Paul Morand poète

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans livre

Commenter cet article

ismau 17/03/2017 11:46

Surprenant et beau travail de style, plein d’humour délicieux . Ce Claudel, quand il est au grand canyon et vu par Morand, me deviendrait presque sympathique ( un comble ! ) mais je préfère le "Bain avec Douglas Fairbanks"- qui fut le premier Zorro, je le redécouvre grâce à votre illustration – et enfin je note ce petit extrait, étrangement d’actualité : " Il me demande des nouvelles de l’Europe, comme de quelqu’un de très malade ."

lesdiagonalesdutemps 17/03/2017 13:07

En découvrant ces textes, j'ai immédiatement pensé à Cocteau auquel je les aurais attribué si j'avais joué au jeu de l'auteur caché que j'aime tant dans l'émission "Les papous dans la tête". J'aurais peut être aussi évoqué Cendrar mais en l'écartant assez vite mais le nom de Morand ne me serait jamais venu à l'esprit.