Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

In the Cellar, 1914 par George Agnew Redi 1860-1947

Publié le par lesdiagonalesdutemps

In the Cellar, 1914  par George Agnew Redi  1860-1947

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Le marchand de masque de Zacharie Astruc

Publié le par lesdiagonalesdutemps

*

*

*

*

photo fin XIX ème siècle du plâtre

photo fin XIX ème siècle du plâtre

Le marchand de masque de Zacharie Astruc est une statue en bronze du peintre, poète, critique et sculpteur français Zacharie Astruc, réalisée en 1883. L’œuvre est exposée dans les jardins du Luxembourg, à Paris. L'acquisition du modèle en plâtre et la commande du bronze ont été faites par l'état en vertu d'une décision ministérielle en date du 17 février 1883. Par arrêté du 20 novembre 1886, cette oeuvre a été attribuée au jardin du Luxembourg.

Cette sculpture représente un jeune garçon debout, uniquement vêtu d’une culotte moulante brodée de motifs antiquisants et d’une paire de sandales. En appui sur la jambe droite, il tend dans sa main gauche levée au-dessus de lui un masque de Victor Hugo (il y aurait eu de prime abord celui de Coquelin cadet???). À ses pieds, autour du socle, figurent d’autres masques représentant des personnages célèbres de la fin du xixe siècle (des écrivains, des peintres, des musiciens, un sculpteur, et un seul homme politique). Qui sont-ils?

Voici la liste des personnalités disposées sur le socle, en commençant par celle qui est au milieu, quand on est face à la sculpture, et en tournant sur la droite, dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre :
Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875), peintre
Alexandre Dumas fils (1824-1895), écrivain
Hector Berlioz (1803-1869), compositeur
Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875), sculpteur, peintre
Jean-Baptiste Faure (1830-1914), chanteur d’opéra
Eugène Delacroix (1798-1863), peintre
Honoré de Balzac (1799-1850), écrivain
Jules Barbey d’Aurevilly (1808-1889), écrivain

 

Le masque de Victor Hugo (1802-1885)

hugo

 

Jean Baptiste Carpeaux (1827-1875) et Faure (1845-1924)

06_AstrucCarpeauxFaure

 

Jean Baptiste Corot(1796-1875) et Jules Barbey d’Aurevilly (1808-1889)

06_AstrucCorotBarbey

 

Eugène Delacroix (1798-1863) et Honoré Balzac (1799-1850)

06_AstrucDelacroixBalzac

 

Alexandre Dumas fils (1824-1895)  et Hector Berlioz (1803-1869)

06_AstrucDumasBerlioz

 

La statue à perdue 3 masques qui étaient suspendus à son poignet droit : celui de l’homme politique Gambetta, du musicien  Gounod et du poète Théodore de Banville. Qui pourra me dire quand et dans quelles conditions ces masques se sont envolés...

Cette langue vipérine de Léon Daudet dans « Paris vécu » prétend perfidement que Astruc a choisit ses modèles en fonction de leur générosité à son égard. Léon Daudet qui habitait au 3 avenue de l'observatoire et fréquentait beaucoup le jardin, raconte: << Quand Astruc se brouillait avec un ami, à la suite d'un refus d'argent - car il passait pour assez tapeur -  il retirait le masque dudit et le remplaçait par celui d'un contemporain plus généreux...>>. Degas autre langue perfide n'appelait le sculpteur que "Truc"... Le "charitable" Léon Bloy ne le nommait que "La méduse Astruc"... 

**

**

**

**

**

**

tmp_413d0d251a10216293c91a9ae1dba38d

L’oeuvre de Astruc Zacharie est située au point 15 entre Mademoiselle de Montpensier (12), Clémence Isaure (11) et Jeanne d’Albret (10).

jardin-du-luxembourg

*

*

*

*

 

ASTRUC Zacharie 1883 Le marchand de masques (détail) 500x378.jpg
 

Allusion pédérastique? Ce n’est sans 

doute pas un hasard si le motif décorant la fesse gauche du garçon reproduit un dessin du célèbre cratère grec à figures rouges du “Peintre de Berlin”, représentant Ganymède nu avec un cerceau et un coq.

