Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

NO REGRET. Un film de Lee Song Hee Il

Publié le par lesdiagonalesdutemps

NO REGRET. Un film de Lee Song Hee Il

NO REGRET,Lee Song Hee Il, Lee Yeong-hoon Lee Su-min, Kim Nam Jae-min,gay theme,homo,coréen

 Réalisation: Lee Song HEE IL

2006, Corée du sud

avec: Avec Lee Yeong-hoon et Kim Nam

Résumé

La relation difficile et tumultueuse entre deux garçon, Su-min orphelin qui se prostitue dans une maison close pour hommes et vit de petits boulots pour payer ses études et Jae Min issu d'une famille riche et conservatrice qui vit dans le déni de son homosexualité. Dès leur première rencontre Jae Min s'éprend du jeune garçon et fera tout pour conquérir le cœur de ce dernier, qui ne comprend pas comment un jeune nanti peut s'amouracher de lui et rejette viscéralement ses avances. Mais peu à peu le doute s'installe dans son esprit et son cœur fini par s'ouvrir à celui chez qui il ne voyait qu'un fils de riche ne cherchant qu'à s'amuser avec lui. Après un bref moment de bonheur entre les deux garçons, c'est Jae Min pressé par sa famille -qui a eu vent de cette relation- qui se détournera de son jeune amant pour rentrer dans le rang. Su-Min rongé par le chagrin, se croyant trahi par celui dont il s'est épris à son tour, décidera de se venger.

NO REGRET,Lee Song Hee Il, Lee Yeong-hoon Lee Su-min, Kim Nam Jae-min,gay theme,homo,coréen

L'avis critique

Regardez bien ce film jusqu'à la fin (attention je vais spolier ne lisez pas les lignes qui suivent, si vous voyez le film), jusqu'aux dernières minutes du film, on croit que Lee Song Hee Il a choisi pour ces deux personnages une fin très dramatique (à vous mettre le moral en vrac), comme semblent y être abonnés les auteurs qui traitent de ce thème, celui de l'amour entre deux garçons, qui par définition et dans leur esprit tourmenté ne peut que mal se finir (mais il est vrai que selon l'antienne populaire, les histoires d'amour finissent mal). Mais pas un trait d'audace le réalisateur nous offre un dénouement en forme d'espoir, se fend d'un regard optimiste, où l'amour entre deux garçons peut s'avérer plus fort que tout ce qui les séparait.

Comme très souvent dans le cinéma coréen, les acteurs sont impeccables. Le réalisateur à juste raison, privilégiant les scènes d'extérieur nous livre une image propre et claire. Avec ce scénario extrêmement classique, mis à part le dénouement, Lee Song nous donne, mine de rien, des nouvelles de la société sud coréenne avec ses non-dit et ses tabous. 

NO REGRET,Lee Song Hee Il, Lee Yeong-hoon Lee Su-min, Kim Nam Jae-min,gay theme,homo,coréen

 
Pas de regret 2006
 
 
Pas de regret, 2
 
 
Pas de regret, 3
 
 
Pas de regret 1
 
 
Pas de regret, film gay
 
 
Pas de regret, 4
 
Bande annonce
 
 
 
 
Pour voir le film et téléchargez: ICI
 
 
 

Publié dans cinéma gay

Partager cet article

Repost 0

Leif Garrett

Publié le par lesdiagonalesdutemps

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

boybandsfan: Leif Garrett

Publié dans modèles et mannequins

Partager cet article

Repost 0

Portrait Of Master Spottiswoode par William Orpen

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Portrait Of Master Spottiswoode par William Orpen

William Newenham Montague Orpen, né à Stillorgan, près de Dublin le  et mort à Londres le , était un peintre portraitiste irlandais. Il a fait ses études artistiques à la Metropolitan School et à la Slade School of Fine Art de Londres.

Comme John Lavery, William Orpen a été un peintre de guerre officiel durant la Première Guerre mondiale. En 1917, il s'est rendu sur le front de l'Ouest. Il a fait des dessins et des peintures de soldats et de prisonniers de guerre allemands, ainsi que des portraits officiels de généraux et de politiciens. La plupart de ces œuvres se trouvent dans les collections de l'Imperial War Museum à Londres.

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Ian David Baker

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker
Ian David Baker

J'ai un peu honte d'avoir fait une sélection aussi thématique des photos de Ian David Baker tant sa production qui s'étale sur plus de 30 est diverse. En allant sur son site http://misteriandavid.tumblr.com/ vous découvrirez certes d'autres photos de garçons mais aussi de très beaux paysages photographiés entre autres en Angleterre, en Hollande, en Thailande, en Malaisie, à Malte... d'émouvantes natures morte et quelques belles dames. On y voit également ses très intéressantes peintures.

