Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pierre Jamet (1910-2000)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Pierre Jamet (1910-2000)

Dès l'enfance, Pierre Jamet a eu deux passions : la chanson, qui deviendra après la seconde guerre son activité rémunératrice et la photographie qui restera son hobby tout au long de sa vie.
Au tout début des années 30, autodidacte consciencieux, c'est à l'aide des livres qu'il apprend la technique photographique et dans sa salle de bain qu'il organise son premier labo. Plus tard, il s'installera un atelier plus spacieux dans le quartier Montparnasse.
Dans la décennie d'avant-guerre, bien que matériellement difficile, la vie de Pierre Jamet est remplie d'activités variées : radio de bord dans la marine marchande, danseur dans la compagnie de ballets de Hans Weidt, chanteur dans la chorale de l'A.E.A.R (Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires), directeur d'une colonie de vacances à Belle Île en Mer et, dès 1937, participant actif du mouvement des Auberges de jeunesse qui connaît, sous le Front populaire, un essor important. Sa vie se stabilisera après-guerre lorsqu'il deviendra un des membres du quatuor vocal « Les Quatre Barbus ».

Dockers Barcelone 1953

Dockers Barcelone 1953

Tout au long de son parcours éclectique, au fil de ses déplacements, de ses rencontres, de ses amitiés, souvent mêlé aux événements politiques marquants du XXème siècle, Pierre Jamet a photographié en toute liberté pour « prolonger l'éphémère et sauver l'instant ». Les lieux, mais le plus souvent les hommes, sur lesquels il a toujours porté un regard chaleureux et empathique. Pudique aussi car, comme il l'a confié à diverses reprises, il a toujours éprouvé beaucoup de retenue à « prendre » une photographie de personnes dans la difficulté et la souffrance. Une des conséquences de cette approche est que de ses photos se dégage une incontestable joie de vivre, même si elle est parfois voilée d'une poétique nostalgie.
Si l'important travail que Pierre Jamet a ainsi réalisé le classe, sans conteste, dans la catégorie des photographes humanistes, c'est probablement sa pratique libre, « non professionnelle » qui donne à son travail un souffle propre et qui lui confère son originalité.

Ballet Hans Weidt Paris 1934

Ballet Hans Weidt Paris 1934

Homme du doute, rempli de modestie et d'humilité vis à vis de sa production photographique, Pierre Jamet n'a pas cherché, de son vivant, à la faire connaître au-delà d'un cercle familial et amical.
C'est grâce à l'inventaire et à la diffusion réalisée depuis 2009 par sa fille Corinne que cette production est peu à peu portée à la connaissance du public qui réserve aux photos un accueil particulièrement chaleureux.
Plusieurs expositions présentées en France et à l'étranger depuis 2009 et notamment en 2013 ont apporté enfin à ce photographe discret une reconnaissance nationale et internationale bien méritée.

partie d'échec, 1961

partie d'échec, 1961

Un photographe humaniste

C’est en 1924, à Copenhague que Pierre Jamet, âgé de 14 ans, achète son premier appareil photo, un « ICA 6x6 ». Dès les années 30, il s’équipe d’un Rolleiflex, d’un matériel portatif d’éclairage et gagne sa vie en réalisant des reportages pour le magazine « Regards » qui emploie à l’époque Capa, Chim et Cartier-Bresson.
Proche de Doisneau et de Willy Ronis, il occupe une place particulière dans la photographie humaniste et exprime dans ses photos le bonheur des étés au bord de la mer, la beauté de la femme, l’enthousiasme de la jeunesse sous le Front Populaire, la Libération de Paris ainsi que les années dorées de l’après-guerre… Les photographies de Pierre Jamet ont un caractère universel. Elles ont la clarté et la fraîcheur de l’espoir des années d’avant-guerre, puis de la paix retrouvée.

Dina Vierny, 1937

Dina Vierny, 1937

Dina Vierny

En devenant membre, en 1935, de la chorale de l’Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires (l’A.E.A.R.), Pierre Jamet se lie d’amitié avec Dina Vierny et rencontre le poète Jacques Prévert, pilier du Groupe Octobre, section théâtrale de l’A.E.A.R.
Dina, future fondatrice du Musée Maillol à Paris, est à cette époque déjà modèle pour le sculpteur. Elle fête avec Pierre Jamet la victoire du Front Populaire en 1936 et s’engage avec lui dans la formidable aventure des Auberges de Jeunesse. Les photos de Pierre Jamet révèlent beaucoup de la personnalité de Dina et de ce qui a fasciné Maillol et les autres artistes pour qui elle a posé. Chaque photographie exprime la joie, l’énergie, le charme et la force vitale qui émane d’elle.