 

 


BERLIN PAINTER -495c Ganymede holding a hoop and a cock (Louvre G175) 1874x1998.jpg

le Ganymède du cratère

 

Sans aller jusqu’à montrer l’autre face du vase (où Zeuspointe sa lance pour compléter la symbolique sexuelle), cette évocation discrète est néanmoins clairement pédérastique.

ASTRUC Zacharie 1883 Le marchand de masques (détail) 500x372.jpg
 

Sur le devant de la culotte, il est tout aussi étonnant de voir un cheval couvrir le sexe assez proéminent du garçon. Est-ce l’évocation d’une possibilité de se cabrer ? Ou encore une allusion au mythe de Ganymède, dont Zeus compensa l’enlèvement en offrant à son père des chevaux merveilleux ? On remarque cependant que l’animal est flatté de la main par une femme.

L’ensemble de ces motifs pourrait être interprété comme une affirmation et une illustration du caractère sexué, à la fois désirable et désirant, de l’adolescent, en même temps que de sa nature bisexuelle.

 

Portrait de Zacharie ASTRUC par Edouard Manet en 1866.

astruc

Zacharie Astruc est né à Angers (Maine-et-Loire) le , et mort à Paris le , est uncritique d’artpoètepeintre et sculpteur français.

Il s’intéressa et participa activement à la vie culturelle de la deuxième moitié du xixe siècle, se posant en partisan d’un renouveau vers une peinture plus moderne. Comme critique et ami, il défendit activement les peintres Édouard ManetClaude MonetHenri Fantin-Latour et Alphonse Legros. Il était également un grand spécialiste des arts japonais et se lia durablement avec le peintre Carolus-Duran. Astruc fut surtout l'un des premiers défenseurs de l'impressionnisme, jouant un grand rôle critique pour fédérer le groupe entre 1859 et 1869. Il participa à la première exposition des impressionnistes en 1874 et figure sur le célèbre tableau d'Henri Fantin-Latour, Un atelier aux Batignolles, où il est assis à côté de Manet.

 

Le marchand de masque de Zacharie Astruc
*

*

*

*

*

*

*

*

*, Paris, juin 2016

*, Paris, juin 2016

Je remercie Bruno de m'avoir signalé cette statue que je connaissais pas, alors que pendant dix ans j'ai habité à 15 minutes de marche de cette merveille et que j'allais régulièrement au Jardin du Luxembourg.

Seules les photos suivies de * sont de votre serviteur, alors que les photos repérées de ** sont de Bruno.

Publié dans sculpture

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

Nikolay Petrovich Bogdanov-Belsky

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Nikolay Petrovich Bogdanov-Belsky

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Michael Bidner

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 

Publié dans photographe

Partager cet article

Repost 0

F. LUIS MORA (1874-1940) "American Gladiators"

Publié le par lesdiagonalesdutemps

F. LUIS MORA (1874-1940)  &quot;American Gladiators&quot;

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Knossos

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Knossos
Knossos

Depuis sa découverte, en 1900 par Sir Arthur Evans, archéologue de son état, le palais de Knossos (le plus grand des 4 palais minoens) est sujet à toutes les controverses. En effet, il était persuadé d'avoir découvert les vestiges du palais du roi Minos, idée souvent réfutée par les historiens. 

Sir Arthur Evans, envouté par sa découverte se lança dans des fouilles, mais également dans une restauration partielle, qui fut elle aussi contestée... Il n'en reste pas moins que l'archéologue effectua un travail considérable qui nous permet aujourd'hui de découvrir le palais...

La chronologie précise de l'histoire minoenne demeure un peu incertaine ; toutefois, de grandes tendances se distinguent. Arthur Evans a divisé l'âge du bronze en Crète en trois périodes : le Minoen ancien (MA) ou Pré-palatial (v. 3000-2200). Ensuite, le Minoen moyen (MM) ou Proto-palatial (v. 2200-1500) et enfin, Minoen récent (MR) ou Néo-palatial (v. 1500-1000). Avec les découvertes successives, chacune de ces périodes a elle-même été divisée en trois périodes, au moyen de chiffres romains (I, II et III), elles-mêmes divisées en deux sous-périodes (A et B).


