Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Dans le petit temple d'Hozen-Ji, il y a une statue de la déesse Mizuke Fudo toute moussue car les passant aspergent d'eau la statue dans l'espoir d'attirer sur eux la bonne fortune.

Dans le petit temple d'Hozen-Ji, il y a une statue de la déesse Mizuke Fudo toute moussue car les passant aspergent d'eau la statue dans l'espoir d'attirer sur eux la bonne fortune.

Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Dans Ame-Mura, les lampadaires ont des silhouettes humaines dont certains ont été peints par des artistes.

Dans Ame-Mura, les lampadaires ont des silhouettes humaines dont certains ont été peints par des artistes.

Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Osaka, du coté d'Hozen-ji Yokocho
Le triangle park avec ses statues.

Le triangle park avec ses statues.

Osaka, Japon, mars 2017

Osaka, Japon, mars 2017

Commenter cet article

ismau 14/04/2017 19:32

Encore de très belles et étonnantes photos . Celles superbes de la déesse toute moussue et si merveilleusement verte, puis les élégantes façades Rose lips ; j’aime aussi les photogéniques monstres en vitrine, et les lampadaires ...les câblages aériens ne manquent pas de charme non plus .

lesdiagonalesdutemps 14/04/2017 19:34

Les accumulations de monstres... des Armand...

Bruno 13/04/2017 15:46

Merci pour ces beaux reportages civilisationnels !
En tant qu'ancien homme de réseaux...je suis toujours épaté par les câblages aériens holé holé mais il faut croire que cela fonctionne et que les trottoirs nippons sont moins souvent éventrés que les nôtres...
Merci pour vos billets.

lesdiagonalesdutemps 13/04/2017 16:26

C'est un des "charmes" des villes japonaises les fils (il y en a un peu moins à Tokyo). La raison du non enterrement sont les tremblements de terre (c'est pareil à San-Francisco) et en Californie en général, car il semble que ce soit plus facile de relever un poteau que de réparer une tranchée. En revanche je n'ai aucune explication à donner au fait qu'au Québec où à ma connaissance il n'y a jamais eu de tremblements de terre aucun fil soit enterré. Félix Leclerc évoque même cette particularité dans une de ses chansons.