feuillage est facilitée par Zephyr.

image_60554_v2_m56577569830637122.jpg

Le berger Endymion, le plus beau des mortels selon la mythologie, dort nue sous un platane. Juno, qu'il avait offensé, l'endormit pendant trente ans, au cours de laquelle il a conservé sa jeunesse. La chaste Diane a succombé à sa beauté parfaite et lui rend visite tous les soirs. La déesse, qui est associée à la lune, se manifeste ici sous la forme d'un rayon de lune, qui caresse le visage et le torse Endymion. Zephyr facilite le passage de la Lune en tirant les branches d'un laurier. 

La+r%25C3%25A9volte+du+Caire.png
Anne-Louis Girodet-Trioson - La révolte du Caire, 1810
Musée national du château de Versailles
Source : Wikimedia Commons
Detail: the Revolt in Cairo. 1810. Anne Louis Girodet de Roussy-Trioson.  http://hadrian6.tumblr.com


Bonaparte prend Le Caire le 22 juillet 1798, après la bataille des Pyramides. Les occupants français sont rapidement confrontés à la fois à la marine anglaise, à l'hostilité des Ottomans et à l'incompréhension, puis la résistance d'une majorité de la population. L'armée française d'Egypte, isolée, ne peut plus compter sur les rentrées fiscales des douanes, et Bonaparte décide de créer au Caire un bureau d'enregistrement des titres de propriété, de façon à appliquer rapidement un système d'impôts indirects à la française, droits de mutation, papier timbré pour les actes de mariage et les testaments, etc... Nouveauté absolue pour les Cairotes, et impossible à réaliser dans les délais impartis. 
Un compromis est passé avec le Diwan (assemblée des notables) : les habitants paieront une taxe foncière proportionnelle, des architectes vont visiter toutes les maisons pour la calculer. Encouragés par les prêches de certains Ulémas, les Cairotes y voient une jizya (capitation) jusque-là uniquement payée par les dhimmis (non-musulmans) et donc une humiliation. Le 21 octobre 1798 des manifestations se forment, avec les étudiants d'Al-Azhar, des petits ulémas et le peuple du Caire jusqu'à ses couches les plus pauvres. Le général Dupuy se rend sur les lieux pour appeler au calme, il est tué. L'insurrection se généralise, s'attaquant aux Français et aux Coptes, et prend Al-Azhar comme quartier général.
Le lendemain Bonaparte contre-attaque et fait canonner les quartiers insurgés. Les Français reprennent les barricades une à une. Les révoltés tentent une négociation refusée par Bonaparte, les derniers coups de feu sont entendus dans la nuit du 22 au 23. A l'aube, Bonaparte donne l'ordre de saccager la mosquée Al-Azhar. Le bilan de la fitna  du Caire est de deux à trois cents morts du côté français, et dix fois plus du côté égyptien (2).
La révolte du Caire, commandée en 1809 à Girodet pour la Galerie de Diane des Tuileries,  fait partie du grand programme iconographique de la propagande napoléonienne, mais dans cet ensemble même elle témoigne d'un excès, évident si on la compare au tableau de Guérin sur le même sujet...
.
Pierre-Narcisse+Gu%25C3%25A9rin+-+Napol%
Pierre-Narcisse Guérin - Sa Majesté pardonnant aux révoltés du Caire sur la place d'Elbékir, 1808 
Musée des Beaux-Arts de Caen
 Source : Wikimedia Commons
.
...et qui faisait partie de la même commande. Stendhal admirait le tableau de Girodet, le comparant à "un nid de vipères qu'on découvre en changeant de place un ancien vase, on a peine à suivre le même corps, si on le regarde longtemps, il fait aller les yeux... Du reste deux ou trois têtes superbes de fureur. C'est l'a, b, c de l'expression". 
Vivant Denon, directeur du Musée Napoléon (notre Louvre) se montrait plus précautionneux que Stendhal en écrivant à  son empereur que "tout cela est bien exprimé et rendu avec énergie, mais emporté peut-être par son sujet, il a outrepassé le mouvement d'une révolte et la colère des révoltés...(4) "
Emportéoutrepassé : dans cette débauche de violence on est loin, en effet, du vainqueur miséricordieux de Guérin ou du visiteur compatissant des Pestiférés de Jaffa. Sans compter l'évidente charge érotique de ce corps nu du combattant arabe, comme le regrettait un fonctionnaire du temps : "ce tableau, comme je l'ai annoncé à son Excellence, représente des scènes désagréables. Il y a sur le devant plusieurs personnages morts et un nègre accroupi tenant à la main une tête qui vient d'être coupée; mais ce qui aura sans doute le plus répugné à sa Majesté l'Impératrice(5), c'est un personnage arabe qui est entièrement nu, parmi les figures du premier plan. On pourrait cependant faire disparaître ce qu'il y a de plus choquant dans la nudité de cette figure et on pense que ce serait l'affaire de peu de jours." On ne sait pas si c'est Girodet ou un autre qui a légèrement voilé cette nudité de ce qu'on appelle un repeint de pudeur.