Auberge de villeneuve sur Auvers, 1937

Auberge de villeneuve sur Auvers, 1937

Les Auberges de Jeunesse

Avec l’avènement du Front Populaire en 1936 et sous l’impulsion du Ministre de la Jeunesse, Léo Lagrange, le mouvement des Auberges de Jeunesse connaît en France un grand essor. Pierre Jamet adhère en 1937, au Comité Laïque des Auberges de Jeunesse (C.L.A.J.) qui permet aux jeunes de bénéficier des premiers congés payés et de voyager à des prix modestes afin de se rencontrer dans des lieux économiques, écologiques et mixtes. Très actif au sein du C.L.A.J., Pierre Jamet recrute une vingtaine de jeunes chanteurs et danseurs et crée le « Groupe 18 ans » qui aura du succès jusqu’à la guerre et dont faisait parti Dina et son futur mari Sacha Vierny.
Pierre Jamet réalise alors des clichés spontanés, simples, sains, toniques, parfaitement en phase avec ses propres aspirations et avec les valeurs du Front Populaire dont il est un témoin majeur. Constituants une ode à la vie, ils font transparaître ce que François Maspero appelle la « fraternité de masse ».

Footballeur, Belle Ile en mer, 1937

Footballeur, Belle Ile en mer, 1937

Belle Ile en Mer

C’est en 1929 que Pierre Jamet effectue son premier séjour à Belle Ile en Mer et qu’il en tombe aussitôt amoureux. De 1930 à 1939, il est moniteur, puis directeur d’une colonie de vacance implantée sur l'île, à Grand Village. C’est la qu’il photographie les pensionnaires Daniel Filipacchi, Marcel Mouloudji ou Dina Vierny et toute la joie de vivre des auberges de jeunesse. En 1945, il fait l’acquisition d’une maison à Belle-Ile qui sera son port d’attache et sa retraite. Les photographies qu’il réalise sur place tout au long de sa vie racontent avec humanité la vie des paysans et des marins mais aussi les plaisirs de la plage et du soleil.

l'envol, Belle Ile en mer, 1953

l'envol, Belle Ile en mer, 1953


Les Quatre Barbus

Mobilisé en 1939, il doit mettre un terme à ses activités dans les auberges. En 1943, il entame une carrière de chanteur avec le groupe « Les Quatre Barbus » qui lui permettra de voyager autour du monde et de connaître un succès constant jusqu’aux années 70. Ne délaissant jamais la photographie, son travail se poursuit et s’enrichit des fréquents voyages et des nombreuses rencontres occasionnées par son activité musicale.

Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Pierre Jamet (1910-2000)
Belle Ile en mer 1937

Belle Ile en mer 1937

Ce billet doit tout au beau site dédié à ce photographe qu'il ne faut pas manquer d'aller voir, vous y découvrirez bien d'autres belles images: http://www.pierrejamet-photos.com/fr/accueil.html

 

1950

1950

Campeur Belle Ile en mer, 1937

Campeur Belle Ile en mer, 1937

Pierre Jamet (1910-2000)

Publié dans photographe

Partager cet article

Repost 0

Chemin de croix un film de Cyril Legann

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Chemin de croix un film de Cyril Legann

chemin1.jpg

 

Fiche technique :

 

Avec Fabien De Marchi, Johan Libéreau, Christian Giudicelli, Thomas Badek, Alexandre Palmieri, Nathalie Mann et Sabine Bail. Réalisation : Cyril Legann. Scénario : Cyril Legann. Images : Kosta Asmanis & Antoine Aybes-Gilles. Montage : Jean-Luc Simon. Musique : Franck Sforza.

France, 2007, Durée : 50 mn. 

 

 

Résumé :

 

Jonathan (Fabien De Marchi), un garçon de seize ans, vit en banlieue avec son père et sa belle-mère, mais la cohabitation est difficile, surtout depuis que cette dernière attend un bébé. Il trouve un peu de réconfort auprès du prêtre de la paroisse locale, avec lequel il entretien une relation forte depuis longtemps.

