Albert Wainwright (réédition complétée)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Albert Wainwright est né à Castleford en 1898. Il était le plus jeune des trois enfants d'Ada et de

Albert Wainwright in his studio, working on costume designs for a theatre production

William Wainwright. William était un ingénieur pour John Lumb et Society, une société de fabrication du verre. Lorsque Albert était très jeune, la famille vivait dans la cour de l'usine plus tard les images de cette usine reviendront régulièrement dans les carnets de croquis de Wainwright.

A partir de neuf ans l'enfant fréquente l'école secondaire de Castleford et plus tard, il étudie au Leeds College of Art. Il y devient ami avec Henry Moore, qui deviendra le mondialement célèbre sculpteur. Si durant sa relative courte vie (il n'avait que 45 ans lorsqu'il meurt) il n'est jamais devenu célèbre comme son ami, il n'était pas un inconnu pour autant mais pas pour ce que vous voyez en illustration de ce billet. Albert Wainwright était connu comme metteur en scène de théâtre et créateur des décors et costumes des pièces qu'il montait. Ses travaux de dessins et de peinture n'étaient connu que par le cercle de ses intimes.

 


Durant trente ans, dés son adolescence a tenu des carnets mi journal intime mi carnet de croquis dans lequel il croquait à la plume, à la gouache, à l'aquarelle ce qu'il voulait garder de sa vie. Principalement  des dessins de garçons, parfois les enfants de sa classe, puisqu'il a été professeur de dessin durant deux ans dans une école, des études diverses pour son travail théâtrale, des vues d'Angleterre et de ses voyages divers ainsi que des paysages que l'on peut voir comme souvenirs d'enfance. 

 

 


En ce qui concerne son travail pour le théâtre, il est en partie visible à la Wakefield Hepworth Gallery (surtout connu pour sa collection d'oeuvre d'Henry Moore.

Le style de Wainwright est très marqué par les illustrateurs (plus que par les peintres) de son époque. Il y a de la ligne claire dans certain de ses dessins. Pour les paysages, très colorés, on pense à Labisse et bien de ses dessins de garçons évoquent le Joubert de cette époque.

 


Il est relativement facile de voir des oeuvres d'Albert Wainwright si l'on est en Angleterre et que l'on fréquentes les ventes publiques car des oeuvres de l'artiste passent très régulièrement en vente d'ailleurs il y a quelque chose de triste en cela car il semble bien que la plupart d'entre elles proviennent des carnets dont je parlais plus haut et qui ont été dépecés pour faire plus d'argent en mettant les pages en vente à l'unité. On peut acquérir une de ces merveilles pour en général l'équivalent de moins de cent euros. A ce propos je serais tout à fait acheteur d'un dessin de garçon de Wainwright au prix du marché (si un de mes lecteurs est vendeur qu'il me contacte) et preneur de renseignements et d'image de cet artiste dont je ne connais que le peu que j'ai écrit ci-dessus. 

 


Capture-d-ecran-2012-03-09-a-09.29.34.jpg


Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.42.41.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.43.34.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.41.54.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.36.12.jpg

 

Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.35.24.jpg

 Croquis des élèves à Castleford Secondary School 

 




Albert Wainwright






Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.48.58.jpg
portrait de Duncan McMillan, 1929
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.51.37.jpg
jeune homme en kilt
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.53.06.jpg
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.54.25.jpg
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.55.56.jpg
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.48.18.jpg
.
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.48.02.jpg
.
Capture-d-ecran-2012-03-09-a-07.35.50.jpg
.


.
.
.
.
.
.
Une bonne nouvelle, les excellentes éditions Callum James viennent d'éditer un joli petit livre d'Albert Wainwright. Pour l'obtenir voici quelques adresses ci-dessous.
Albert & Otto. Albert Wainwright's diary of love in the 20s
Callum James Books, Portsmouth: 2013
ISBN: 9780957450127
 
84pp, 250mm x 201mm. Softcover.







Publié dans peinture

Commenter cet article

Robert orme 19/07/2013 14:51

Je suis un collectioneur du Wainwright et l'auteur du livre de Callum James (en anglais orme= elm).si vous visitez Londres je suis heureux de vous rencontre et vous Monterrey ses dessins

lesdiagonalesdutemps 19/07/2013 15:34



Je vous contacterai lorsque j'irais à Londres au début décembre prochain.


Pourriez vous m'envoyer par mail des images des oeuvres de Wainwright que vous possédez


bernar.a@wanadoo.fr



xristophe 13/07/2013 14:26

OK ! Merci B.A. !

renaud 12/07/2013 20:24

Xristophe, celle d'amarrage prends 2 t. C'est trop important pour rester dans l'erreur! ;)

xristophe 12/07/2013 17:31

Bien sûr, "et comme j'aime", depuis mon petit cercle obsessionnel magique, approuve, le discret fétichisme de la culotte courte ! (têtue, anglaise), chez ce dessinateur original et fin qui vous
fait penser à Joubert (mais hors ce thème poignant, il est bcp plus stylisé) A part, "Starfish", où un petit garçon tout nu détourne ses grands yeux... Les deux petits marins, dont l'un, rêveur,
est accoudé contre une bite (d'amarrage)

renaud 12/07/2013 13:12

Je ne connaissais pas! belle découverte!