Etonnant dérapage pictural où la violence extrême de la représentation, par ailleurs soigneusement ethnicisée, fait écho à la brutalité stupéfaite du contact colonial - et aussi, par-delà deux siècles d'écart, à ses lointaines conséquences, un peu plus près du Nil qu'Al-Azhar, sur le macadam sanglant de la place Tahrir.
Detail: the burial of Atala. 1811. Anne louis Girodet de Roussy Trioson. http;//hadrian6.tumblr.com
64444951_QNCs2-S.jpg
La Mise au tombeau d'Atala 1808



Chactas l'Indien et le père Aubry enterrent Atala,l'héroïne du roman de Chateaubriand, publié en 1801. Tout dans cet eloge funéraire, le sujet chrétien, le décor exotique, les émotions intenses, doit avoir fait appel à ceux qui, en marge de la rigueur de David, sont resté attaché au sacré, à la nature et au sentiment. 

girodet.jpg

00a84b6f17-grand-bacchus-girodet-roussy-
Bacchus
0111-bonnet-phrygien-anne-louis-girodet-
Sans culottes 
mort-hyacinthe-girodet.jpg
La Mort de Hyacinthe



Anne Louis Girodet
l'entrainement d'Achille

126.jpg
"Galatea (A Étude pour la tête de Galatée)"
336.jpg
"Portrait d'un homme dans une chemise blanche et manteau brun"


0mademoiselleLange2.jpg
Mademoiselle Lange en Danaé, 1799
304186.jpg
Portrait d'un jeune homme
Bonchamps.jpg
Charles-Melchior Arthus, marquis de Bonchamps
Cathelineau.jpg
Jacques Cathelineau
AnneLouisGirodet-Pieta-1789.jpg
Pieta 1789
girodet88.jpg
. 1820
AnneLouisGirodet-Portrait-of-Jean-Baptis
Portrait de Jean-Baptiste Belley, député de Saint-Domingue à la Convention de la France. 1797.
Carlo_Maria_Bonaparte.jpg
Carlo Maria Bonaparte (alias Charles-Marie Bonaparte), le père de Napoléon Bonaparte, 1806

Hippocrates+Refusing+the+Gifts+of+Artaxe
Hippocrate refusant les dons de Artaxerxès I 1792
Girodet_Ippocrate_rifiuta_i_doni.jpg
Hippocrate refusant les cadeaux d'Artaxerxès,
The death of Tatius. AnneLouis Girodet de Roucy-Trioson. 1767-1824.  http://hadrian6.tumblr.com
La mort de Tatius
girodet-victoire-comp.jpg
Mars et la Renommée, le Château de Compiègne


girodet-depart-comp.jpg
Le départ du guerrier, le Château de Compiègne


the Combat. 1808-14. Anne Louis Girodet de Roussy Trioson. http;//hadrian6.tumblr.com
Le combat, le Château de Compiègne


girodet-retour-comp.jpg
Le retour du guerrier, le Château de Compiègne
girodet-aurore-comp.jpg
L'aurore ous étoile du matin, plafond de la chambre à coucher de l'impératrice, le Château de Compiègne.


Anne-Louis+Girodet-Trioson+Pygmalion+et+
Pygmalion et Galatée.
Minerve,+Apollon+et+Mercure.jpg
Minerve Entre Apollon et Mercure.
Girodet++L'Et%C3%A9.jpg
L'été, 1800-1802


girodetchcomp.jpg
L'automne, le Château de Compiègne
Anne-Louis+Girodet,+All%C3%A9gorie+de+l%
L'hiver, 1800-1802
Girodet_-_Printemps.jpg
Le printemps, 1800-1802




Anne-Louis+Girodet+de+Roussy-Trioson+(17
Etude pour une tête deMameluck (1810).
girodet14-Portrait+d'homme+en+chasseur.j
Portrait d'homme en chasseur
.
Portrait of a young man as a hunter. 1811. Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson.  http://hadrian6.tumblr.com
.

girodet15-Self-Portrait.jpg
autoportrait
girodet33-Endymion.jpg
Le Sommeil d'Endymion. Croquis
girodet35.jpg
Napoléon
girodet_roucy_trioson_.jpg
d'Antoine+Girodet+du+Verger,+frere+de+l'
Portrait d'Antoine Girodet du Verger, frère de l'artiste
Fran%25C3%25A7ois-Ren%25C3%25A9_de_Chate
François-René de Chateaubriand
Girodet,Un+jeune+enfant+regardant+des+fi
Jeune enfant regardant des figures dans un Livre. Premier portrait de Benoît-Agnès, fils du Dr Trioson.  (Dit Romainville Trioson) (Salon de 1798)
MNBN-image_1.jpg
Fille avec une poupée
Colette-D%C3%A9sir%C3%A9e-Th%C3%A9r%C3%A
Portrait de Colette Reiset (vers 1824)
Galatea+and+Cupid,+1813.jpg
Galatée et Cupidon, 1813
Nebuchadnezzar has Zedekiah&#8217;s children killed before his eyes. 1787. Anne Louis Girodet de Roussy- Trioson.    http://hadrian6.tumblr.com
.
lamentation-mort-pallas-anne-louis-girod
Lamentation sur la mort de Pallas