Sur un coup de tête, il vole de l’argent dans le sac de son père (Thomas Badek) et entraîne Steve, son meilleur ami, dans un périple à la capitale où ils espèrent profiter de plaisirs interdits.

 

chemin2.jpg

Ils se rendent dans un squat pour acheter du cannabis, et Jonathan décide de s’y réfugier pour la nuit, n’osant plus rentrer chez lui. Alors que Steve (Alexandre Palmieri) est reparti, il s’endort, embué par la fumée du joint. C’est bâillonné et ligoté qu’il est réveillé par Shooter (Johan Libéreau), un dealer qui fuit lui aussi quelque chose. Actuellement recherché pour une affaire qui a mal tourné, il décide de garder Jonathan en otage.

 

chemin3.jpg

Profitant d’une absence momentanée, Jonathan tente de s’enfuir. Lorsqu’il est rattrapé par Shooter, c’est l’escalade dans la violence. Devant l’état alarmant de l’adolescent, le junkie est pris de compassion et décide de le soigner.

Une relation ambiguë s’installe entre le bourreau et sa victime.

 

chemin4.jpg

Au sortir de cette expérience, Jonathan est bouleversé et décide de rejoindre un pensionnat religieux afin de devenir prêtre.

 

chemin5.jpg

L'avis critique

Chemin de croix, c'est un peu Mauriac chez les lascars. Vous supputez déjà l'absolue obsolescence, pour ne pas dire l'ineptie, d'une telle prémisse. Cyril Legann a imaginé et a pris pour héros de son film une créature fort improbable, un adolescent, Jonathan, demi-sel de banlieue touché par la grâce, comme Claudel le fut planqué derrière un pilier de Notre-Dame de Paris.

 

chemin6.jpg

Ce qui plombe encore plus l'opération est le choix du chérubin endossant le redoutable rôle de Jonathan dont on devine que ses ancêtres viennent plus du côté de Sidi Bel Abbes que de Lourdes. Par ce déplorable choix on devine que Legann doit être un maraisien de fraiche date, car ces autochtones sont friands de produits exotiques. Faire jouer un garçon mystique à un énergumène dont le regard est moins expressif que celui d'une vache normande est le signe d'une totale cécité de la part du réalisateur, ce qui est gênant pour un cinéaste.

 

chemin7.jpg

De plus, Fabien De Marchi se montre un bien médiocre acteur, mais c'est presque tout le casting qui est calamiteux. La palme revenant à « l'actrice » qui joue la mère de Jonathan et qui ânonne péniblement son texte. Dans l'insane médiocrité, elle devance de peu Alexandre Palmieri (trop vieux pour le rôle) qui interprète Steve, le meilleur ami de Jonathan, qui est censé être issu sinon de la bourgeoisie au moins de la classe moyenne, alors que par son aspect et son accent tout chez ce garçon sue la cité...

 

chemin8.jpg

 

Pour sans doute accentuer son erreur, Cyril Legann a affublé le personnage du prénom de Steve qui ne connote pas vraiment une provenance de la classe moyenne. Je ne voudrais pas trop insister, je l'ai fait ailleurs, sur la médiocrité en tant qu'acteur de Johan Libéreau, curieusement très surestimé mais qui a néanmoins la bonne idée de ne pas encombrer les écrans.

 

chemin10.jpg

Il y a tout de même quelques éléments dans Chemin de croix qui sauvent la réputation du métier d'acteur, malheureusement ils ont tous des rôles très secondaires. À commencer par un amateur, l'écrivain Christian Giudicelli, savoureux en prêtre. Il faut encore citer Thomas Badek, un habitué des productions de Josée Dayan, très convaincant en père du héros. C'est avec plaisir que l'on retrouve Nathalie Mann que l'on avait perdu de vue depuisUne autre femme de Jérôme Foulon dans une excellente apparition en mère de Steve.

 

chemin11.jpg

Si la direction d'acteur est affligeante et le scénario pas crédible, il est en revanche indéniable que le réalisateur a un véritable sens de l'image. Le cadre est toujours soigné avec un grand souci de la composition et certaines prises de vues, comme celles dans l'église, sont de toute beauté.