Ce Vieux ou Premier Palais s'étendait autour d'une cour centrale. L'organisation de bâtiments autour d'une cour centrale est une constante du système palatial minoen, excepté à Phaistos, où il semble que la place manquait. La construction d'un palais semble résulter de la nécessité d'organiser la cité, après son expansion au cours des siècles précédents3. Les constructions se répartissent autour de la cour centrale en aile ouest, nord et est. Le Vieux Palais est détruit vers 1800-1700 (MM II B) par plusieurs séismes, fréquents en Crète.Le site de Cnossos est peuplé depuis leVIIIe millénaire av. J.-C., peu après l'arrivée des premiers colons sur l'île de Crète. Au cours du IIIe millénaire, correspondant au MA, les constructions en pierre se multiplient. On retrouve les traces d'un grand bâtiment construit au MA III (v. 2200), sans doute précurseur du Vieux Palais, construit à partir de 1900 (MM IA). C'est ce qu'on appelle la phase archéopalatiale (MA III à MM I, 2100 à 2000).

Les reconstructions au cours du xviie siècle marquent le début de la construction du Nouveau Palais (MM III A). Cette construction se poursuit graduellement jusqu'à sa destruction vers 1350. Le palais de Cnossos semble avoir été le centre politico-culturel de l'influence minoenne sur la Crète et les îles de la mer Égée, influence perceptible jusqu'en Égypte ou en Syrie. L'éruption minoenne vers 1628 (MR I A), si elle ne signifie pas la disparition de la civilisation minoenne comme l'a suggéré Spyridon Marinatos, semble toutefois marquer le début du déclin de la puissance minoenne3. Le raz-de-marée provoqué par l'éruption (trois vagues au moins d'une vingtaine de mètres de haut) a en effet détruit plusieurs ports de la côte nord de la Crète, comme Amnisos, considéré comme le port de Cnossos, une flotte minoenne et a dû probablement saliniser durablement les terres touchées. Cependant, le palais de Cnossos ainsi qu'une grande partie de l'île ne sont pas touchés par le raz-de-marée, ce qui a permis à la Crète de retrouver un certain éclat jusqu'aux destructions de tous les palais, excepté Cnossos, vers 1500-1450. Peu après, l'île semble avoir été conquise par les Mycéniens (v. 1420, MR II). Le palais de Cnossos est ensuite détruit dans la seconde moitié du XIVe siècle. Le site est réoccupé dans les siècles suivants, mais sans que jamais Cnossos retrouve son influence.

Knossos
Knossos
Knossos
ci-dessus, Knossos dans les voyages d'Alix en Grèce, vu par Jacques Martin et Pierre DE Broche

ci-dessus, Knossos dans les voyages d'Alix en Grèce, vu par Jacques Martin et Pierre DE Broche

Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Knossos
Cnossos, Crète, mai 2016

Cnossos, Crète, mai 2016

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Garçons jouant avec une mouffette apprivoisée au chalet M. McLean, près de Westport, sur le lac Champlain dans les montagnes Adirondack du Camp Dudley. Affilié à l'YCMA, le Camp Dudley a été fondée en 1885. Il  est le camp de garçons le plus ancien aux États-Unis.
 
photo datée  d'Août 1920
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
les enfants de la ville - baignade gratuite à la batterie, New York City (entre 1908 et 1915)

les enfants de la ville - baignade gratuite à la batterie, New York City (entre 1908 et 1915)

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

promenade à Réthymnon 2

Publié le par lesdiagonalesdutemps

promenade à Réthymnon 2
promenade à Réthymnon 2
promenade à Réthymnon 2
promenade à Réthymnon 2

Le petit musée folklorique de la ville offre un bel échantillon de la tapisserie et de la broderie crétoise, artisanat qui a hélas disparu.

invitation à se mélanger aux autochtones

invitation à se mélanger aux autochtones

garçon coiffeur crétois

garçon coiffeur crétois

solitude marine 1

solitude marine 1

solitude marine 2

solitude marine 2

solitude marine 3

solitude marine 3

l'attente du chaland

l'attente du chaland

promenade à Réthymnon 2
Réthymnon, Crète, mai 2016

Réthymnon, Crète, mai 2016

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>