Une visite au musée Gustave Moreau (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)
Une visite au musée Gustave Moreau (2)

Commenter cet article

gaston_phébus 05/03/2017 11:06

Je n'ai que de la rancœur pour tous les imbéciles qui durant ma jeunesse ont tout fait pour nous dégouter des peintres académiques du XIX ème siècle.
Il fallait les "oublier ",sous peine de passer pour quelqu'un qui manquait de goût ou qui n'y connaissait rien à l'art.
Tristes individus.
.

lesdiagonalesdutemps 05/03/2017 16:28

On n'est jamais forcé de suivre les imbéciles.
Gustave Moreau est très loin d'être un peintre académique.
Ceci dit je me délecte des "pompiers" en particulier de Jérôme.
Ce qui ne m'empêche pas d'avoir une grande prédilection pour l'abstraction géométrique ce qui par ailleurs ne me prive pas d'avoir beaucoup d'admiration pour les néo figuratifs comme Fromanger ou l'abstraction lyrique de Schneider ou d'Hartung.
Je n'ai jamais compris ces oukases en matière de peinture.
C'est un peu comme si, en cuisine on ne pouvait pas aimer à la fois une sole, un baba au rhum et une choucroute...

ismau 28/02/2017 16:14

A la lumière de votre remarque concernant l’entassement des personnages, les provenances disparates, et cette judicieuse autant qu’audacieuse comparaison avec Erro … je vais regarder maintenant autrement les peintures de Gustave Moreau . C’est curieux je n’avais pas vu toutes ces citations, qui sont pourtant parfois évidentes .

lesdiagonalesdutemps 28/02/2017 16:49

J'ai appris que ce coquin de Moreau calquait parfois les dessins d'autrui mais encore plus souvent les siens qui étaient parfois des copies de ses propres dessins à une autre échelle ou ceux de ces petits camarades et qu'il les reportait sur la toile à l'aide du papier charbon, autrement dit l'ancêtre du papier carbone de feu nos dactylos. Je vous conseille à votre prochaine visite de la maison musée de Gustave Moreau de vous munir de jumelles de théâtre ou d'un bon télé objectif.