The meeting of Orestes and Hermione. 1800. Anne Louis Girodet de Roussey-Trioson.  http://hadrian6.tumblr.com
La Réunion d'Oreste et Hermione, 1800

Portrait+of+a+Woman.+1804..jpg
Portrait d'une femme
Portrait+of+Jacques-Joseph+de+Cathelinea
Portrait de Jacques-Joseph de Cathelineau



Woman.bmp
Mademoiselle Lange en Venus
untitled.bmp
Amazone


sc_notice_06_sous-rubriques_1_et_3_-7af4
Le docteur Trioson Donnant Une leçon de géographie à son fils (1803). Le garçon Meurt en 1804.


Psyche+asleep.jpg
Psyché endormie, 1807
Portrait_of_a_Young_Man.jpg
Portrait d'un jeune homme



girodet11.jpg
Benoit-Agnès Trioson


girodet12.jpg
Hortense de Beauharnais
0autoportrait-2.jpg
auto portrait
tempete-girodet.jpg


Girodet_de_Roucy-Trioson,_Anne-Louis.jpg
girodet_roucy_trioson0_p.jpg
girodet_roucy_trioson_3.jpg
Girodet_-_Scene_ossianesque.jpg&sa=X&ei=
deluge-regnault.jpg&sa=X&ei=S4uOUIHyNITF
scène de déluge
depart-nisus-et-euryale-girodet.jpg
thisblueboy: Anne-Louis Girodet-Troison (French, 1767-1824), Bathing in Rome, Pen and brown ink heightened in white, Dijon National Museum Magnin
bain à Rome, Musée Magnin, Dijon

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 21/11/2013 01:04

Quel morceau, cette (votre) expo sur Girodet ! Finalement, à part le vomitif "Sommeil" de ce pauvre Endymion (qui plombe S/Z), presque tout est presque bien ! très bien même, parfois... Et vous
racontez avec tant de verve... Je retiens (d'un voyage trop rapide - je reviendrai): Mademoiselle Lange en Danaé (et son cadre !)... (L'autre Lange en Vénus pas mal non plus - avec des aspects
sucrés daliniens dans le noir)... La scène d'Ossian, "marrante" et fabuleuse (yeux de merlan frit de la dame)... Le colloque Oreste et Hermione... superbe Antique... (je lis ma liste et me souviens
- plus ou moins mal)... Le jeune enfant regardant dans un livre (son bras doux dans ces pages lourdes et molles)... et le Bonaparte pardonnant aux révoltés repentants du Caire, de... Guérin ! (que
je préfère de bcp à la version Girodet...) mais j'aime bcp, que je n'ai jamais vu, son Napoléon sur fond noir... (En fait, N.B., je le préfère dans sa Légende... à quoi je joins mille facettes de
sa vie ("quel roman que ma vie"), de sa vraie vie, où je choisis, parmi tant d'aspects admirables et stupéfiant - ce que j'aime et qui me convient !) Voilà "comme on écrit l'Histoire" ! (un livre
de qq, son nom me reviendra - il s'intéresse aussi à l'art) En attendant, pour vous et votre poulain retrouvé, "revisité", merci, BRAVO

lesdiagonalesdutemps 21/11/2013 07:29



Je ne suis pas le seul à "redécouvrir" Girodet. Il commence à sortir "du placard" on en a vu à l'exposition le nu masculin à Orsay (voir mon billet) et ceux du Louvre sont maintenant bien placés.
Toute cette école néo classique est une réserve d'histoires. Ses membres étaient parfois de curieux personnage voir David par exemple.



Bruno 29/10/2012 16:47

est ce ceci que vous évoquez ?

http://www.images-chapitre.com/ima0/original/047/780047_4346135.jpg

merci pour vos billets

lesdiagonalesdutemps 29/10/2012 16:58



c'est cela, un grand merci, vous êtes formidable



jack 29/10/2012 14:31

j'eusse aimé vous avoir comme professeur d'histoire de l'Art

lesdiagonalesdutemps 29/10/2012 14:42



Je ne suis qu'un simple amateur, à propos si vous vous intéressez à l'atelier de David, il y a une excellente bande dessinée sur le sujet Le ciel au dessus du Louvre de Bernard Yslaire et
Jean-Claude Carrière aux éditions Futuropolis, chez écrit un billet sur cet album, je vais le mettre en lien. J'ai lu un livre dont l'atelier de David était le sujet mais je ne retrouve ni le
titre ni l'éditeur ni l'auteur!!! une de mes bibliothèques a du le bouffer car le volume a disparu. Si quelqu'un à une idée pour les références qu'il me les signale. Il se passait tant
sexuellement que politiquement de drole de chose chez David...