 

chemin9.jpg

 

Comme cette séquence le démontre, Cyril Legann a un grand sens également des décors et de leur utilisation. La prise de vue en plongé de la nef de béton de l'église est une vraie trouvaille. Belle idée également de perdre ses personnages dans un plan large qui embrasse un bel exemple de Street Art dans la scène d'arrivée au squat. Ce souci des décors et leur choix judicieux parviennent à monopoliser l'attention du spectateur, tant le jeu des acteurs qui s'y agitent est indigent. C'est cette qualité de l'image qui parvient à faire que l'on regarde ce film sans ennui malgré des personnages dénués de vérité psychologique.

 

chemin12.jpg

L'éclairage, s'il n'est pas toujours sans défaut, est parfois inventif et suggère une atmosphère, comme par exemple la séquence dans laquelle apparait Johan Libéreau. Le son, quant à lui, est souvent désynchronisé.

Le montage donne beaucoup de fluidité et de nerf au récit, il est seulement dommage que ce dernier nous importe peu...

 

chemin13.jpg

Ce film raté, en dépit de ses réelles qualités techniques, démontre une fois de plus que le métier de cinéaste est un métier exigeant et qui fait appel à de nombreuses qualités rarement réunies dans une même main. Cyril Legann devrait éviter d'écrire ses scénarios et encore plus de diriger des acteurs.

 

chemin14.jpg

chemin15.jpg

Je lui conseillerais de se consacrer uniquement à la prise de vues, en particulier dans le porno soft, la scène de triolisme est bien filmée, beaucoup mieux que celle dans Douche froide.

 

chemin16.jpg

Dans le même ordre d'idée, une autre séquence réunit Steve, Jonathan et le dealer joué par Johan Libereau, nus, dans un songe érotique cinématographiquement d'une totale complaisance...

 
Chemin de croix, 2
 
 
Chemin de Croix 5
 
 
Chemin de croix, 4
 
 
Chemin de croix, 3
 
 
Chemin de croix, 6
 
 
Chemin de Croix 1
 
 
Bande-annonce

 

 

 

Voir le film en ligne: ICI

Publié dans cinéma gay

Partager cet article

Repost 0

Carlos Schwab

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Carlos Schwab

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Hippopotamade au Ngoro Ngoro

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Partager cet article

Repost 0

Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny
Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny

Cette fois les images ci-dessus sont issues d'un pellicule 24x36 répertoriée n° 102. Cette pellicule est rangée dans un "albums" (on trouve la photo de l'un d'eux dans l'essai de biographie de Karel Egermeier. Cet album porte le numéro 7 et contient les films 101 à 110 (malheureusement l'album est incomplet, certaines bandes en ont été retirées. Sur la couverture on peut lire de septembre 1951 à décembre 1951. 

Je réitère mon appel. Si vous avez des informations sur Karel Egermeier soyez assez aimable pour me les communiquer. Si vous vous reconnaissez ou si vous reconnaissez une personne de votre connaissance sur ces images, si vous avez une idée sur les lieux et la datation éventuelle des photos ci-dessus n'hésitez pas à m'en faire part. Si sur d''anciens journaux scout vous trouvez des photos signées Aiglon ou Egermeier pourriez vous les scaner et me les envoyer avec la date de parution de la revue. Merci d'avance 

 

