Le triomphe de César de Stephen Saylor

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Le triomphe de César de Stephen Saylor

Je suis toujours ébahi par le talent qu'a Steven Saylor d'immiscer avec adresse des personnages célèbrissimes dans ses intrigues. Dans ce Triomphe de César on croise Vercingétorix, Cléopâtre et bien sûr César plus quelques autres tels Cicéron. Même si en l'occurrence, Cette fois les ficelles de la narration sont un peu grosses pour faire que notre cher Gordien, (l'enquêteur de la série écrite par Steven Saylor) rencontre toutes ses sommités. Mais le lecteur marche tant l'auteur parvient à l'immerger dans la Rome antique à la fin de la République. Dans ce roman nous sommes en 46 av; J.C. (Gordien est né en 110 Av. J.C, il a donc 64 ans (2)). Gordien s'est retiré de son métier d'enquêteur mais il est difficile de refuser quelque chose à Calpurnia, la femme de César qui est alors tout puissant à Rome. La République n'est plus qu'une république de nom et vit sous la dictature du vainqueur des Gaules. A l'approche des festivités organisées en l'honneur de ses victoires militaires, César est plus que jamais exposé au danger. César prépare les fêtes qui vont accompagner ses triomphes, quatre processions grandioses. S'il s'est débarrassé de ses principaux ennemis comme Pompée, Caton, Ahénobarbus... il s'en est fait de nouveaux, tout aussi déterminés. Craignant un complot contre la vie de son mari, Calpurnia ordonne à Gordien de faire la lumière sur les rumeurs de conspiration avant qu'il ne soit trop tard. Gordianus, bien qu'il ne soit pas partisan de César est contraint d'accepter. Il est surtout motivé pour trouver l'assassin de son ami Hiéronymus qui lui aussi enquêtait sur les complots contre César.

Dans ce livre, l'auteur développe les événements, les situations, les liens et les tensions que suscite le retour de César, ayant pris le titre de dictateur, après des années d'absence, années passées dans des conquêtes de toutes natures, y compris sentimentale lors de sa liaison avec la belle Cléopâtre.  Dans ce "Triomphe de César". Contrairement aux épisodes précédents, l'intrigue est moins passionnante qu'à l'habitude. le lecteur sagace devrait avoir deviné, vers la moitié du volume, qui peut bien chercher à supprimer César !
Davantage qu'un roman policier, il s'agit ici avant tout d'un descriptif romancé d'évènements historiques. de ce point de vue, l'ouvrage est très intéressant d'autant qu'il s'attache à des faits précis le triomphe de César et l'avènement du nouveau calendrier qui régira dorénavant la vie des romains en remplacement du calendrier instauré par le roi légendaire Numa. Calendrier devenu obsolète en raison de mauvais calculs astraux. D'autres épisodes s'ils n'ont pas de lien directe avec l'intrigue principale sont très plaisants en particulier celui fort drôle sur les poètes dramatiques Syrus et Laberius. Passage qui nous en apprend beaucoup sur le théâtre à cette époque.

Steven Saylor à l'immense talent dans chacun des livres de la série des aventures de Gordien de faire revivre aussi bien la Rome du pouvoir que celle du peuple. Il anime une galerie de personnages de fiction ou authentiques les replaçant en situation. Il nourrit une intrigue attractive avec des éléments historiques de première main puisés dans les textes des auteurs de l'époque. Dans le cas présent principalement Appien et Cassius Dion, chacun ayant écrit une "Histoire romaine". Il explore, de façon rationnelle, les indications données par ces rédacteurs. Il s'appuie sur les récits littéraires et les collections d'antiquités pour restituer une atmosphère la plus proche possible de la réalité. Il donne des précisons fines comme, par exemple, le recensement des batailles rangées menées par César qui en était, en 46 av. J.-C.avec la probabilité qu'elles aient fait un million cent quatre-vingt-douze mille morts. On sent l'auteur, fasciné par la complexité du personnage de César mais pas pour autant idolâtre du divin Jules. 

Notre ami Gordien au fil des ans est de plus en plus désabusé et est devenu presque un philosophe. Il soliloque volontiers sur l'état du monde: << Je suspectais la plupart des gens d'aller assister à ce quatrième triomphe par devoir plus que par plaisir. Les Romains ont tendance à mener une expérience jusqu'à son terme : la détermination obstinée qui nous a conduits à la domination d'un vaste empire s'applique à tous les aspects de la vie.>>.

Outre Gordien, c'est avec un grand plaisir que l'on retrouve toute la tribu du "limier". Gordien nous apprend que son fils Méto a été très très proche de César, autrement dit qu'il a partagé son lit. Et scoop littéraire que c'est Méto le principal auteur de la guerre des Gaule du divin Jules, ce dernier ne faisant que rectifier les erreur du jeune homme.

Si l'on considère la chronologie de la vie de Gordien, les péripétie narrées dans "Le triomphe de César" sont les dernières nouvelle que l'on ait eu de notre limier.    

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Nota:

1- Chronologie des aventures de Gordien

Entre parenthèses se trouve la date de la parution aux Etats-Unis.

 

  • Les sept merveilles -93, -90 (2012)

  • Les pilleurs du Nil -88 (2014)

  • Du sang sur Rome -80 (1991)

  • L'étreinte de Némésis -72 (1992)

  • L'enigme de Catilina -63 (1993)

  • Le triomphe de César -46 (2008)

2- Méto est né en - 79 av. J.C. Il a donc 27 ans dans "Le triomphe de César.

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Triomphe de César de Mantegna

Publié dans livre

Commenter cet article