Publié dans photographe

Partager cet article

Repost 0

Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique
Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique

Après le Petit Palais et son "Fantastique! l'estampe visionnaire de Goya à Redon" pour continuer dans le morbide voici "Visages de l'effroi" d'un romantisme très noir. C'est à la fois fort "mauvais genre" et très réjouissant au deuxième degré. Mais le plus grand plaisir est purement esthétique, celui de découvrir des oeuvres rarement montrées. Une sélection de cent tableaux (uniquement français) pour illustrer le coté sombre du XIX ème siècle. Seul reproche à faire à cet accochage horrifique la mauvaise qualité de l'éclairage qui malheureusement transparait dans certaines de mes photos.  

Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique
Emile Mascré, Capet, lève-toi! 1833-1834

Emile Mascré, Capet, lève-toi! 1833-1834

François-Jean Baptiste Topino-Lebrun, La mort de Caius Gracchus, 1797

François-Jean Baptiste Topino-Lebrun, La mort de Caius Gracchus, 1797

Alexandre-Evariste Fragonard, La mort de Lucrèce ou le serment de Junius Brutus 1818

Alexandre-Evariste Fragonard, La mort de Lucrèce ou le serment de Junius Brutus 1818

Jules-Eugène Lenepveu, La mort de Vitellius

Jules-Eugène Lenepveu, La mort de Vitellius

Henri-Pierre Danloux, scène de misère, 1800

Henri-Pierre Danloux, scène de misère, 1800

Girodet, le combat des troyens contre les rutules

Girodet, le combat des troyens contre les rutules

Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique
Léon Cogniet, tête de femme et d'enfant, vers 1824

Léon Cogniet, tête de femme et d'enfant, vers 1824

Ecole française, le triomphe de la guillotine, 1795

Ecole française, le triomphe de la guillotine, 1795

Pierre-Jules Jolivet, Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, 1831

Pierre-Jules Jolivet, Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, 1831

Xavier Sigalon, Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David (détail) vers 1824

Xavier Sigalon, Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David (détail) vers 1824

Xavier Sigalon, Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David (détail) vers 1824

Xavier Sigalon, Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David (détail) vers 1824

Louis Amiel et Louis Boulanger, Mazeppa 1842

Louis Amiel et Louis Boulanger, Mazeppa 1842

Désiré-François Laugée, La mort de Rizzio, 1949

Désiré-François Laugée, La mort de Rizzio, 1949

Ignorant, je suis sûr que vous ne connaissez pas le sieur Rizzio, moi non plus avant la lecture du passionnant catalogue qui est en fait un essai illustré dépassant de beaucoup cette pourtant belle exposition; or donc le dénommé Rizzio était le favori de Marie Stuart occis par les homme de main du mari, lord Darnley, épisode relaté entre autre par Walter Scott.

Emile Signol, La folie de la fiancée de Lammermoor, 1850

Emile Signol, La folie de la fiancée de Lammermoor, 1850

Charles Desains, femme asphyxiée, 1822

Charles Desains, femme asphyxiée, 1822

Visages de l'effroi, violence et fantastique de David à Delacroix au musée de la vie romantique
Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin

Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin

Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin (détail)

Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin (détail)

Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin (détail)

Fortuné Dufau, la mort d'Ugolin (détail)

Je suis sûr que vous brulez d'impatience que je vous révèle qui est l'infortuné Ugolin: Le comte Ugolin et ses quatre fils a été condamné à mourir de faim dans une tour par ordre de Roger, archevèque de Pise, après les guerres civiles des Guelphes contre Nino Visconti (sujet tiré de Dante).

Louis Boulanger, La charette du condamné, 1830

Louis Boulanger, La charette du condamné, 1830

Pierre-Auguste Vafflard, Young et sa fille 1804

Pierre-Auguste Vafflard, Young et sa fille 1804

Ecole française, le damné, étude pour la Barque de Dante vers 1822

Ecole française, le damné, étude pour la Barque de Dante vers 1822

Philippe-Laurent Roland, la mort de Caton d'Utique, 1782

Philippe-Laurent Roland, la mort de Caton d'Utique, 1782

Ary Scheffer la mort de Malvina, 1811

Ary Scheffer la mort de Malvina, 1811

Partager cet article

Repost 0

Sept Frères par Hervé Boivin, Didier Convard et Jean-Christophe Camus

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 Sept Frères par Hervé Boivin, Didier Convard et Jean-Christophe Camus
 Sept Frères par Hervé Boivin, Didier Convard et Jean-Christophe Camus