pour Retrouver Egermeier sur le blog:  En feuilletant l'album de l'ONU d'Egermeier ,   Egermeier illustre de Montherlant ,   Egermeier le voyage en Italie 4  ,   retour sur EGERMEiER  ,   Egermeier le voyage en Italie 3 ,   Egermeier le voyage en Italie 2  ,  Egermeier le voyage en Italie  ,  Egermeier au zoo de Vincennes en 1951  ,   Roger Peyrefitte photographie par Egermeier  ,    Jeux sur les fortifs? par Egermeier   ,  par Egermeier de Piéral   Egermeier, jeune sportif d'antan Dans la campagne   ,   Karel Egermeier    Egermeier, En voiture!  ,  Egermeier, voyage en Italie 5  , EGERMEIER, la vigie  ,  EGERMEIER photographe du scoutisme ,   Karel Egermeier ,  EGERMEIER, la vigie ,  Egermeier, Voyage en Italie (6) ,  Karel Egermeier   ,  les photos EGERMEIER de scouts (2) ,   les photos EGERMEIER de scouts (3)  de l'ONU tirage d'Egermeier  EGERMEIER Et Ses scouts  juin plongée DANS LES archives d'Egermeier  7 / 3/2015, juin plongée DANS LES archives d'Egermeier (2)  10/09/2014,  Egermeier,  Voyage en Italie (7) ,Egermeier, photos en vrac  05/09/2014,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier, 01/10/2015, Une plongée DANS LES archives d'Egermeier  18/1/2015,  juin plongée DANS LES archives d'Egermeier  29/1/2015, juin plongée Dans Les archives d'Egermeier (3)  12/10 / 2014, juin plongée DANS LES archives d'Egermeier (4) 17/10/2014, Une plongée DANS LES archives d'Egermeier (5)  11/07/2014,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier  14/3/2015,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier  19/2/2015,  juin plongée DANS LES archives d'Egermeier  20/2/2015,Une plongée DANS LES archives d'Egermeier  28/4/2015,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier  18/5/2015,  Egermeier, jeune sportif d'antan Dans la campagne , juin plongée DANS LES archives d'Egermeier  17/1/2015,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier (7)  12/08/2014, Une plongée Dans le fond Egermeier (3)  ,  juin plongée DANS LE fond Egermeier (4)  23/8/2014,  juin plongée DANS LE friands Egermeier (5)  28/8/2014, juin plongée DANS LES archives d'Egermeier  5/10 / 2014, Une plongée DANS LE friands Egermeier (1) , 08/09/2014,  Une plongée DANS LE fond Egermeier (2)  08/12/2014,  Une plongée DANS LES archives d'Egermeier (6) 26/11/2014,  Peyrefitte et Egermeier ,  juin plongée DANS LES archives d'Egermeier 22/3/2015,  when Egermeier photographiait l'intimité de Roger Peyrefitte et d'Henry de Montherlant , une plongée dans les archives d'Egermeier, 23/5/2015, Une plongée dans les archives d'Egermeier Publié le une plongée dans les archives d'Egermeier, à Fontainebleau le jour de Noêl 35, Egermeier , Dans les archives de Karel Egermeier du coté de l'YMontherlant, Sentein, Egermeier dans le Marianne du 30 mai 1940Les Eclaireurs skieurs par Karel EgermeierLes "N" d'Egermeier, Les "N" d'Egermeier (2), Les images répertoriées "qu" d'Egermeier, Les "E" d'Egermeier de la collection Y. B. Les images répertoriées "OL" d'Egermeier, Les "Y" d'Egermeier de la collection Y. B., Egermeier photographie le zoo de Vincennes, été 1937, Les X d'Egermeier de la collection Y.B., Photos repérées A et B de Karel Egermeier, Egermeier photographie Peta en octobre 1951 à Champigny

Publié dans photographe

Partager cet article

Repost 0

Urban Art Fair 2016 (3)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Depuis l'ouverture de ce billet toutes les oeuvres sont de Blek le rat

Depuis l'ouverture de ce billet toutes les oeuvres sont de Blek le rat

Jef Aerosol

Jef Aerosol

Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Uno

Uno

Uno

Uno

Uno

Uno

M Chat

M Chat

M Chat

M Chat

Urban Art Fair 2016 (3)
M Chat

M Chat

Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Dex Fernandez

Dex Fernandez

Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
Urban Art Fair 2016 (3)
in situ, Paris avril 2016

in situ, Paris avril 2016

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

Urban Art Fair 2016 (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Seen

Seen

Seen

Seen

D Face

D Face

D Face

D Face

Cranio

Cranio

Urban Art Fair 2016 (2)
Urban Art Fair 2016 (2)
Urban Art Fair 2016 (2)
Urban Art Fair 2016 (2)
derrière Gaspard The London Police et a droite 2 tableaux de Speedy Graphito

derrière Gaspard The London Police et a droite 2 tableaux de Speedy Graphito

Urban Art Fair 2016 (2)
Keith Haring

Keith Haring

Kraken

Kraken

Et non loin de là Kraken sur un mur

Et non loin de là Kraken sur un mur

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Banksy

Urban Art Fair 2016 (2)
Banksy

Banksy

Partager cet article

Repost 0

Heiko Noack

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Heiko Noack

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Jordan Sorbom

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom
Jordan Sorbom

Publié dans modèles et mannequins

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>