Heureusement que nous allons avoir bientôt une autre guerre, elle est d'ailleurs déjà là, pour que les scénaristes puissent renouveler leur stock d'histoire. Nous revoilà donc dans ce passé qui ne passe pas. En janvier 1951 les sept survivants d'une loge maçonique, La rose silencieuse, qui a été décimé entre le 11 et le 13 février 1943 par la Gestapo reçoivent une lettre de leur vénérable maitre: Tous les frères survivants sont priés d’être présents à une réunion qui aura lieu le 26 du mois, à 19 heures à la Grande Loge de France…

Henri Demontheil, Elias Guttman, Jakob Ferret, Marcel Astier, André Lemourieux, Bernard Soulac et Jean Guérin ont tous ont perdu leur liberté et nombre de leurs proches le jour de la rafle qui a mis fin à l’existence de « La Rose silencieuse ». Il réponde tous à la convocation pourtant ils savent que leur vénérable a été abattu par les allemand lors de la raffle. Lorsqu'ils arrivent à la réunion il trouve un autre courrier qui leur demande de recréer leur loge mais auparavant il faut qu'ils démasque le traite qui a vendu leur résau de résistance. Le traite est l'un des sept frères. 

Il a fallu deux scénaristes pour ce démarquage de Marie-Octobre, le célèbre film de Julien Duvivier tout d'abord Didier Convard, lui-même franc-maçon et Jean-Christophe Camus (cofondateur de l’agence graphique Trait pour trait). Cette abondance de bien ne les a pas empéché de multiplier les invraisemblances. Très habilement la façon peu plausible dont chaque membre a été arrêté et a survêcu sert un temps le scénariste puisque l'on sait qu'au moins un des sept frères trois points ment. Hélas les six autres parcours ne sont pas plus convaincants que celui du coupable. Pourtant cela commence bien et après l'exposé des faits et la présentation des personnages ont a envie de connaitre le dénouement, la déception sera d'autant plus grande.

C'est vraiment dommage car le dessinateur fait un sans faute alors que le scénario multiplie les embuches; en premier lieu le nombre de personnages. Boivin parvient à leur donner une tête reconnaissable au premier coup d’œil. Autre performance remarquable l'impeccable reconstitution du Paris et de sa banlieue de 1951 dans le premier tiers de l'album. Dans la suite un autre tour de force attendait le malheureux dessinateur, rendre vivant une discution entre sept personnages sur près de 20 pages, et de ce point de vue là encore le pari gagné. Autre obstacle celui de rendre immédiatement lisible ce qui s'est passé en 1943, sept flashbacks retraçent le jour de l'arrestation de chacun des hommes et ce qui se déroule de nos jours. Boivin a utilisé un procédé simple, classique mais efficace, celui de représenter le passé en noir et blanc et le présent de l'action en couleur.

Vraiment dommage que les scénaristes n'aient pas été plus respectueux des réalités historiques.

Publié dans Bande-dessinée

Partager cet article

Repost 0

John O’Connor

Publié le par lesdiagonalesdutemps

John O’Connor
John O’Connor

Publié dans illustration

Partager cet article

Repost 0

Ruben, un court-métrage de Thijs Verhoeven (2012)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Ruben, un court-métrage de Thijs Verhoeven (2012)

 

Ruben, le film
 
Ruben (2012) est un court métrage hollandais sur un adolescent, Ruben (Erick Brons), qui souffre d'intimidation de la part de ses camarades en raison de sa probable homosexualité. Un jour les autres élèves vont plus loin que les simples moqueries. Ils frappent violemment Ruben. Les parents du garçon ignorent ce qui lui arrive et ne sont pas conscients de ses souffrances, lorsqu'il est seul avec les autres garçons. Triste et abattu, Ruben rencontre un garçon nommé Mike (Karim El Kadi) dans le parc, pour lequel il sent une attraction amoureuse.
 
Ruben, 2
 
 
Ruben 5
 
 
Ruben, 4
 
 
Ruben 1
 
 
Ruben, 3
 
Bande annonce en version originale
 
 
le Court-métrage
 
 
Voir le film dans une plus grande taille et le télécharger: ICI
 

Publié dans cinéma gay

Partager cet article

Repost 0

street art, Paris, janvier 2016 par Bruno

Publié le par lesdiagonalesdutemps

street art, Paris, janvier 2016 par Bruno
street art, Paris, janvier 2016 par Bruno
street art, Paris, janvier 2016 par Bruno
street art, Paris, janvier 2016 par Bruno

Publié dans street art, photographe

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>